EDITO : Le judo confronté à son tour aux violences sexuelles

Karate 297878 1280
Ⓒ Gazette Sports

Décidément, la période que nous vivons actuellement n’est pas bonne pour le sport en général.

Le nombre de licenciés chute de façon vertigineuse dans toutes les Fédérations et les recettes financières sont quasiment inexistantes. Mais pour certaines fédérations viennent s’ajouter d’autres problèmes beaucoup plus graves car ils relèvent de la justice.

Nous trouvons tout à fait intéressant que les langues se soient enfin déliées, et tout a commencé avec le patinage artistique. Peu à peu, les médias ont ouvert  leurs colonnes à des jeunes filles qui sont venues raconter leurs problèmes, et le plus souvent les viols dont elles avaient été les victimes par des éducateurs, des professeurs qui étaient censés les entraîner.

Il est vrai que les faits en général remontent à plusieurs années. Mais il faut bien se mettre dans la tête qu’à l’époque où ces jeunes filles qui étaient alors âgées d’une quinzaine d’années, ont  gardé le silence. Parce qu’à l’époque, personne ne les aurait crues. Personne n’aurait écouté leurs plaintes et qu’à l’époque,  la police n’aurait pas poursuivi l’enquête.  Peu à peu, on a constaté que la plupart des sports étaient concernés et le dernier en date est le judo.

C’est du reste un grand quotidien national, le Parisien qui a annoncé en exclusivité le drame vécu par une jeune  judoka, licenciée dans la région des Hauts de France. Les faits remontent à plusieurs années et la justice on le sait est très lente. N’empêche que le monde du judo est en ce moment aux abois d’autant que le nom de ce professeur incriminé n’a pas été dévoilé ce qui peut jeter le discrédit sur certains collègues.

Il a du reste pu poursuivre son activité mais déclenché la colère tant de l’ancien champion olympique David Douillet qui a traité  de « salopard »  cet éducateur, la Ministre des Sports Roxana Maracineanu et le président de la Fédération français de judo Jean-Luc Rougé.   

Cette affaire tombe en pleine période pré-électorale et dans ce milieu où depuis toujours, il y a le respect de l’autre, tout aujourd’hui est bafoué. On ne respecte plus rien et c’est vraiment dommage. Ainsi, l’adversaire de Jean-Luc Rougé pour la présidence oublie que Jean Luc Rougé a été un immense champion, premier Français à devenir champion du monde en 1975  et qui ne mérite pas d’être traité de la sorte.

Le judo va peut-être traverser la pire tempête jamais rencontré depuis longtemps. 



Lionel Herbet

Crédit photo DR

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.