AMIENS SC – Philippe Hinschberger : « On ne joue pas un match au bout de 5 jours d’entraînement »

amiens sc vs us camon match amical 0052 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

A l’issue de la lourde défaite 3-0 contre Camon, le nouveau coach de l’Amiens SC Philippe Hinschberger prenait la parole devant une large assemblée de journalistes présents. Pas affolé mais peu enjoué d’avoir dû disputer cette rencontre.

Sur quoi allez-vous axer votre travail pour le stage à venir au Touquet ?

Match ou pas match, victoire ou défaite contre Camon, pour nous, ça ne change rien du tout. C’était une séance d’entraînement. Alors, bien sûr, quand on joue à domicile contre une équipe de R1, on a envie de les battre. C’est normal qu’on se fasse chambrer, chahuter. Mais ce n’est pas ça qui va donner une indication sur ce que l’on va faire la semaine prochaine. On est là pour préparer notre équipe. Aujourd’hui, on vient à peine de démarrer notre préparation. Il n’y a lieu ni d’être en colère, ni de s’impatienter.

Après 5 jours de préparation, est-ce qu’il y a quelque chose à retenir de ce genre de matchs ?

Vous voulez que je vous dise mon sentiment ? On ne joue pas un match au bout de 5 jours d’entraînement et si c’est pour jouer avec des jeunes du centre de formation, autant faire une préparation avec la N3. Ça ne sert strictement à rien. On n’a que ce qu’on mérite : se faire allumer par les gens dans la tribune. Tout ça, c’est négatif. Le bilan global est négatif. On s’en fout de ce qui s’est passé sur le terrain.

Rejouer un match de foot devant du public, ça doit quand même redonner un peu de sourire ?

C’était une belle chose de voir des gens qui prennent du plaisir, dans un sens ou dans un autre.

Ça ne donne aucun enseignement, c’était un match complètement inutile pour nous.

Vous avez parliez d’un groupe restreint lors de votre première conférence de presse, vous avez tourné sur beaucoup de joueurs dont des jeunes…

(Il coupe) J’ai joué aujourd’hui avec les 17 joueurs qui sont à ma disposition. Quand je parle de groupe restreint, ce sont des joueurs qui sont capables de jouer en L2. Ça ne donne aucun enseignement, c’était un match complètement inutile pour nous. D’ailleurs, le score le reflète bien.

Il n’avait donc aucun intérêt ce match ?

C’était une séance d’entraînement. C’est comme ça qu’on l’a pris. Après, on n’est pas non plus obligés de prendre 3-0 contre une R1. Mais s’ils jouent comme ça, ils ne vont pas y rester longtemps.

On ne vous sent même pas agacé.

amiens sc vs us camon match amical 0016 leandre leber gazettesports
Si l’effectif était trop jeune pour tirer des enseignements de cette rencontre, Philippe Hinschberger souligne que les joueurs plus expérimentés n’ont pas non plus brillé

Je ne vais pas m’énerver. On joue toujours au football pour gagner des matchs mais on joue avec des gens qui ne sont pas à leur poste, on joue avec des gamins qui ont 17-18 ans pour la majeure partie de l’équipe, on ne peut pas attendre beaucoup mieux. Enfin, j’attendais mieux, mais j’ai aussi des yeux pour voir, avoir des enseignements. Regarder un peu s’il y a des gens sur qui on peut compter ou sur qui on ne peut pas compter. Il y a aussi eu des gens plus expérimentés qui n’ont pas été bons aujourd’hui (vendredi, ndlr). On ne va pas taper que sur les jeunes, d’ailleurs, on ne tape pas du tout sur les jeunes mais on ne va pas jouer avec Ali… Illa Sy en L2 aujourd’hui, il n’est pas du tout prêt.

Vous êtes capable, sur ce match, de dire qui est capable de jouer ou non en L2 ?

Sur l’équipe d’aujourd’hui, pas grand monde.

Vous êtes déçus, alors ?

Mais non, je ne suis pas déçu, on vient de commencer l’entraînement, il n’y a pas de soucis, on n’est pas prêts. On ne peut pas tirer d’enseignements de ce match-là. On a joué avec 10 joueurs de moins de 20 ans qui ne feront pas partie de l’équipe type de L2 qui va jouer pour l’Amiens SC.

Qu’attendez-vous du stage au Touquet, des choses plus sérieuses ?

Ah, mais je n’en attends rien par rapport au match d’aujourd’hui. Ils ne vont pas prendre une volée lundi matin parce qu’on a perdu 3-0. On est en phase de travail et à partir du stage du Touquet, on attend ce qu’on attend habituellement d’un stage : être ensemble, travailler, se soigner, bien s’alimenter, bien s’hydrater, apprendre à vivre ensemble. C’est ça qu’on attend d’un stage.

Donc, le premier match de préparation, c’est contre Le Havre ?

Bien sûr. Et encore, si on y va avec cette équipe, ce ne sera pas un match de préparation non plus. Parce qu’on va faire rentrer des gens dans l’effectif, mais ce sont des gens qui rentreront de vacances, de sélection, qui ne seront pas forcément prêts pour jouer contre Le Havre. Après, on a des sélectionnés, ce n’est pas la fin du monde, d’autres équipes sont dans ce cas. Mais c’est vrai qu’il va falloir qu’on puisse poser les bases de l’équipe assez rapidement parce que le début de championnat va arriver très vite.

Les sélectionnés seront de retour pour le stage ?

Oui, ils doivent arriver en début de semaine, ils sont prévus pour être là. Par contre, les Guadeloupéens, on ne sait pas quand ils vont revenir. Ils commencent à jouer début juillet… Après, ce n’est pas grave si c’est un ou deux joueurs. Mais si on fait toute notre préparation sans notre latéral droit, c’est un peu emmerdant (sic).

On a perdu notre après-midi.

Avant la rencontre, vous estimiez qu’elle n’arrivait pas forcément au bon moment…

(il coupe) Je confirme tout de suite, ce match, il ne sert à rien. Entre le score, la manière dont ça s’est passé, les banderoles… On a perdu notre après-midi.


Propos recueillis par Morgan Chaumier

Crédit photos : Léandre Leber – Gazettesports