FOOTBALL : L’Amiens SC (b) atomise Chantilly !

Football Asc (b) Vs Chantilly (b) Gazettesports Coralie Sombret 36
Ⓒ Gazette Sports

Auteur d’un début de saison plutôt moyen, l’ASC (b) s’est repris de manière spectaculaire en infligeant une correction, 7-1, à Chantilly.

Qui l’eut cru ? L’une des pires attaques de N3 Hauts-de-France à l’entame de cette journée a donc réussi à enfiler les buts pour atteindre le total de 7, soit plus que lors des 5 matchs précédents confondus. Pourtant, le début de partie n’augurait pas d’un score aussi déséquilibré. Ce sont même les visiteurs qui frappaient les premiers par El Farissi sur une perte de balle amiénoise. Mais sa frappe n’était pas assez appuyée et sur la relance, Ouhatti voyait sa frappe contrée, vers Bianchini dont le centre mettait en difficulté la défense, qui parvenait finalement à se dégager après que le ballon ait flotté dans la surface (5′). Dans la foulée, Saounera était bien décalé mais tergiversait, tentait un centre difficile et ne parvenait finalement à trouver personne pour inquiéter Rongier (6′). Alofa croyait ensuite avoir ouvert la marque mais son but de la tête au second poteau, sur corner, était annulé pour une faute (13′). Les Cantiliens continuaient de profiter de certaines erreurs amiénoises pour se montrer dangereux, Sanouera se présentant seul face à Rongier après plusieurs dégagements manqués de Coupelle et Sy et une touche sauvée par Titebah directement vers les pieds de l’attaquant isarien. Mais le portier amiénois sortait une belle parade sur la tentative de piqué de son vis-à-vis (19′).

Football Asc (b) Vs Chantilly (b) Gazettesports Coralie Sombret 20

C’était le premier tournant de la partie. Car sur le contre, Gomez se présentait entrée de surface, combinait avec Dos Santos avant de pousser le ballon entre les jambes du gardien cantilien malgré une légère déviation du cuir par un défenseur (1-0, 19′). La partie restait équilibrée, mais c’était encore les visiteurs qui se procuraient une opportunité. Cependant, la tête d’Ekani sur corner passait au-dessus du cadre (27′). Et finalement, réalistes, les Amiénois faisaient le break sur une erreur cantilienne, quand, sur une relance axiale de Gauducheau, Ouhatti surgissait dans les pieds d’Owomat dont le contrôle était un peu long, pour aller fusiller le portier isarien (2-0, 35′). Cet avantage ne tenait toutefois pas longtemps puisque quelques instants plus tard, Chantilly bénéficiait d’un coup-franc. Tiré rentrant par El Baillal, Sanouera, libre de tout marquage, coupait bien et trompait Rongier (2-1, 37′).

Avec des visiteurs revenus rapidement à un but, la partie était toujours aussi indécise et il fallait un bon retour défensif pour empêcher la combinaison entre Sanouera et El Baillal dans la surface d’aller au bout (41′). Les Amiénois répondaient par une percée de Gomez qui n’était pas loin de contourner Ekani pour pouvoir centrer en retrait mais ce dernier intervenait bien au dernier moment (42′). Mais les Amiénois faisaient finalement étalage de leur grosse efficacité quand Bianchini, lancé sur la gauche par Titebah, débordait puis trouvait en retrait Dos Santos qui marquait (3-1, 45’+1). Une minute qui faisait elle aussi figure de tournant puisqu’au delà de l’importance de marquer juste avant de rentrer aux vestiaires, Rongier sortait encore un gros arrêt pour sauver les siens d’une nouvelle réduction de l’écart sur le coup d’envoi. Il remportait en effet un nouveau face à face avec Sanouera en bonne position suite à une relance manquée de Sy (45’+1).

L’ASC (b) déroule, Chantilly tente puis s’écroule

Football Asc (b) Vs Chantilly (b) Gazettesports Coralie Sombret 26

Les Amiénois tuaient rapidement le match après la reprise. Sur une nouvelle perte de balle de la défense cantilienne sur une passe latérale n’arrivant sur personne, Bianchini se présentait face à Gauducheau et le trompait d’un petit ballon le long de son premier poteau (4-1, 52′). Malgré un écart déjà fait, les Cantiliens n’abdiquaient pas. Après une frappe non-cadrée de Touré (58′), Sy sauvait de justesse une tête à bout portant (63′). Et attisait la contestation des visiteurs réclamant une main, qui ne sera pas sifflée. Les Amiénois répondaient par une frappe de Bianchini, lancé par Tokpa, bien sauvé devant sa ligne par Owomat (65′), puis par une frappe peu dangereuse de Dos Santos (66′). Ou encore, sur une récupération haute de Ouhatti, par une percée de Dos Santos qui, après avoir fixé, servait Gomez qui tergiversait et butait finalement sur Gauducheau (68′).

Finalement, dans cette période où les deux équipes se rendaient coup pour coup, c’est encore une fois Amiens qui se montrait efficace sur une nouvelle action confuse dans la défense après un centre de Bianchini. Obambot, entrée de surface, était là pour jaillir et tromper le portier cantilien (5-1, 68′). Comme après chaque but, les visiteurs poussaient, mais c’était désormais beaucoup moins franc, la frappe de Touré à côté n’inquiétant pas beaucoup Rongier (73′), le double raté de Sanouera puis El Baillal sur un centre d’El Farissi, encore moins, la tentative du second passant très loin du but (75′).

