VOLLEY-BALL (F) : Le LAMVB la tête ailleurs

Lamvb Le Touquet 1
Ⓒ Gazette Sports

Sur courant alternatif, les demoiselles de Clément Bevilacqua n’ont pas été en mesure de contrarier la marche en avant du Touquet AC Volley-ball & Beach.

« J’avoue ne toujours pas m’expliquer cette prestation… » En quelques mots, Clément Bevilacqua traduit son « désarroi » au lendemain d’une rencontre perdue, à domicile, par le Longueau Amiens Métropole VB aux dépens du Touquet AC Volley-ball & Beach (1-3). Un « non-match » que le responsable technique tente cependant d’élucider. Une énigme dont il pense peut-être avoir un semblant de réponse. « Nous avions déjà croisé le chemin des Nordistes en phase de préparation. Et le résultat nous avait été favorable. Cette probante prestation aurait-elle atténué notre faculté de discernement ? » raconte Clément Bevilacqua, laissant sous-entendre – à demi-mot – un sensible excès de confiance.

Cela ne leur ressemble pas, d’où ces interrogations. Certes, je veux bien admettre que les Touquettoises affichaient une belle sérénité, mais je déplore un manque flagrant d’agressivité

Clément Bevilacqua

« Je n’ose vraiment l’imaginer mais cependant je ne peux nier. La copie rendue n’est pas pour me satisfaire » surenchérissait l’intéressé. Avant de se remémorer le scénario d’une rencontre où les Amiénoises auraient pu prétendre faire main basse sur le premier set. « Malheureusement, quelques imprécisions, voire erreurs d’appréciation nous ont été préjudiciables » soupire encore Clément Bevilacqua. Lequel regrette aussi cette impression de « fatalisme » qui paraissait vouloir animer, parfois même tétaniser le groupe.
Un effectif « d’accoutumé entreprenant » qui se découvrait soudainement l’envie de jouer « petit bras ». Pour ensuite les baisser trop rapidement au goût de leur entraîneur. « Cela ne leur ressemble pas, d’où ces interrogations. Certes, je veux bien admettre que les Touquettoises affichaient une belle sérénité mais je déplore un manque flagrant d’agressivité ».

Lamvb Le Touquet 2

Absence dont se réjouissait toutefois les représentantes du Touquet AC Volley-ball & Beach afin de se détacher irrésistiblement. Et se débarrasser, définitivement, d’un hôte dont un sursaut d’orgueil lui avait autorisé à « empocher » la deuxième manche. « Les dernières échéances n’ont été que formalité » , lâchait le coach, déplorant la résignation de son groupe. « Cette sortie est bien trop mauvaise pour être exacte ! J’attends un rachat ». Un mot d’ordre qu’il espère être honoré… dès que l’opportunité lui sera donnée (1), afin que le LAMVB puisse se remettre la tête à l’endroit.

(1) En raison de la crise sanitaire, la Fédération Française de Volley-Ball vient de décider de suspendre l’ensemble des compétitions jusqu’au 15 décembre.

  • LONGUEAU. Salle Pellerin. Le Touquet AC Volley-ball & Beach bat Longueau Amiens Métropole VB 3-1

(25-23 en 30’, 19-25 en 29’, 25-15 en 26’, 25-19 en 28’) Arbitres : MM. Coppin et Alaoui Hassini.

  • LAMVB : Colleen Lentz, Samantha Carreel, Julie Cadart, Leïla Loubard, Chloé Bray (cap), Morgane Allemeersch, Léa Canlers, Kessie Couvert Dumesny, Eléonore Malivoir, Julie Devaux, Daria Georgieva, Li Yuwei.



Fabrice Biniek

Crédit photos : Corinne Thierry (LAMVB)