EDITO – Racisme : Et si les joueurs de Dijon – Amiens SC avaient décidé de rentrer aux vestiaires ?

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

On ne louera jamais assez l’attitude des joueurs du Paris SG et des Turcs d’Istanbul qui, dans un premier temps, ont décidé d’arrêter le match et de rentrer aux vestiaires, suite à l’insulte proférée par le 4e arbitre à l’encontre du coach adjoint turc.

Attitude qui a été approuvée par l’UEFA puisqu’elle a décidé de faire poursuivre le match le lendemain et de permettre aux joueurs des deux formations d’être à genoux au centre du terrain avant le coup d’envoi. Un geste très fort et surtout symbolique. Il est clair que le paysage du football mais aussi du sport en général sera désormais différent et évidemment, nous applaudissons à deux mains.

Img 2383

Des réactions limitées, des sanctions infimes dans le cas de Dijon – Amiens

C’est une bonne chose et en l’espace de 48 heures, les mentalités ont évolué de façon incroyable. Nous avons évoqué dans un précédent article le cas du capitaine de l’Amiens SC, Prince Gouano qui, lors du match Dijon- Amiens SC, au printemps 2019, avait été insulté par un homme qui se trouvait dans les tribunes du stade. Il était donc supporter de Dijon et les cris de singe qu’il avait envoyés à Prince Gouano n’ont, en définitive, débouché sur pas grand chose même si le club de l’ASC a évidemment défendu son joueur.

La Ligue de Football Professionnel n’a infligé qu’un point avec sursis de pénalité à Dijon tandis que la Justice n’a prononcé aucune peine à ce pseudo supporter. Nous posons alors cette question : si à cette époque, pas si lointaine du reste, les joueurs des deux équipes avaient décidé de rentrer aux vestiaires, quelle suite aurait donnée la Ligue ? Pas sûr qu’elle aurait pris la même décision que l’UEFA mardi soir? C’est pourquoi, encore une fois, nous sommes heureux de voir cette évolution des mentalités.

Img 2385

Le racisme dans le football, pas une nouveauté

Pour revenir au racisme, ce n’est pas nouveau, hélas. Ainsi, le 26 octobre 2007, à l’occasion du match de Ligue 2 ASC-Châteauroux, l’ASC avait affiché ses intentions de lutter contre le racisme et la violence à l’occasion de la Semaine Européenne d’Action. Les joueurs des deux équipes portaient un tee shirt avec la mention « Faites une passe décisive contre le racisme ».

A l’époque, le cas du joueur de Libourne Kébé, qui avait fait l’objet d’insultes racistes de la part des supporters corses lors du match Bastia-Libourne, faisait l’actualité. La Ligue avait alors pris la décision d’infliger un point ferme de suspension au club de Bastia, connu surtout alors pour son comportement raciste envers les joueurs de couleur.

Lionel Herbet 

Crédit photo : Leandre Leber – Gazettesports

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.