FOOTBALL – Zahir Zerdab : « En 8 jours, on ne peut pas rattraper 3 mois d’absence d’entraînement »

Foot Amical Camon Vs Portugais D Amiens 0007 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports

Alors que Camon reçoit Arras ce dimanche en Coupe de France, le buteur maison et capitaine Zahir Zerdab se projette sur cette rencontre et sur la Coupe de France avec positivité et lucidité.

Bonjour Zahir, quelle a été ta première réaction quand on t’a dit la semaine dernière que vous jouiez un match de Coupe de France onze jours plus tard ?

C’était surprenant, on ne s’y attendait pas parce qu’on est complètement en manque de préparation pour pouvoir faire un match et pouvoir être compétitif à 100%.

Comment se passe la préparation ?

La préparation a été un peu saccadée. Bien qu’on ait essayé de s’entraîner depuis le mois de décembre, il y a quand même beaucoup de joueurs qui n’ont pas pu s’entraîner. Et même, par rapport aux horaires du confinement, il y a encore beaucoup de joueurs qui ne sont pas revenus à l’entraînement. On imagine que c’est la même chose pour les clubs de R1 et de R2 mais on sait très bien que les clubs au-dessus ne se sont pas arrêtés de s’entraîner donc l’équité n’est pas respectée.

Par rapport aux horaires du confinement, il y a encore beaucoup de joueurs qui ne sont pas revenus à l’entraînement

Comment tu sens l’équipe pour ce match ?

Sur un match, tout est possible. Sur le début du match, forcément, avec l’enthousiasme, ça va être bien, mais au fil du match, ça va forcément se dégrader. Il y a beaucoup de joueurs qui ne sont pas venus depuis quasiment 2-3 mois. Là, quand on a appris que ça se jouait, tout le monde s’est rappelé mais il y a encore des joueurs qui n’ont pas pu venir parce que vu les heures d’entraînements, c’était très compliqué. On essaie de faire comme on peut pour avoir une équipe compétitive. On sait que sur un match tout est possible, mais on sait aussi qu’en 8 jours, on ne peut pas rattraper 3 mois d’absence d’entraînement.

Ce week-end vous vous êtes entraînés dans des conditions difficiles, ça n’aide pas non plus ?

Oui, ce n’était clairement pas facile. Mais ça a permis de faire une revue d’effectif avec ceux qui étaient présents. Rien que là, on a vu que ne serait-ce que tenir physiquement les 90′, c’était difficile pour pas mal de joueurs. Et en plus de cela, au niveau de la cohésion, il y a beaucoup de choses qui sont parties.

A quoi tu t’attends pour ce match ?

Clairement, l’objectif, c’est d’essayer de passer. Parce que derrière, on sait qu’à part la Coupe de France, on n’est même pas sûr que le championnat puisse repartir. Donc si on veut rester encore dans une compétition et faire des matchs de temps en temps, il faudra absolument passer ce tour. Et puis, c’est aussi important pour le club. Et ça nous permettrait d’avoir une belle affiche, même si rien n’est fait de l’autre côté, on sait qu’il y a une grosse équipe comme Saint-Quentin qui, si elle passe aussi, permettrait à certains joueurs de se jauger, même si les conditions ne sont pas bonnes, et de voir ce qu’est le niveau N2 et de voir où ils en sont dans leurs ambitions.

Es-tu confiant pour le futur de la Coupe de France ?

Football Us Camon Vs Gravelines Gazettesports Coralie Sombret 24

Non, clairement pas. On suit beaucoup l’actualité, aussi, et c’est vrai que s’il y a de nouveau un confinement total, il n’y a plus de débat. Mais de ce côté, on est tributaires des décisions prises au-dessus. On fera avec comme on a toujours fait. C’est clair que cela s’inscrit en pointillé.

La motivation, sur ce match, ne vient-elle pas plus de la chance de pouvoir rejouer que d’un hypothétique futur de la compétition ?

Oui, c’est plutôt ça. Le positif, ce n’est pas ce qui viendra après, c’est le fait de pouvoir refaire un match, dans une vraie compétition. On ne s’est pas projeté plus loin que ça.

Certes, on ne s’est pas entraîné depuis 3 mois, mais le fait de reprendre une compétition, c’est une source de motivation. Normalement, sur un match, on est capable de faire les efforts pour. Sur un match, la tête doit être connectée avec le fait que c’est un match de Coupe, que ce sera peut-être le seul match de compétition qu’on fera.

Dans ta carrière, as-tu déjà été confronté à une préparation de match aussi compliquée, aussi imprévisible ?

Ça m’est arrivé, mais on était compétitifs. C’est quand je jouais en D1 en Algérie, on jouait en coupe continentale et on était revenu d’un grand déplacement en Tanzanie et quand on est arrivé, on nous a dit que 24h après, il fallait qu’on joue un match qui avait été décalé. On ne s’y attendait pas du tout ! On a réussi à le gagner mais on ne s’y attendait pas du tout.




Morgan Chaumier

Crédit photo : Léandre Leber – Gazettesports