TENNIS DE TABLE – Jesús Cantero : « À vouloir gagner je me suis mis énormément de pression tout seul »

Tennis De Table Astt Amiens Vs Chartres 0019 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Il n’y aura finalement qu’un seul représentant de l’Amiens STT aux Jeux de Tokyo cet été, l’Espagnol Jesús Cantero n’ayant pas réussi à décrocher son billet. Retour.

Tout d’abord, quand tu as vu les tirages de groupes, qu’as-tu pensé du tien ?

En voyant les groupes, j’ai tout de suite vu que j’étais placé dans l’un des plus difficiles, pour ne pas dire le plus relevé… Je connaissais un peu l’Italien Bobocica, mais pas du tout le jeune Israélien. Mais je restais plutôt optimiste quand même parce que sinon, pourquoi être venu ?

Pense-tu qu’avoir commencé la compétition face à un joueur que tu connais bien a été un avantage ?

Pas vraiment, j’ai surtout commencé la compétition avec confiance et sans rien à perdre, c’est ce qui m’a amené à jouer à haut niveau ! Mais à vouloir gagner je me suis mis énormément de pression tout seul et ça s’est vu dans mes deux matchs suivants… Il m’est arrivé exactement ce qui m’arrive depuis le début de cette saison : être irrégulier pour avoir toujours exigé plus de moi-même et ne penser qu’à gagner au lieu de penser à jouer.

Tu te sens donc plus en confiance lorsqu’il n’y a pas de réelle finalité à un match et face à des joueurs au niveau élevé ?

Je me sens plus à l’aise quand je n’ai pas d’objectif final à proprement parler et je pense que c’est aussi dû au fait que je n’ai pas vraiment joué avec Rouen ces deux dernières saisons, en plus de ma récente fracture. J’ai perdu beaucoup de confiance en moi. Quand je sais que je joue contre des joueurs de très bon niveau, je ne me dédie qu’au jeu et j’en profite au maximum en espérant que petit à petit je vais gagner confiance en moi. 

Comment te sens-tu au lendemain de ton élimination ?

Je suis déçu de ce que j’ai fait, mais la faute est mienne et je ne peux pas revenir en arrière. Je vais prendre les années comme elles viennent et maintenant mon objectif se trouve au club : je veux réussir à retrouver mon vrai niveau en jouant avec Amiens ! Je leur suis très reconnaissant, peu importe dans quelle partie du monde je joue, je ressens leur soutien et c’est extrêmement encourageant.


Retrouvez ICI le résumé des rencontres disputées par l’Amiénois.




Océane Kronek

Crédits photo : Léandre Leber – Gazettesports.fr