AMIENS SC : 10 déclarations avant Nancy

football ligue 2 amiens sc vs chateauroux 0008 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

À deux jours du dernier match de la saison face à Nancy, Oswald Tanchot était en conférence de presse. Voici 10 déclarations à retenir avant cette rencontre.

  1. « Le groupe c’est un gros chantier car il y a beaucoup beaucoup d’absents, on va se déplacer en étant très très jeunes, notamment dans le secteur défensif où l’on n’a quasiment plus de joueurs. »

  2. « Objectivement j’aimerais vous dire que les joueurs sont tous concernés, concentrés, impliqués. J’aimerais vous le dire, mais ce n’est pas vrai, pare que la saison a été très longue, on s’est quand même maintenus il y a un certain nombre de matchs, le contexte covid… On a beaucoup de joueurs qui vont rentrer dans leur pays d’origine, avec pour certains des sélections. Tout cela rentre en compte. »

  3. « Le match a un enjeu car on peut finir 8ème ou 14ème, dans le pire des scénarios. Même si c’est anecdotique et que ça n’a pas un impact important, quand on est compétiteur et que l’on travaille depuis le premier jour pour avoir le meilleur classement possible et que l’on a un dernier match où l’on peut finir 8 ou 14, il y a de l’enjeu. »

  4. « Il y a beaucoup trop de joueurs pros, beaucoup trop de joueurs, qui sont dans un contexte qu’ils n’ont pas encore bien cerné, qui va changer, avec des droits télés qui n’existeront quasiment plus ou qui vont baisser, avec des contrats pros qui vont baisser et dans très peu de temps il y aura moins de places pour tout le monde. »

  5. « Moi je suis hyper motivé, mon staff est hyper motivé, il y a des gens très motivés. Je vois Arnaud Lusamba qui est suspendu, il a fait une semaine d’entrainement magique, il a motivé tout le monde à l’entraînement, chapeau à ces mecs-là. Mon staff n’a rien lâché. Dans les blessés, Nicholas Opoku a tout fait pour jouer jusqu’au dernier moment, il a même fallu le freiner, il a voulu courir... »

  6. « Normalement il faudrait craindre que les joueurs soient trop libérés. Il n’y a aucune raison d’être tendu. Après il faut quand même être concentrés, rigoureux, il y a des fondamentaux dans le jeu qu’il faut mettre en place. Mais on va avoir l’impression d’aller jouer la Gambardella. »

  7. « J’ai vraiment hâte de jouer le match d’abord et une fois que le match sera fait on aura le temps d’échanger dans le bus puisqu’on va avoir un retour tous ensemble. Je serai content de passer ce temps-là avec le staff pour discuter. J’ai fait de belles rencontres cette année avec mon staff, vraiment un staff technique incroyable parce qu’au final on ne se connaissait pas au départ. »

  8. « J’ai vraiment passé de bons moments avec plein de joueurs dans cet effectif, il y a vraiment des mecs bien. Mais c’est une fin de saison, c’est toujours une fin de parcours, parfois on se dit au revoir et on ne sait pas si on va se revoir pour les uns les autres. »

  9. Interrogé sur la montée en Ligue 1 de Troyes et Clermont : « Ça récompense une certaine idée du jeu. Troyes et Clermont, ce sont des équipes qui ont joué toute l’année. Qui ont eu un projet de jeu ambitieux, qui ont essayé de toujours aborder leur match avec la volonté d’imposer leur jeu et ne pas subir. »

  10. « Je sais aussi que si on s’était sauvé à la 38ème journée à la 85ème minute on aurait surement été un peu plus félicités qu’en se sauvant à 6 ou 7 matchs de la fin. Où finalement ça a pu laisser penser à des joueurs qui auraient pu faire beaucoup plus et beaucoup mieux. Mais pour être à l’intérieur je vous le dis, ça aurait pu être bien pire. S’être sauvé tôt, je ne vais pas parler d’exploit, mais c’est une performance et il a fallu vraiment beaucoup travailler, garder le cap et s’accrocher pour le faire. »



Propos recueillis par Quentin Ducrocq

Crédit photo Leandre Leber Gazettesports.fr