Mais finalement, les Cantiliens se disloquaient en fin de match, laissant aux Amiénois tout le loisir d’aller de l’avant. Se montrant d’abord dangereux sur une frappe contrée de Gomez (80′), la pression montait quand un double sauvetage empêchait consécutivement Tokpa puis Minin de trouver le chemin du but (83′). Et si Bafuidi obligeait tout de même Rongier à l’arrêt, les vagues continuaient et Chantilly craquait encore deux fois. Une première après une frappe de Tokpa depuis la droite, le ballon revenant finalement sur la gauche, dans les pieds de Bianchini ne se gênant pas pour profiter de l’espace ouvert du but pour faire grossir le score (6-1, 85′). La correction se terminait sur un nouveau but, le premier de Tokpa dans la rencontre, sur un centre de Gomez (7-1, 89′). Relégable au début de la journée, l’Amiens SC (b) prend un bol d’air grâce à cette victoire écrasante 7-1, se replaçant provisoirement au 7ème rang.

Football Asc (b) Vs Chantilly (b) Gazettesports Coralie Sombret 27

« Je ne m’attendais pas à un tel score »

Il était forcément difficile pour Antoine Buron de ne pas être satisfait au sortir de ce match, insistant notamment sur la situation compliquée dans laquelle était son équipe avant la rencontre : « Ce n’était pas un match gagné d’avance. On l’a pris par le bon bout, l’état d’esprit a été là. On était dans une situation délicate au niveau du classement et en termes de confiance. Je ne m’attendais pas à un tel score mais je trouve que c’est la récompense des efforts qui ont été faits. Avec ce que l’on avait demandé : de l’efficacité. Par rapport au nombre d’occasions qu’on a eu et au nombre de buts que l’on a marqué, on a eu un maximum d’efficacité. Tout n’est pas parfait loin de là, il faut encore travailler, mais c’est bien. On sait que les joueurs sont bons quand ils sont en confiance. Vu qu’on n’était pas très bien au classement, on savait que ça pouvait jouer. J’ai dit aux joueurs qu’il n’y avait rien de fait et qu’il fallait continuer à proposer des contenus comme on en avait proposer pour prendre des points, que ça passerait par le jeu, par ce que l’on sait faire. C’est une juste récompense pour le travail qui a été effectué. »

Le coach amiénois a aussi insisté sur l’importance de la constance dans les matchs, revenant notamment sur son exigence de ne pas lâcher même à 7-1 : « C’est nécessaire, parce que sur un match à 7-1, on peut se permettre de se relâcher mais je veux qu’ils s’habituent à aller jusqu’au bout des choses. On s’est aperçu dans les derniers matchs qu’ils étaient capables de les perdre dans les dernières minutes, je ne veux pas qu’ils s’habituent à lâcher des choses. C’était pour les faire continuer à travailler jusqu’au bout, ça n’a rien à voir avec l’adversaire. On était passé ces derniers matchs par des phases où on était très bien et par des phases un peu moins bien donc il fallait qu’on garde de la constance par rapport à nos moments forts. Sur la performance, ça a été plutôt constant par rapport à nos dernières sorties. Je ne peux pas m’appuyer sur une ossature comme certains. L’idée, c’est de travailler sur ce qui nous manque depuis le début, une constance dans les matchs, défendre en avançant, être agressifs tout le match. On a travaillé ça. On sait qu’avec ces jeunes joueurs, il n’y a rien d’acquis. On peut avoir cette victoire et la prochaine fois passer complètement à côté. Il faut non seulement de la constance dans nos match mais aussi de la constance sur la durée, d’une semaine à l’autre pour enchaîner des performances et prendre un peu d’air. »

Ça facilite les choses quand on a des garçons qui ont envie de s’investir

Antoine Buron soulignait aussi, pour expliquer cette performance que « les garçons ont été dans l’état d’esprit cet après-midi et forcément ça facilite les choses quand on a des garçons qui ont envie de s’investir et qui répondent au plan de jeu mis en place. » S’il regrettait le but encaissé, il notait également un progrès sur l’aspect défensif face à ce qui était la meilleure attaque du championnat avant la rencontre : « On sait que l’on n’est pas parmi les équipes les plus hermétiques du championnat donc c’était un axe fort, je suis satisfait même si on a pris ce but qu’on peut éviter, et si Mathieu a sorti aussi les arrêts qu’il fallait. » L’occasion de souligner l’importance de son portier, notamment sur le premier but : « On sait que le rôle de gardien est très important. Sur un but je ne retiens pas que le buteur et là, ça part de Mathieu qui nous sauve et ensuite, ça part dans l’autre sens. C’est un travail collectif et Mathieu a fait sa part. »


Amiens SC (b)US Chantilly : 7-1 (3-1)

Buts : Gomez (19′), Ouhatti (35′), Dos Santos (45’+1), Bianchini (52′, 85′), Obambot (68′), Tokpa (89′) pour Amiens ; Saounera (37′) pour Chantilly

Amiens SC (b) : Rongier – Coupelle, Diagne, Sy, Titebah – Dos Santos, Obambot, Ouhatti – Bianchini, Tokpa, Gomez

Entrants : Minin, Gene, Keita


Morgan Chaumier

Crédit photos : Coralie Sombret – Gazettesports