TENNIS DE TABLE : « On ne pouvait pas rêver meilleure entrée en matière ! »

Tennis De Table Astt Vs Tours Gazettesports Coralie Sombret 28
Ⓒ Gazette Sports

Les pongistes amiénois n’ont pas manqué leur retour dans le championnat de Pro B, ce mardi, avec un succès cinglant face à Tours, 0/3, qui leur permet également de monter provisoirement sur la troisième marche du podium.

Un premier match au bilan très positif pour Arnaud Sellier qui estimait que « tout s’est bien passé. C’est sûr qu’on ne pouvait pas rêver meilleure entrée en matière ! » Si la victoire n’est pas une surprise pour le coach amiénois, il reconnait tout de même que « ça fait à la fois un peu bizarre mais aussi très plaisir d’avoir pu remporter la rencontre sans avoir à se faire peur comme on est habitués à le faire en allant au bout du bout. C’est une sensation différente mais ce n’est pas désagréable ! »

Et c’est l’Espagnol Jesus Cantero (47) qui ouvrait la compétition pour cette nouvelle année en se frottant à l’Iranien Amin Miralmasi (105). La partie commençait bien pour le représentant amiénois qui se détachait doucement de son adversaire (1-3, 2-6) avant que celui-ci ne revienne combler l’écart qui les séparait (5-6, 7-7). Cantero se retrouvait même deux points derrière Miralmasi (9-7) avant de finalement enchaîner les points pour s’imposer 9-11 (0/1). La vapeur s’inversait au second set alors que les échanges étaient toujours plus disputés. Longtemps à égalité (2-2, 5-5), le Tourangeau prenait finalement une légère avance, 8-5. Et malgré la remontée de l’Amiénois, le joueur local empochait lui aussi son premier point avec une victoire 11-8 (1/1). Cantero passait alors une nouvelle fois à la vitesse supérieure et expédiait les deux manches suivantes avec deux belles victoires bien maîtrisées, 2-11 puis 4-11 (1/3). Avec un seul set concédé sur ce match, l’Amiénois offrait un point brillant au collectif qui démarrait son année du bon pied, 0/1.

Tomi a joué son meilleur match de la saison dans la construction et dans l’attitude

Arnaud Sellier

Venait alors le tour de Tomi Lakatos (35) de prendre place autour de la table pour affronter Lilian Bardet (79). Et lui aussi démarrait sa rencontre sur de bonnes bases avec une belle avance d’entrée, 1-5, qui mettait le Hongrois en confiance. Bardet aura bien tenté de revenir dans le set, mais l’écart était fait pour Lakatos qui s’imposait sans flancher, 7-11 (0/1). La manche qui suivait fut plus difficile à négocier pour l’Amiénois alors que son adversaire faisait la course en tête avec un petit point d’avance à chaque échange (3-2, 5-4, 7-6). Le Samarien a finalement dû rendre les armes après avoir tout de même sauvé deux balles de set, 11-7 (1/1). La troisième manche tournait rapidement en faveur de Lakatos qui prenait le large (2-5, 3-7), étouffant d’entrée les espoirs de Bardet et s’imposant par 6-11 (1/2). Le dernier set entre les deux joueurs fut à nouveau très accroché (3-3, 7-7) et le Tourangeau manquait même de peu une occasion de défendre le point du match à la belle. Mené 9-8, l’Amiénois restait concentré et repassait devant une dernière fois. Ce second match de la journée se concluait donc lui aussi en quatre manches puisque l’Amiénois emportait son troisième point par 9-11, faisant par la même occasion pencher un peu plus la balance du côté des visiteurs qui menaient alors 0/2. 

« Jesus a gagné le premier set alors qu’il était un peu mal embarqué en étant mené 9-7, mais je pense que ça lui a fait du bien, ça l’a mis en confiance. Même après avoir perdu le deuxième set il s’est vite remis en route et surtout il a gagné le troisième et le quatrième set très facilement donc on n’a pas eu trop peur. Tomi lui a très bien commencé ! C’est la bonne surprise d’hier parce qu’il avait eu du mal à finir la première phase mais il a vraiment très bien repris avec une bonne attitude. Surtout, dans le jeu il a fait les bons coups avec de bons services et bien remis ; tactiquement c’était très bien. Il a gagné le premier set, perdu le deuxième mais lui aussi est resté dans le match, il est toujours bien resté concentré jusqu’à la fin donc c’est super. Je pense qu’hier Tomi a joué son meilleur match de la saison dans la construction et dans l’attitude, c’était vraiment très bien et c’est encourageant pour la suite en espérant qu’il réussira à reproduire ça. »

