AMIENS SC : Le moment de battre un « gros » ?

Football Amiens Sc Vs Le Havre Hac Ligue 2 0039 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports

Après avoir été chercher une qualification en coupe de France, sur le terrain de Dunkerque, aux tirs au but, l’Amiens SC enchaîne ce samedi, en Ligue 2, avec un déplacement au PFC. En toile de fond, l’ambition de signer un dixième match consécutif sans défaite (toutes compétitions confondues).

Suite à une rencontre en Coupe de France, remportée aux tirs au but à Dunkerque, et dont Oswald Tanchot ne retirait pas grand chose si ce n’est « une équipe sérieuse […] à féliciter sur l’état d’esprit« , l’ASC retrouve donc la Ligue 2 avec ce match à Paris, face au PFC. Et si les joueurs disputeront leur troisième match en sept jours, le coach samarien ne s’inquiétait pas de l’état physique de son équipe : « Je ne les sens pas émoussés, je trouve qu’ils digèrent bien les matchs. Là on a 4 jours entre Dunkerque et le PFC, et quatre jours c’est plutôt confortable. » Pour autant, il devra tout de même faire sans Gaoussou Traoré (opéré ce vendredi matin et probablement absent jusqu’à la fin de saison suite à une rupture du tendon d’Achille), sans Sangaré qui souffrait du dos et du psoas, tandis qu’une incertitude entourait Timité. Concernant Lomotey, gêné par plusieurs blessures depuis le début de saison, l’entraîneur picard restait prudent : « Il a bien encaissé (ndlr : le match face à Dunkerque), mais je suis très vigilant, j’ai payé pour apprendre. Là on joue un match avec une semaine classique qui suit, mais après on en aura cinq en quinze jours. »

Un tournant ?

Sans faire de bruit, et après 8 matchs consécutifs sans défaite en championnat, l’ASC s’est installé à la 8ème place du classement. Une place flatteuse, surtout après le début de saison qu’a connu l’équipe, mais qui n’empêchait pas Oswald Tanchot de rester très prudent : « Moi pour l’instant je continue de regarder derrière. Je regarde les points qui nous séparent du bas de tableau, car je sais que ça peut aller très vite et on n’a pas de marge. » Pour autant, les faits sont là, demain, à Paris, les Picards auront l’occasion de signer un dixième match consécutif sans défaite. Une série positive, qui résonnait forcément avec les mots d’Arnaud Lusamba : « Le fait d’enchaîner de bons résultats donne plus confiance. Tout n’est pas au point mais dans le groupe on se sent de mieux en mieux, on arrive à tenter et réussir plus de choses, donc c’est encourageant. »

Sur ce match on va apprendre beaucoup de choses sur nous, sur ce que l’on veut faire, et ce que l’on va réellement faire

En face, des Parisiens aujourd’hui 6ème, après une période plus compliquée marquée par une seule victoire lors des 9 derniers matchs de Ligue 2, alors que, comme l’avouait le coach samarien « on les voyait tous filer à grande vitesse vers la Ligue 1, et ils ont eu un trou. » Pour autant, Oswald Tanchot se méfiait du réveil de cette formation : « Ils sont en train de revenir petit à petit, ils arrachent des points, ils sont allés gagner au Havre en coupe de France en ayant rajeunit leur équipe. Je pense que pour eux le plus dur est passé. » Finalement, Arnaud Lusamba résumait parfaitement l’enjeu de ce match : « Contre les gros du championnat on a du mal, là ça va être le moment de voir ce que l’on vaut vraiment.
Sur ce match on va apprendre beaucoup de choses sur nous, sur ce que l’on veut faire, et sur ce que l’on va réellement faire
. »

Bien que toujours prudents quant à leurs ambitions, les Amiénois peuvent, à l’occasion de ce match face au PFC, se rapprocher encore un peu plus du « bon wagon » de cette Ligue 2

Samedi 23 janvier 19h00
21ème journée de Ligue 2
Paris FC (6ème 32pts) – Amiens SC (8ème 28pts)



Quentin Ducrocq

Crédit photo Leandre Leber Gazettesports.fr