EDITO : Le judo ne sera plus jamais comme avant

Téléchargement
Ⓒ Gazette Sports

La semaine dernière, nous avions évoqué les problèmes d’agressions sexuelles rencontrés ces derniers temps dans le monde du judo. La justice s’est mêlée à ces affaires dont une s’est déroulée dans notre région.

Franchement, si une discipline paraissait à l’abri, c’était bien, selon nous, le judo. Le président de la Fédération française Jean-Luc Rougé n’avait pas peut-être pas reçu les informations concernant ce sujet pénible. À moins que les langues aient tardé à se délier. C’est ce qui est arrivé et c’est tout le judo français qui aujourd’hui, tremble sur ses fondations. La semaine qui vient de s’écouler comportait deux événements importants : les championnats d’Europe et l’élection du nouveau président de la Fédération française.

Il s’avère que les judokas français ont particulièrement brillé et obtenu de nombreuses médailles. Normalement ces succès auraient dû servir la cause du président Jean-Luc Rougé qui fut, on le rappelle, le premier judoka français à devenir champion du monde. Un authentique exploit. C’était voici environ 45 ans et Jean-Luc Rougé avait ensuite suivi toutes les étapes qui mènent jusqu’à la présidence de la Fédération française car dans le judo, en général, les anciens pratiquants deviennent les meilleurs dirigeants. Jean Luc Rougé faisait partie de cette catégorie.

Un nouveau président pour une nouvelle ère ?

Mais ce week-end tout a volé en éclats et c’est un quasi-inconnu qui est devenu le nouveau président :  Stéphane NOMIS qui sera donc le président jusqu’aux Jeux Olympiques de Paris en 2024. Jean-Luc Rougé a conscience qu’il a été battu non pas en raison de son bilan sportif mais parce qu’il lui est reproché de ne pas avoir suffisamment combattu le sexisme et les agressions sexuelles.

Après sa défaite, Jean-Luc Rougé s’est comporté comme un vrai gentleman. Rien à voir par exemple avec un certain … Trump. Mieux, Jean-Luc Rougé qui laissera une  très bonne image dans ce sport a félicité sportivement son vainqueur en lui souhaitant de mener à bien le combat contre toute forme de  violence.

Chapeau M. Rougé. Voici quelques années, à Amiens il était venu inaugurer le Dojo de la Ligue de Picardie, situé dans la Maison des Sports. Mais au-delà cette lutte contre la violence, le nouveau président devra endiguer la chute du nombre des licenciés occasionnée par le COVID. Et cette tâche ne sera pas simple du tout.

N’empêche qu’avec l’élection de ce nouveau président quasiment inconnu, le Judo a pris une voie inattendue et qui risque de donner des idées à des postulants dans d’autres fédérations.



Lionel Herbet 

Crédit photo DR