HIPPISME : Une réunion inaugurale et… de nombreuses incertitudes

gazette illustration amiens
Ⓒ Gazette Sports

Si la société des courses lance sa saison le 27 février, ce « lever de rideau » s’effectuera à huis clos et accompagné de multiples questionnements.

Le compte à rebours vient d’être « déclenché » pour la société des courses d’Amiens ! Dans quelques jours, l’hippodrome du Petit-Saint-Jean s’extirpera de son habituelle torpeur hivernale afin de… dérouler le « Tapis rouge » à toutes celles et ceux soucieux (ensuite) de se donner en spectacle. Un exercice de style où Philippe Levasseur se défini tel l’homme orchestre. « Une fois de plus » ironise celui dont les plus hautes fonctions de l’association lui ont été remise en 2013.

Coup d’envoi lequel ne bénéficiera cependant pas de la saveur d’antan. « Malheureusement, la crise sanitaire s’éternisant, il nous est encore impossible d’ouvrir les portes de notre hippodrome. Et ainsi accueillir ce public qui nous est cher ! » exprime l’intéressé. Dissipant d’un revers de main toute forme de résignation.

La période est compliquée voire anxiogène, je l’avoue, mais j’ai foi en l’avenir

Philippe Levasseur

« A l’image de l’année écoulée, nous n’aurons d’autre choix que des faire « contre mauvaise fortune, bon cœur » Les personnes qui m’entourent s’impatientent de pouvoir à nouveau partager leur passion… » rappelle Philippe Levasseur. Un souhait nullement altéré dans lequel les uns et les autres s’efforcent à puiser leur optimisme. « La période est compliquée voire anxiogène, je l’avoue, mais j’ai foi en l’avenir. En cette confiance que les turfistes et autres novices nous réaffirmerons sitôt un retour à la normale » lâche d’ailleurs celui qui considère cette (belle) philosophie telle un maître mot.

Le président amiénois privilégiera des termes identiques ce samedi 27 février. Au moment même de s’exprimer puis de frapper les trois coups d’ouverture d’une saison « riche en activités ! » Une précision dont il laissera le soin à Carole Savreux, directrice du Petit-Saint-Jean, en faire écho. Car, si l’incertitude demeure, un programme de festivités a – bel et bien – été élaboré.

dsc 7942

« Calendrier où figure notamment la traditionnelle soirée de l’Anzac Day (24 avril), un rendez-vous printanier dédié au bien-être équin et à l’innovation (5 juin) voire également une immersion façon Jules Verne (21 novembre) » chuchote Carole Savreux. Avant qu’elle n’énumère d’autres temps forts : « Se disputera le 22 septembre le Grand Prix de la Ville d’Amiens et de la Fédération du Nord. Le Grand Prix Amiens Métropole, sur fond d’atmosphère américaine, aura lieu le 2 octobre. Quelques jours avant une animation à l’ambiance belge » Multiples sources d’euphories que la Société des Courses d’Amiens souhaite décliner sans modération, en présence d’un public nombreux.

Se disputera le 22 septembre le Grand Prix de la Ville d’Amiens et de la Fédération du Nord

Carole Savreux

« La décision ne nous revient pas. Malheureusement… » peste Philippe Levasseur. Croisant les doigts – et en aucun cas se tourner les pouces – afin que ce souhait puisse être exaucé. « Pour l’heure, il est préférable de se projeter à moyen voire court terme. Ainsi, concentrons nous sur cette date inaugurale du 27 février. Une réunion à enjeux nationaux qui se déroulera à une heure cependant inhabituelle » indique encore l’intéressé. Pour ensuite ajouter : « Le début des opérations est prévu à 10 heures »

  • L’hippodrome d’Amiens organise une réunion « tout trot » à enjeux nationaux le samedi 27 février mais à huis clos. Début des opérations à 10 h.
    • Plus d’info : Page Facebook de la société des courses ou sur www.hippodrome-amiens.fr

Fabrice Biniek

Crédit photos : Jean-Jacques Blond

calendrier amiens 2021