TENNIS DE TABLE : Amiens, les grands habitués des matchs marathons

Tennis De Table Asptt Amiens Vs Miramas 0082 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Un nouveau défi était lancé aux joueurs d’Arnaud Sellier ce samedi soir avec un long déplacement à Miramas au programme de Pro B. Et toujours cette victoire au double pour les Amiénois qui s’imposent 2/3. 

Une rencontre face à Miramas, une équipe qu’Arnaud Sellier, le technicien amiénois, qualifiait de « difficile à manœuvrer avec des systèmes de jeu un peu particulier. » La partie s’annonçait donc difficile pour ses joueurs, mais la composition adverse se voulait rassurante pour lui : « Quand on l’a vue, on était plutôt satisfaits et on s’est dit que si tout se passait bien, on avait une chance de faire la course en tête en quelque sorte ! Évidement, ça ne s’est pas pas passé comme ça… »

Pour débuter cette journée, Horacio Cifuentes se mesurait au même adversaire que lors du match aller, Junge Zheng. Un match conclu sur le même score qu’au mois de novembre, 3/2 en faveur du Miramasséen. Et un scénario cruel pour Cifuentes qui menait pourtant 2 sets à 0 avec cinq balles de set à la troisième manche (8-10, 9-10, 10-11, 11-12, 12-13). Vainqueur 7-11 sur les deux premiers sets, l’Amiénois s’inclinait donc 15-13 sur le suivant et ne parvenait plus à se remettre dans la course. La quatrième manche était lancée largement en faveur de Zheng (6-3, 8-3) et malgré une tentative acharnée de revenir au score de la part de l’Argentin, son adversaire prenait un nouveau point en s’imposant 11-6. Après avoir été mené au démarrage de la belle (5-2, 7-4), Cifuentes revenait à hauteur de Zheng et faisait même un court break (7-9) qui ne sera malheureusement pas transformé. Défaite 11-9 pour l’Amiénois qui laissait ainsi filer le premier point de la journée, 1/0.

Tennis De Table Astt Vs Metz 0011 Leandre Leber Gazettesports

Tomi Lakatos avait alors pour mission de se défaire de Zhiwen He afin de remettre le collectif picard sur de bons rails. Une tâche qui aurait pu s’annoncer difficile mais abordée par le bon bout de la part de l’Amiénois qui maîtrisait parfaitement sa rencontre, s’imposant 0/3 sans débat. Et Lakatos ne perdait pas de temps pour rentrer dans son match avec un bel avantage 3-6 à l’entame du premier set. Rattrapé mais jamais égalé, l’Amiénois accrochait ce premier point par 8-11. Plus équilibrée, la seconde manche prenait du temps à se dessiner avec des joueurs qui se rendaient coup pour coup (4-4, 6-5, 8-9). C’est finalement 11-13 que Lakatos s’imposait après avoir perdu puis sauvé une balle de set. Enfin si le troisième set était tout d’abord en faveur de He (6-5), l’Amiénois faisait le break à 6-7 et s’imposait une dernière fois 8-11. Score de parité donc à l’heure de la pause, 1/1.

« Horacio a vraiment très bien joué pendant les trois premiers sets, jusqu’au fameux 8-10 : il avait les solutions, il a varié son jeu et il était toujours devant. Il a dominé son adversaire et puis après il loupe quelques balles de set donc il prend un petit coup au moral en perdant ce troisième set après avoir toujours été en tête. Il n’est pas vraiment dans son quatrième set et à la belle il fait l’effort, il se bat, il mène 7-9 mais ça ne tourne pas du bon côté. Finalement ça a ressemblé au match qui s’est joué en première phase : les deux sets gagnés par Horacio avaient été assez faciles, et les trois perdus plutôt serrés. C’est dommage parce qu’il avait vraiment les armes pour gagner mais il n’y est pas arrivé. Ça nous a mis un petit coup parce qu’avec le contenu du match on s’était dit “c’est bon, on va le prendre”. 
Derrière, Tomi enchaîne sur le Chinois légendaire de presque 60 ans, He Zhiwen. Tomi avait vraiment envie de le jouer parce qu’il a un système de jeu qui, a priori, lui convient bien. Mais malgré tout, ce n’est pas parce qu’il aime bien ça que ça allait le faire ! Tomi est resté très concentré sur la tactique, sur comment servir, comment remettre : ça s’est très bien passé, il a vraiment bien géré ce match ! C’est vrai que c’était serré, sans doute un peu moche parce qu’on était sur des scènes de jeu très tactiques où la première balle est très importante. Ce sont deux joueurs qui maîtrisent ça assez bien et c’est vrai que ça donne un match très fermé, assez serré. Il y a quelques points que Tomi a mieux négociés qui ont fait qu’il a pu gagner 0/3. He Zhiwen est un joueur qui ne perd pas souvent et quand c’est le cas, c’est toujours assez serré donc un 0/3 contre lui c’est sûr que ça n’arrive pas très souvent ! »

