BASKET-BALL : L’ESCLAMS est inarrêtable

Esclam Basket Ball Longueau Amical 0017 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Auteur jusque-là d’un sans faute avec trois succès en autant de rencontres, l’ESCLAMS recevait Fougères auteur aussi d’un sans-faute. 

Face à une équipe qui fait partie des ténors de ce championnat et qui selon Thomas Giorguitti est “celle qui produit le meilleur basket de la poule”, la Green Team savait qu’il ne fallait surtout pas reproduire les entames ratées et courir après le score. Ça tombe bien puisque sous l’impulsion de Duboc auteur du premier panier, les locaux prennent les devants et vont les conserver un moment. Offensivement le jeu est bien en place et surtout la défense est bien en place et gêne considérablement les visiteurs qui sont rapidement menés (9-2). Une agressivité qui va être un peu trop excessive et pousser Longueau rapidement dans la pénalité (après 3min15). Cela va provoquer des rotations anticipées puisque Gantswa et Tonji vont rapidement prendre 2 fautes. Une problématique pour le technicien picard, “cela nous a forcément handicapé tout le match puisque l’on a du rapidement gérer les fautes des uns et des autres et donc faire des rotations mais aussi des associations de joueurs qui n’étaient pas vraiment prévu dans le plan de jeu. Mais je préfère une entame agressive comme cela qu’une équipe qui n’est pas dans son match”. Des fautes et des lancers francs gratuits dont ne vont pas vraiment profiter les visiteurs qui vont voir leurs hôtes du jour adroit longue distance prendre le large (23-15) à 2min poussant Fougères au temps-mort. Ce dernier sera bénéfique puisqu’à la pause le score sera plus que de +5 pour Longueau (26-21).  

Mais si le second quart-temps commence comme le premier avec un panier de Duboc, la GreeTeam est beaucoup moins dedans. Ils perdent des ballons trop facilement et leur jeu offensif devient très brouillon. Mais Fougères n’en profite pas tout de suite et à 6min de la pause l’écart se stabilise (30-26). Mais quelques minutes plus tard sous l’impulsion d’Urvoy chaud longue distance, les visiteurs reviennent puis passe devant pour la première fois du match (32-34) à 3min de la fin du quart-temps. Menés par la suite de 5 points (32-37), les locaux vont finalement revenir au score et basculer à la pause sur un score de parité (37-37)

Au retour des vestiaires les coéquipiers de Duboc accélèrent et collent un cinglant 8-0 pour mener 45-37. Les Bleus  sont dépassés et sur un bras roulé magnifique de Tonji pour porter le score à 51-40, les visiteurs prennent un temps-mort. Derrière la donne va s’inverser et Longueau connaître un nouveau passage à vide encaissant un 9-0 (51-49). Dès qu’ils ne parviennent pas à marquer en attaque et que la défense se relâche, les visiteurs sont sans pitié et en profite pour revenir dans la partie. Mais cette fois pas questions de les laisser passer devant et grâce à un Tonji très actif, l’ESCLAMS refait un petit break avant le dernier quart-temps (55-50). Les Picards font donc la course en tête chose très importante face à ce style d’équipe, “on savait que l’on ne devait pas courir après le score face à ce genre d’équipe. On progresse sur nos débuts de quart-temps mais surtout je pense qu’on aborde les choses différemment en terme de concentration. C’est quelque chose sur laquelle j’insiste beaucoup à l’entraînement. On a eu des trou d’air mais en étant devant cela leur a juste permis de revenir. La constance est une clef importante et l’on en manque un peu parfois”, indiquait Thomas Giorguitti. 

Dans ce dernier quart-temps décisif, Lombardy grâce à deux banderilles coup sur coup à trois points permet à Longueau de conserver son avance dans les premières minutes. Mais comme depuis le début, les locaux ne parviennent pas à tenir leur avantage et laissent revenir leurs adversaires (65-63) à 5min. Mais efficace derrière l’arc, les cheminots se reconstituent un petit matelas (72-63) à 2min20. Deux dernières minutes sans Tonji sonné après un choc qui malgré un petit retour de Fougères (72-68) vont être bien gérés et emmener Longueau vers le succès. Une victoire 74-68, la quatrième de suite qui permet de poursuivre la série. Comme depuis le début de la saison, la différence se fait dans le money-time et cette force de caractère plaît forcément au coach amiénois. “Depuis quatre matchs, les joueurs font la différence dans le money time avec un prise de responsabilité des joueurs et une volonté de prendre le meilleur tir. Cette capacité à rester concentré et solidaire nous a permis de prendre ses quatres victoires et c’est un élément très intéressant.“

Forcément Thomas Giorguitti était heureux à la fin de la rencontre. “Oui, il y a de la satisfaction surtout quand on connaît le niveau de l’adversaire. C’est la résultante du travail accomplie dans la semaine et une très bonne récompense pour les garçons.” Avant d’évoquer la possibilité de dévier des objectifs initiaux, “les objectifs ne changent absolument pas, on continue de travailler et de prendre match par match. Au soir de notre première défaite que j’espère le plus tard possible je tiendrai le même discours. Nous visons le maintien et il ne faut pas se tromper d’objectif et garder notre philosophie. On continue sur l’idée de former un groupe et de travailler encore et encore.” Avant de poursuivre sur la fluctuation des temps de jeu et le temps de jeu réduit de Temple. “Matthews n’a pas eu énormément de temps de jeu aujourd’hui mais le temps de jeu est fluctuant il dépend de la forme du joueur, de l’adversaire mais aussi de la physionomie du match. Après il est la que depuis deux semaines et d’un autre côté il y a Mario qui est la depuis le début et qui montre de très bonnes choses. Il n’y a pas de statut particulier dans cette équipe et d’un match à l’autre le temps de jeu peut varier, d’ailleurs Wilfried a lui aussi eu moins de temps de jeu aujourd’hui. Ce qui compte c’est l’efficacité et la victoire du collectif.”

Esclams Fougeres Basket Ball Stats

Aurélien Finet

Crédit Photo : Reynald Valleron – Gazettesports