Des matchs qui se suivent et se ressemblent

Incombait donc à Grégoire Jean (65) de boucler cette dixième journée en trois matchs face à l’impitoyable Daniel Gorak (39) qui avait fait tant de mal aux Picards lors du match aller. Et le ton était donné dès les premières balles échangées entre les deux hommes puisque chacun y allait de son point. Jean et Gorak se menaient en effet la vie dure, multipliant les égalités (4-4, 8-8), le Tourangeau sauvant même une balle de set pour l’Amiénois (9-10). Dès lors, les deux pongistes livraient un duel et un spectacle d’exception aux internautes qui assistaient à la rencontre : un échange de balles de set qui se concluait au bout du suspens à 20-18, après que chacun des joueurs ait eu l’occasion de conclure à tour de rôle (12-11, 14-15, 17-18). Le premier point du match allait donc en faveur de Gorak après de nombreuses prises de risque des deux côtés de la table sur ce set de haut niveau. La manche suivante se voulait alors bien plus rapide pour le Samarien qui, après avoir rapidement lutté pour se démarquer (2-2, 4-4), s’imposait nettement 5-11 (1/1). Jean semblait également maîtriser le troisième set avec un départ fulgurant (1-8) mais Gorak sonnait enfin la révolte… trop tard cependant puisque l’Amiénois restait dans la course (4-8, 6-10) et l’emportait par 8-11 (1/2). Décidé à conclure de la plus belle des façons cette première confrontation de l’année, Jean repartait à nouveau en frappant un grand coup (0-5) et si son adversaire persistait à tenter de recoller, le Picard maintenait le cap pour une ultime victoire 7-11. 

« Pour Grégoire il y a d’abord eu un premier set très serré avec des occasions pour les deux joueurs, même si on avait l’impression qu’elles étaient plutôt du côté de Grégoire sans qu’il sache vraiment les saisir. Ce qui arrive souvent quand on perd un set très serré comme celui-là c’est que derrière on prend un coup au moral mais là il est parvenu à repartir et à trouver de nouvelles solutions donc c’est très positif ! Il était devant dans les trois sets suivants, il a réussi à dominer son adversaire et ça lui a aussi permis de prendre sa revanche sur le match aller où il avait déjà perdu un set très serré avec un échange très long. Pour le coup ça lui avait fait très mal mais là il a réussi à ne pas se laisser abattre. »

Tout s’est bien enchaîné mais c’est aussi parce que les joueurs ont fait le nécessaire pour que tout se passe bien.

Arnaud Sellier

Le bilan de ce premier match de la phase retour est donc très positif pour Arnaud Sellier qui retient notamment le rôle d’une attitude et d’une dynamique positives lors d’une rencontre : « C’est toujours pareil, quand on gagne les sets serrés, quand on est devant au score, on a une meilleure attitude, tout va ensemble. » Une qualité qui a visiblement manqué au leader adverse ce mardi soir, un joueur qui « nous avait vraiment impressionnés à l’aller, il a eu un comportement qui a joué contre lui, il a laissé filer quelques points. » 
« C’est vrai qu’hier la dynamique était de notre côté donc c’était plus facile, tout s’est bien enchaîné mais c’est aussi parce que les joueurs ont fait le nécessaire pour que tout se passe bien. Sur le banc il n’y a pas eu trop de stress, de la façon dont les différents joueurs ont mené leur match on avait l’impression qu’ils contrôlaient vraiment ce qu’il se passait à la table. Comme ils avaient un niveau de jeu assez constant et élevé on n’a pas eu trop peur. » 

L’effectif amiénois accrochait donc son premier succès 3/0 de la saison, une nouvelle victoire qui les place désormais devant Thorigné-Fouillard au classement, toujours à 3 points des deuxièmes, Chartres. Mais surtout, une victoire de bon augure avant d’enchaîner dès ce jeudi soir avec la réception de Metz, équipe qui, elle, a été battue 0/3 lors de cette dixième journée. 

4S Tours TT – Amiens STT : 0/3
A. Miralmasi / J. Cantero : 1/3 (-9 8 -2 -4)
L. Bardet / T. Lakatos : 1/3 (-7 7 -6 -9)
D. Gorak / G. Jean : 1/3 (18 -5 -8 -7)




Océane Kronek

Crédits photo : Coralie Sombret – Gazettesports.fr