AUTO : Lilou Wadoux roule et déroule en Ultimate avant de boucler la saison en Alpine

11092020 Alpine Elf Europa Cup Magny Cours Autosport Gp Lilou Wadoux 0060 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports

C’est une Lilou Wadoux détendue qui a quitté hier soir Magny-Cours, où l’Amiénoise a participé à une nouvelle manche de l’Ultimate Cup Series, associée à Jean-Baptiste Mela. Le duo d’Autosport GP a donné « entière satisfaction » au patron de l’équipe, Gilles Zaffini, à deux semaines du dénouement de la saison de l’Alpine Elf Europa Cup au Portugal.

Si sur la route de Portimao, Magny-Cours devait servir de répétition générale, tous les voyants seraient au vert au moment de prendre la direction du Portugal. Car les deux Alpine engagées par Autosport GP ce week-end dans cette manche nivernaise de l’Ultimate Cup Series ont réussi ce que l’écurie lyonnaise attendait d’elles.
Invitée à participer à cette manche de ce championnat d’endurance qui comporte différentes catégories, l’Alpine A110 Cup N°44, avec Jean-Baptiste Mela, confortable leader de l’Alpine Elf Europa Cup (AEEC) et sa conductrice habituelle Lilou Wadoux, 6ème du classement général et 3ème des juniors, a gardé le cap. Les deux jeunes pilotes ont bien profité de ce week-end sur un circuit qu’ils commencent à connaître par coeur !

« On a que des bons gones ! » chez Autosport GP, pour le team manager de l’écurie lyonnaise, Gilles Zaffini

« C’est le circuit le plus proche de la maison » a déjà expliqué Lilou Wadoux. Quant à son binôme corse JB Mela, lui a eu tout simplement le plaisir de revenir là où il a assommé la concurrence, en Alpine, mi-septembre, en survolant les deux courses du meeting nivernais de l’AEEC. Mais si l’un comme l’autre peuvent être satisfaits de leur fin de semaine, c’est surtout parce que les objectifs fixés ont été atteints. « Tout a bien fonctionné ! explique Gilles Zaffini, le team manager d’Autosport GP. Déjà parce que l’entente est bonne entre eux, ils sont bien sur la même longueur d’ondes. Ce qui me donne des idées d’éventuels binômes pour courir par exemple en GT4 un jour… Mais de toute façon, dans l’équipe, on n’a que des bons gones ! » s’exclame le patron, avec ce mot en parler lyonnais qui signifie « gamins ». Et c’est affectueux dans la bouche du boss ! « On gagne ensemble, on perd ensemble » précise Gilles Zaffini, même si cette fois, comme à L’Ecole des Fans, il n’y a pas de perdants…

12092020 Alpine Elf Europa Cup Autosport Gp Nevers Magny Cours Lilou Wadoux 0061 Leandre Leber Gazettesports
Lilou Wadoux et JB Méla – photo d’archives

Lilou Wadoux est sereine. 

Gilles Zaffini

« Lilou a bien travaillé, comme prévu, avec des pneus froids. Elle a progressé entre les premiers essais de vendredi et la course (ce dimanche). L’Amiénoise dit souvent « devoir travailler sur elle-même » « Elle y arrive, assure le patron ! Elle se reconcentre au volant, quand c’est nécessaire. Je la trouve sereine, elle a du sang-froid, pas de sautes d’humeur. En plus, elle est respectueuse de tout le monde dans l’équipe ». Tout le monde, y compris l’ancien, Laurent Hurgon, 2ème au classement général de l’Alpine Elf Europa Cup et seul capable de priver du titre son jeune coéquipier Jean-Baptiste Mela. Laurent Hurgon qui a partagé son volant ce week-end avec un néophyte, Tom Le Jossec, 20 ans, venu du rallycross pour faire un essai sur Alpine. ‘Il a le profil pour intégrer un jour l’équipe, dit de lui Gilles Zaffini. Il a fait un tête-à-queue mais c’est normal ! Il ne connaissait ni la voiture, ni le circuit… » Seule ombre au tableau, le décès d’un pilote âgé de 68 ans, Daniel Dechaumel, vendredi, lors d’essais privés. A-t-il fait un malaise qui a provoqué sa sortie de piste ? Ou bien a-t-il succombé suite à son accident ? « On l’ignore encore », indiquait Gilles Zaffini ce dimanche soir, peiné par la disparition d’un gentleman qui avait derrière lui des dizaines d’années de pratique.

On avait la vitesse et le niveau pour monter sur le podium.

Lilou Wadoux

Excepté ce drame, « le week-end s’est très bien passé, reconnaît Lilou Wadoux. « Encore mieux qu’à Dijon-Prenois début septembre. Avec JB, on a fait de bons chronos en course, comme en qualifs. On avait la vitesse alors qu’on avait une des voitures, ou même peut-être la voiture, la moins puissante de notre catégorie.. Au final, même si on n’est pas classés car on était invités, on doit terminer 8èmes sur 14. Et on aurait fait encore mieux sans les trois pénalités, justifiées, qui nous ont été infligées, notamment des arrêts aux stands. Je pense même qu’on avait le niveau pour monter sur le podium… » confie Lilou Wadoux, en regardant le classement et la victoire de la Ferrari N°1, avec quatre tours d’avance sur la Renault RS01 N°45 et neuf tours sur une Lamborghini.

11092020 Alpine Elf Europa Cup Magny Cours Autosport Gp Lilou Wadoux 0033 Leandre Leber Gazettesports
« Bob » Christine et Gille Zaffini – Photo d’archives

Lilou Wadoux voudra se rapprocher du trio de tête de l’Alpine Elf Europa Cup

Tout cela est de bon augure pour Lilou Wadoux et Autosport GP avant le rendez-vous de Portimaoles 31 octobre et 1er novembre. Les deux courses au Portugal scelleront le sort de la troisième saison de l’Alpine Elf Europa Cup, ramenée à quatre week-ends et dix courses en raison de la crise sanitaire. On sait déjà qu’un pilote Autosport GP sera couronné. Les points d’une 4ème place suffiront au junior corse Jean-Baptiste Mela pour gagner et devancer son coéquipier Laurent Hurgon. Derrière eux, davantage de suspense : ils sont deux en un point pour la troisième place. 6ème, Lilou Wadoux voudra, quant à elle, se rapprocher du trio de tête pour sa première année en Alpine et l’Amiénoise cherchera aussi à assurer sa place sur le podium des juniors, qui ne tient pour l’instant qu’à un petit point devant Edwin Traynard, autre pilote Autosport GP… La preuve que l’émergence de jeunes pilotes talentueux est bien la principale information à retenir de cette saison.



Rédaction Vincent Delorme
Photos Léandre Leber – Gazettesports