TENNIS DE TABLE : « Un ressenti mitigé mais en même temps très réaliste »

match tennis de table astt vs issy les moulineaux (04)
Ⓒ Gazette Sports

Pour la seconde fois cette saison, les Chartrains ont délogé les Amiénois de leur première place au classement. Après un beau combat, les joueurs d’Arnaud Sellier se sont inclinés 3/1 chez les Euréliens.

« Évidemment on savait que ça allait être difficile puisque sur le papier, Chartres est la meilleure équipe de la poule, » reconnaissait d’entrée Arnaud Sellier, « on a essayé de jouer notre chance même si c’est vrai que l’absence d’Horacio nous a un petit peu handicapés puisque c’était le joueur en forme de la semaine précédente. De plus, on espérait que Jesús soit opérationnel mais finalement ce n’était pas complètement le cas, il souffrait encore pas mal de sa fracture du pouce. On n’était pas dans les meilleures dispositions, mais on a quand même tenté le coup ! »

Le capitaine Grégoire Jean (65) lançait la 15ème journée de championnat en affrontant Irvin Bertrand (83). Et démarrage en douceur maîtrisé par l’Amiénois (2-3, 5-6) qui prenait le premier point de la partie en s’imposant 6-11 sans grande difficulté. Lancé sur la bonne voie, Jean enchaînait avec une nouvelle courte avance sur son adversaire (3-4, 6-7), mais cette fois Bertrand restait dans le sillage du Samarien et ne cessait de recoller au score (8-8, 9-9), prenant finalement lui aussi l’avantage sur le finish pour se défaire de Jean, 11-9. Mené à l’entame du troisième set (3-2, 5-3), l’Amiénois n’en démordait pas et parvenait à repasser devant (5-8, 7-9) jusqu’à avoir deux balles de set qui ne seront malheureusement pas concrétisées. Bertrand saisissait l’occasion pour reprendre les devants et s’imposer 12-10. La quatrième manche était bien mal embarquée pour Jean, trop en retard sur son adversaire (6-3, 8-5) et, malgré un regain d’énergie sur le final, l’Amiénois s’inclinait 11-8 (3/1), Chartres débloquant ainsi le compteur, 1/0.  

Tennis De Table Astt Vs Metz 0058 Leandre Leber Gazettesports

S’en suivait un véritable match retour entre Jesús Cantero (47) et Bence Majoros (20) qui se défiaient pour la seconde fois de la saison. Et à l’image de leur première confrontation en décembre, la bataille fut intense des deux côtés avec de nombreuses égalités. À commencer par le premier set qui, sur des échanges courts et rapides, était équilibré d’entrée (2-2, 4-4) avant que Cantero ne fasse le break (4-8). Majoros infligeait alors un sévère 5-0 qui le replaçait devant l’Amiénois (9-8) jusqu’à la conclusion 11-9 pour le Chartrain. Un cruel scénario en deux manches puisque, si Cantero était derrière au départ du second set (3-0, 4-3), celui-ci égalait puis dépassait son adversaire (6-6, 7-8) avant d’être à nouveau battu 11-9. Plus impactant dès l’ouverture du troisième set, l’Amiénois prenait rapidement le large (2-4, 3-8) avant de subir un lourd renversement de situation qui offrait deux balles de match à Majoros (10-8). Cantero parvenait tout de même à se sauver par un succès bien mérité, 10-12. De courte durée cependant puisque le quatrième set était nettement en faveur du Chartrain (6-0, 8-4) et la partie se clôturait sur une victoire locale, 11-5 (3/1). Chartres faisait ainsi le break avant la pause, 2/0.

« Par rapport aux matchs de Grégoire et de Jesús, sur la plupart des sets ils sont devant jusqu’à souvent 8 voire un peu mieux, mais on ne va pas chercher les points et c’est dommage. Mais comme je le dis souvent, sur ce genre de rencontres, c’est le meilleur qui gagne. C’est dommage, mais ça reste un résultat assez logique compte tenu des forces en présence des deux côtés, il faut reconnaître la supériorité des joueurs de Chartres. 
Le système de jeu de Jesús est vraiment un style qui ne convient pas du tout à Majoros, alors quand on a vu la composition des deux équipes on était plutôt satisfaits. Les confrontations directes étaient plutôt accessibles pour tous parce que, même si Jesús a joué contre le joueur le plus fort, on savait qu’il pouvait lui causer des problèmes. Jesús n’est vraiment pas loin de son adversaire puisqu’il est souvent en tête, mais encore une fois c’est un peu à l’image de ses performances depuis le début de la saison : il démarre bien les sets mais il a un peu de mal à conclure. C’est d’autant plus frustrant pour lui parce qu’en n’étant pas en forme à cause de sa blessure, il est parvenu à réellement inquiéter Majoros sans réussir à aller au bout. »

« Ça se joue vraiment à la concentration et à l’envie »

