JEUX OLYMPIQUES : Non, la cérémonie d’ouverture ne sera pas déprimante

e6782727 ea4f 4a64 9762 e419cd656e1d
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Tokyo si loin mais Tokyo si près. C’est vrai que les compétitions aux Jeux Olympiques ne commencent pas après la cérémonie d’ouverture qui on le rappelle aura lieu ce vendredi.

Certains sports ouvrent les hostilités dès ce jeudi et c’est ainsi que les Tricolores en football rencontrent le Mexique et cela nous permet de revenir un demi-siècle en arrière pour évoquer ce qui avait été à l’époque, un exploit des amateurs tricolores dirigés par l’Amiénois André Grillon. Toutefois, beaucoup de choses ont changé puisque désormais les pros peuvent participer aux Jeux et les Français ont pu ainsi inciter Gignac à venir en renfort. Et curieusement, Gignac qui joue au Mexique va se mesurer à des joueurs qu’il connait bien. La plupart des délégations sont sur place et évidemment, tout le monde craint d’être touché par le COVID 19. Déjà, des cas positifs ont été relevés dans le village olympique et une athlète chilienne a dû déclarer forfait. Elle s’appelle Fernanda Aguirre et elle pratique le taekwondo. Elle s’était préparée depuis des mois et d’un seul coup, tout s’écroule. Nous avons peur que d’autres cas positifs suivent.

Ce matin, nous avons appris que le CIO a désigné Brisbane en Australie comme ville devant accueillir les Jeux 2032. Brisbane n’avait pas d’adversaire et sa désignation n’a pas été une surprise. Il fut un temps où quatre ou cinq villes se battaient pour organiser les Jeux. Paris a échoué à plusieurs reprises avant enfin d’être élu. Les temps ont bien changé et les populations sont plus méfiantes que jadis. La cérémonie d’ouverture va donc se dérouler en présence seulement d’athlètes et encore tous ne seront pas présents. Les porte-drapeaux emmèneront bien leur délégation mais dans le stade, ce sera le désert.

Pour autant est-ce que cette cérémonie d’ouverture sera déprimante ? 

Nous ne le pensons pas car l’enthousiasme, la fraternité sont du côté des athlètes venus de tous les pays du monde. Ce sont eux qui « font » la grandeur des Jeux. Président du CDOS, Marcel Glavieux est impatient que cette grande quinzaine prenne enfin son départ : « Que ces anneaux olympiques récompensent les efforts de nos nageurs méritants. Le Département et le CDOS sont à vos côtés ». Marcel Glavieux évoque les nageurs car ce sont eux qui vont démarrer leur programme. Quant à Margaux Delétré, toute nouvelle chargée des  Sports au Département, elle est aussi impatiente. « C’est vrai que ces JO seront particuliers car ils auront lieu à huis clos. Mais cela n’en fera pas pour autant des Jeux au rabais. Au contraire, ce seront des Jeux beaucoup plus compliqués pour les sportifs car on ne doit jamais oublier que derrière chaque champion, il y a le travail individuel, le travail collectif, le travail de nos bénévoles, de nos associations urbaines ou rurales et aucun champion ne peut émerger sans ce cadre associatif. Les champions des JO ne peuvent s’accomplir que si nous les soutenons au quotidien ».

Les nageurs entrent en compétition et leur entraîneur Mathieu Neuillet veille sur eux. De Tokyo, il nous envoie ces superbes photos.
Allez Maxime, Mewen et Enzo. La Somme est derrière vous !



Lionel Herbet

Crédit photo DR

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.