Toujours un double à la carte

Battu 1/3 par He à l’aller, Grégoire Jean affrontait cette fois le jeune Dorian Zheng pour tenter de donner l’avantage aux Samariens. Mais avec seulement trois défaites au compteur depuis le mois de décembre, le Miramasséen a mené la vie dure au picard qui, malgré d’excellentes performances ces derniers mois, s’est incliné 3/0. Mal embarqué d’entrée (4-0, 10-4), Jean parvenait tout de même à faire bonne figure avec une défaite 11-6. Plus accrocheur à la manche suivante, l’Amiénois faisait douter son adversaire (5-5) avant que celui-ci ne se détache à nouveau (9-5). Malgré trois balles de sets sauvées, Jean s’inclinait finalement 11-8. De plus en plus insistant, le représentant samarien parvenait enfin à prendre un court avantage sur Zheng (5-7, 7-9) avant que celui-ci ne revienne à la charge et n’oblige Jean à négocier deux balles de match (10-9, 11-10). Le Miramasséen s’imposait finalement 13-11, replaçant les locaux en tête, 2/1. 

Zhiwen He se dressait alors sur le chemin d’Horacio Cifuentes dans le match des n°1. Une rencontre décisive pour offrir une septième chance aux Amiénois de se départager au double cette saison. Et Cifuentes non plus n’a pas fait dans la dentelle face à la légende sino-espagnole avec une victoire expéditive, 0/3. Impactant d’entrée, l’Amiénois prenait d’abord l’avantage (2-5) avant de se faire surprendre par la remontée de son adversaire (7-5). Pas de quoi déstabiliser Cifuentes qui revenait progressivement pour s’imposer 9-11. Bis repetita au second set, He restant toujours dans le sillage de l’Argentin qui menait la partie d’un bout à l’autre (3-5, 7-8) pour s’imposer à nouveau 9-11. Et c’est sans grande difficulté que Cifuentes bouclait une partie menée avec sérieux et application, 7-11. De nouveau sur un pied d’égalité, les deux collectifs partaient se départager au cinquième match, 2/2. 

Sur le contenu de la rencontre on sentait qu’Horacio avait quand même les solutions

« Pour le match de Grégoire c’était un peu bizarre parce qu’il était vraiment sur une bonne phase depuis Thorigné, mais hier il est passé à côté de son match. Il a mal commencé, il s’est retrouvé un peu coincé par le service de son adversaire qu’il n’a jamais vraiment réussi à remettre correctement : il a été dominé dans les échanges. Les deux premiers sets ne sont pas vraiment serrés mais sur le troisième set il s’est arraché, il fait l’effort et revient en gagnant les points longs notamment. Mais encore une fois ça ne tourne pas du bon côté. Ce n’était pas la journée de Grégoire en simple hier. Je pensais qu’on pourrait se reprendre sur ce match-là vu l’état de forme de Grégoire mais finalement on s’est retrouvé menés 2/1.
Ensuite c’était l’inconnu parce que Tomi avait déjà joué plusieurs fois contre He Zhiwen, mais pour Horacio c’était une première ! Un joueur très expérimenté contre Horacio qui est certes excellent, mais pour qui ça aurait pu être difficile de jouer contre un tel joueur avec un système de jeu si particulier. Pour le coup, c’est la bonne surprise parce que, déjà, il a réussi psychologiquement à rentrer tout de suite dans sa partie et oublier un peu sa défaite au premier match donc c’est très bien ! Ensuite, il n’a pas trop été gêné par les services de son adversaire, il a gagné quasiment tous les échanges qui ont été un peu longs ; il a su mettre de la vitesse et du dynamisme dans le match pour prendre son adversaire de vitesse. 0/3 c’est encore surprenant, mais sur le contenu de la rencontre on sentait qu’Horacio avait quand même les solutions et à la différence de son premier match, il a réussi à conclure. »

