OMNISPORTS – La communication : un art vraiment difficile

stade athletisme et rugby les herbiers
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

C’est une profession qui est apparue voici quelques dizaines d’années. Celle qui consiste à assurer la communication d’une entreprise et au plan sportif, d’une fédération ou d’un club professionnel et ce quelle que soit la discipline.

Normalement, le (ou la) chargé de communication est un peu le porte-parole de son employeur et devant les médias, il s’agit de bien relayer les informations présentes et on doit reconnaître qu’en ce moment, avec le COVID, la tâche n’est pas facile. La question qui se pose est simple : faut-il tout dire ou pas ? Par expérience, il faut bien reconnaître que les informations sont parfois livrées et même distillées avec parcimonie quand ce n’est pas le mutisme le plus complet. En sachant que tôt ou tard, la vérité va éclater au grand jour.

Deux exemples nous viennent à l’esprit et concernent le rugby et l’athlétisme. Ainsi, les médias ont eu l’impression d’avoir été manipulés par le président Bernard Laporte et le sélectionneur du XV de France   Fabien Galthié. Le journal l’Equipe a même employé le mot « MASQUARADE » cet épisode qui a vu une succession de cas positifs au sein des joueurs mais tout ça par la faute d’un malheureux joueur du rugby à 7 à qui on a fait porter le chapeau.

Et puis, il y a l’athlétisme avec cet aveu du président de la Fédération française qui a caché le cas de  personnes positives et qui faisaient partie de la délégation se rendant en Pologne aux championnats d’Europe en salle. La FFA n’a rien dit et a attendu que les championnats soient terminés et que tout le monde soit rentré à la maison. La FFA a joué avec le feu et ne rien dire dans ce cas de figure était quand même dangereux.
Alors, à partir de ces deux cas rugby et athlétisme, notre confiance envers les hauts personnages de ces deux disciplines, est ébranlée. Ces deux fédérations ont voulu nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

Désormais, devrons nous croire les responsables des fédérations, ligues ou clubs qui viendront délivrer leurs messages aux médias ? Pas forcément.



Lionel Herbet 

Crédit photo DR

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.