AMIENS SC : Relever la tête

Football Ligue 2 Amiens Sc Vs Chateauroux 0036 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports

Après avoir reçu une claque à Toulouse (3-0), l’Amiens SC reçoit Auxerre, avec l’ambition de stopper cette série de cinq matchs sans victoire et sans avoir marqué…

Dans une spirale très négative, l’ASC a dû mal à voir le bout du tunnel. Et alors qu’il faut affronter Auxerre, Clermont puis Troyes, une réaction est attendue lors de la réception de l’AJA. En effet, à 11 journées de la fin, Amiens tourne au ralenti, et n’a pris que 2 points au cours des cinq derniers matchs… un rythme d’équipe luttant pour le maintien. Et le match face à Toulouse n’a sans doute pas arrangé le moral amiénois, comme pouvait le laisser penser Oswald Tanchot : « Ça fait mal car quand on perd 3-0, quand on est joueur, compétiteur, entraîneur ou club, 3-0 c’est un score sans appel. […] On est dans une dynamique moins bonne, une série qui est négative et qui pèse, je trouve que les joueurs sont un peu marqués par ça. »
Plus inquiétant encore, les Samariens sont dans une incapacité à marquer depuis 5 rencontres. Pire attaque de Ligue 2 avec Dunkerque (21 buts inscrits), les Picards semblent dans une impasse à ce niveau. Pour autant, à la veille d’affronter Auxerre, le coach amiénois ne tenait pas à pointer du doigt uniquement ses attaquants : « On a besoin de marquer des buts mais on a aussi besoin d’être rigoureux et hermétiques sur certains moments du match. »

Je trouve que les joueurs sont un peu marqués

Si l’ASC possède toujours un matelas de 9 points d’avance sur le 18ème, il semble urgent de se ressaisir, au risque de vivre une fin de saison sous tension.
Cependant, malgré un score sans appel face à Toulouse, Amiens a paradoxalement montré un meilleur visage, notamment sur le plan offensif, avec 12 frappes dont 2 cadrées, soit le double de chacune des quatre rencontres précédentes. Pour le technicien picard en plus de « l’esprit d’entreprise, la rigueur, la discipline », il faut surtout « en toute circonstance garder de la confiance. »

L’AJA ronronne

Abonné au haut de tableau depuis le début de saison, Auxerre marque quelque peu le pas dernièrement, au point de voir le PFC revenir à égalité de point à la 5ème place du championnat. Si le succès probant face à Toulouse (3-1), le 2 février dernier, semblait remettre les hommes de Jean-Marc Furlan sur la bonne voie, ils n’ont finalement pas su enchaîner. En effet, les Bourguignons ont ensuite fait nul à Ajaccio puis à domicile face à Guingamp, avant d’aller gagner sur la plus petite des marges à Chambly (1-0), puis de s’incliner à domicile (1-0), face à Rodez.
Par ailleurs, la deuxième meilleure attaque du championnat n’a marqué qu’à 2 reprises au cours des quatre derniers matchs, loin de ses 1,96 buts de moyenne par rencontre avant cette mauvaise série. Pour Oswald Tanchot, il convient tout de même de nuancer cette légère baisse de régime : « Je vois qu’ils ont offensivement ralenti la cadence, mais ils étaient sur des standards tellement élevés. » Mais une chose est sûre pour l’entraîneur picard : « Pour connaître Jean-Marc et ses équipes […] il fera comme d’habitude il essaiera d’imposer son jeu. »

Préoccupante, la situation d’Amiens n’est pas encore « inquiétante » quant à son avenir en seconde division. Mais alors que la dernière ligne droite du championnat se profile, une remobilisation est clairement attendue.


Mardi 2 mars 20h
28ème journée de Ligue 2
Amiens SC (12ème 33pts) – Auxerre (5ème 44pts)



Quentin Ducrocq

Crédit photo Leandre Leber Gazettesports.fr