« Négocier les quelques points importants en fin de set »

Tennis De Table Asptt Amiens Vs Miramas 0091 Leandre Leber Gazettesports

Un double similaire au match aller côté picard avec Grégoire Jean et Jesus Cantero alignés cette fois face à Dorian Zheng et Junge Zheng. Et comme en novembre, les Amiénois l’emportaient par 1/3. Après quelques bafouillages au lancement du premier set, la paire samarienne revenait dans la rencontre et prenait l’avantage (4-5, 8-9) allant jusqu’à avoir deux balles de set (9-10, 10-11). Des points non transformés qui laissaient l’opportunité aux Miramasséens de s’imposer avec eux aussi une balle de set (12-11). Un mauvais virage vite rattrapé par les Amiénois qui concluaient par 12-14. Légèrement plus en faveur de Jean et Cantero, la manche suivante se bouclait rapidement par une petite victoire picarde, 8-11. Toujours en tête au troisième set, les Amiénois étaient finalement rattrapés (4-6, 8-8) puis dépassés jusqu’à s’incliner 11-9. Seul point cédé à leurs adversaires puisque, si la quatrième manche poussait le suspens à son maximum, les joueurs d’Arnaud Sellier s’imposaient une dernière fois, 14-16, pour clore cette 12ème journée de compétition.

Il vaut mieux être provisoirement premier qu’au fond de la classe !

« Arrivés à 2/2, forcément on y a cru parce qu’on s’est dit qu’on est plutôt pas mal au double ! Ça se joue quand même à un certain nombre de petits détails donc à la fin on retient surtout que l’on a gagné, mais c’est quand même encore très serré. On y croyait, mais c’est vrai que Grégoire était passé un peu à côté de son simple et Jesus venait de passer trois heures assis sur une chaise et il est rentré directement pour un double décisif : même si c’était déjà arrivé en première phase, ce ne sont pas des situations faciles à gérer donc il y a toujours l’appréhension. Ils sont bien rentrés dans la partie, ça devait être leur deuxième ou troisième double ensemble alors ils ont quelques automatismes, ils se parlent beaucoup et finalement ils ont réussi à négocier les quelques points importants en fin de set. 
Actuellement on se retrouve à la tête provisoire du classement alors forcément on en profite, il vaut mieux être provisoirement premier qu’au fond de la classe ! Ça met quand même une petite pression à nos adversaires, on est toujours là donc on continue notre petit bonhomme de chemin et on verra bien ce qu’il se passe ! »

Prochain combat le 30 mars pour les représentants de la salle Labaume qui iront cette fois défier les joueurs de Bayard Argentan avant d’enchaîner le lendemain par la réception d’Issy-les-Moulinaux. D’ici là, les Amiénois prennent provisoirement la tête du classement de Pro B avec néanmoins deux matchs d’avance sur les trois adversaires qu’ils précèdent (1ers, 12 matchs joués, 30 points).


Miramas TT – Amiens STT : 2/3
J. Zheng / H. Cifuentes : 3/2 (-7 -7 13 6 9)
Z. He / T. Lakatos : 0/3 (-8 -11 -8)
D. Zheng / G. Jean : 3/0 (6 8 11)
Z. He / H. Cifuentes : 0/3 (-9 -9 -7)
Zheng-Zheng / Jean-Cantero : 1/3 (-12 -8 9 -14)




Océane Kronek

Crédits photos : Léandre Leber – Gazettesports.fr