S’il affichait jusqu’ici un début de saison compliqué, Tomi Lakatos (35) devait toutefois se défaire de Vitor Ishiy (49) pour sonner la rébellion amiénoise. Si au classement français Lakatos avait l’avantage, il comptait cependant plus de 100 places de retard sur Ishiy au classement mondial… Un écart mondial fortement ressenti dans un premier temps lorsque le Chartrain se détachait de Lakatos (3-1, 8-2) pour s’imposer 11-7. Remis de son revers, l’Amiénois frappait un grand coup au second set avec une victoire 5-11, malgré un démarrage hésitant (2-3, 4-6). Revanchard, Ishiy revenait lui aussi en grande forme pour la manche suivante (3-0, 6-3), dominant l’Amiénois 11-6. Le quatrième set était alors le reflet du précédent (3-6, 5-9), en faveur de Lakatos cette fois qui s’imposait à son tour 6-11. L’Amiénois devait alors défendre la place des Picards à la belle. Le Chartrain prenait d’abord les devants jusqu’à ce que Lakatos ne refasse progressivement surface (3-1, 4-6). Alors qu’il comptait quatre balles de matchs (6-10), l’Amiénois semblait pouvoir plier la partie rapidement ; mais le suspens prévalant toujours pour les joueurs d’Arnaud Sellier, Lakatos bouclait finalement le match par une victoire 9-11, offrant ainsi le premier point et de l’air aux Samariens, 2/1.

match tennis de table astt vs issy les moulineaux (60)

Grégoire Jean (65) revenait alors au combat pour se mesurer à Bence Majoros (20) à son tour afin d’espérer une place au double. Très équilibrée d’entrée, la rencontre prenait du temps à se dessiner, Jean défendant vaillamment ses couleurs (2-2, 5-6, 9-9). Mais le Chartrain s’imposait alors sur le fil, 11-9. De retour pour un second set, l’Amiénois tenait de nouveau tête à son adversaire (2-2, 3-5) sans parvenir à concrétiser sa courte avance, laissant le second point à Majoros, 11-7. Le Chartrain maîtrisait l’entame de son troisième set (5-2, 7-3), mais Jean se montrait de plus en plus tenace (7-6, 9-7). Il négociait ainsi parfaitement les quatre balles de matchs de son adversaire (10-7, 11-10) , s’inclinant finalement 13-11 tandis que Chartres accrochait le point de cette journée, 3/1

« Tomi a encore eu quelques hauts et quelques bas, mais on va dire que les bas l’étaient moins que d’habitude donc c’était bien. Il a réussi à bien rester concentré du début à la fin et a fait un match relativement complet face à un très bon joueur qu’il a su battre. C’est vraiment le point positif de la journée, maintenant on espère qu’il va refaire la même chose au prochain match, que ce n’était pas juste un coup d’éclat. Ça se joue vraiment à la concentration et à l’envie, on a l’impression que quand il se force un peu, tout de suite il est plus difficile à battre.
Ce qu’on regrette aussi c’est qu’au final depuis le début de la saison, on n’a jamais vraiment eu nos quatre joueurs en forme sur la même journée, et s’ils ne sont pas tous bons en même temps, c’est difficile d’aller chercher la victoire»

L’objectif est d’aller chercher le podium

« Sur le déroulé global du match on a eu quelques occasions, notamment sur les deux premiers matchs, que l’on n’a pas su saisir donc à l’arrivée c’est un résultat somme toute assez logique. Une petite pointe de regret quand même par rapport aux occasions manquées, parce que si on les avait saisies, on ne sait pas ce qui aurait pu se passer… Il y avait plus d’intensité au match aller, les rencontres étaient encore un peu plus serrées ! 

Un ressenti mitigé mais en même temps très réaliste, ce n’est pas illogique que Chartres nous batte deux fois. On était en tête avec les matchs d’avance alors on avait envie d’y croire, mais après coup, ce sont les meilleurs qui ont gagné et ça ne remet pas en cause notre saison. L’objectif est d’aller chercher le podium, à la fin de la première phase on termine 4èmes alors si on arrive à gratter une petite place on sera très contents. »

Désormais seconds et à égalité de points avec Roanne (36), les Amiénois devront maintenant faire face à l’équipe de Thorigné Fouillard ce dimanche 18 avril. Des Thoréfoléens 4èmes au classement avec six points de retard sur les Picards, mais qui ont bien failli renverser les Roannais ce samedi soir. 


C’Chartres TT – Amiens STT : 3/1
I. Bertrand / G. Jean : 3/1 (-6 9 10 8)
B. Majoros / J. Cantero : 3/1 (9 9 -10 5)
V. Ishiy / T. Lakatos : 2/3 (7 -5 6 -6 -9)
B. Majoros / G. Jean : 3/0 (9 7 11)




Océane Kronek

Crédits photos : Ève Gourdain & Léandre Leber – Gazettesports.fr