ATHLÉTISME : Une dernière à Amiens avant les championnats

athletisme uac (reynald valleron) (32)
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Ce mercredi avait lieu un dernier meeting au Stade Urbain-Wallet avant plusieurs semaines. D’ici là, les athlètes amiénois embrayeront sur les différents championnats, régionaux, nationaux ou internationaux, qui se profilent.

En l’absence d’Erwan Konaté, la tête d’affiche locale du meeting amiénois de ce mercredi était Émilie Montcho, alignée sur un 400m haies où ne figurait qu’un autre concurrent. Cela ne l’a pas empêché d’améliorer nettement sa meilleure performance de son début de saison pour revenir dans des standards plus intéressants avec un 64’05 ». L’athlète amiénoise admettait d’ailleurs être « contente parce que c’est plutôt un bon chrono alors que j’arrivais fatiguée. » Un chrono d’autant plus satisfaisant que « [s]es deux premières courses étaient vraiment pourries (sic) » lâchait-elle sans langue de bois. Ce qui démontrait une montée en puissance : « Même à l’entraînement, je sens que ça commence à se mettre en place, ça commence à devenir un peu plus encourageant donc je suis plus optimiste qu’en début de saison. » Si elle reconnait que « ça va être compliqué » de prétendre aux Championnats de France Élite, elle visera donc les Championnats de France Open de juillet et de s’« approcher le plus possible de [s]on record, et pourquoi pas le battre. »

Au rayon des autres performances notables de ce meeting, on notera que la cadette Josephine Koa-Eloundou a réussi ses records personnels sur 100m et 200m, de même que Julien Makiese-Basanga sur 400m haies, que le junior Josselin Anna à la longueur et que la sprinteuse camonoise Ines Duparcq sur 200m. Notons que c’était le dernier meeting flash en terre amiénoise avant un bon moment. En effet, après une dernière compétition pour les benjamins et minimes ce week-end, le Stade Urbain-Wallet va connaître deux semaines de nettoyage et traçage de la piste, tandis que les athlètes seront en championnats, régionaux à Bruay-la-Buissière, le 20 juin, et nationaux.

Les France Elite, un objectif en approche pour plusieurs AUCistes

Des championnats pour lesquels certains athlètes de l’Amiens UC sont en pleine préparation. C’est le cas de Jean-Baptiste Bruxelle, qui a réalisé son record personnel à Aubières le week-end dernier, 71m26, et des sauteuses et sauteurs ayant concouru à Pierre-Bénite que ce soit Maëlly Dalmat qui a sauté à 6m47, 2cm au-delà de son record, mais avec un vent trop fort pour que ce nouveau record soit validé, Erwan Konaté qui a réussi sa meilleure marque à 7m52 ou encore Thomas Gogois qui, comme Maëlly Dalmat, n’a pas vu sa meilleure performance de l’année, à 16m48, validée pour cause d’un vent trop fort. Ce dernier enchaînera ce week-end un dernier meeting, à Carquefou, avant de se laisser deux semaines pour préparer les France.

Son entraîneur, Alain Doré, y pressent « une très grosse perf. Carquefou, ça pourrait bien concrétiser ce qu’on attend. »* En effet, la progression constante de son sauteur l’incite à l’optimisme : « On est vraiment crescendo. Même au niveau national, les entraîneurs voient que Thomas est sur la pente ascendante. On travaille tranquillement, il y a un niveau de franchi, c’est manifeste. Même au niveau national, sur le dernier essai de Thomas (à Pierre-Bénite), tout le monde était impressionné, maintenant, il faut qu’il soit du bon côté de la plasticine. » Et si ça ne vient pas dès Carquefou, on peut toujours attendre pareille performance aux France Elite, aux France Espoirs ou aux Europe Espoirs de Riga, trois compétitions qu’il devrait enchaîner au carrefour de juin et juillet avec une ambition forcément importante.


*NDLR : La compétition a eu lieu ce vendredi 11 avec un saut à 16,69m, soit un nouveau record personnel et la victoire du concours pour Thomas Gogois.

Morgan Chaumier

Crédit photo : Reynald Valleron – Gazettesports