OMNISPORTS : Le CDOS reçoit le label Terre des Jeux mais quel avenir pour 2024 ?

Cd0920
Ⓒ Gazette Sports

La dernière réunion du comité directeur du CDOS (Comité Olympique Sportif Départemental), présidé par Marcel Glavieux, a été l’occasion de découvrir la plaquette envoyée de Paris et signalant qu’il bénéficiait du label officiel pour Paris 2024.

On le sait, notre département n’est pas très éloigné de la région parisienne et il a fait acte de candidature pour accueillir des délégations étrangères qui viendraient préparer les Jeux Olympiques. Le CDOS n’est pas seul dans ce cas : le Département de la Somme et Amiens-Métropole ont également reçu le feu vert du CNOSF.

Que signifie ce label ?

Il permet tout simplement d’organiser des rencontres avant les Jeux car on le sait, rien n’est possible si le feu vert n’a pas été délivré par le comité d’organisation présidé, on le sait, par l’ancien champion olympique de canoë kayak Tony Estanguet.
C’est ce que nous a confié justement Marcel Glavieux : « Ce label nous crédibilise par rapport aux associations de notre département. Cela va nous permettre de valider nos projets et d’orienter nos actions. Nous sommes évidemment contents de nous retrouver aux côtés du Département et d’Amiens Métropole.
Nous aurons donc un partenariat de qualité avec le comité d’organisation à Paris et nous souhaitons maintenant que Tony Estanguet puisse bientôt nous rendre visite
. »

Mais on le sait le Covid continue à faire des ravages et le sport est touché de plein fouet. C’est ainsi qu’entre les promesses de 2017 et la situation actuelle, il y a un vrai fossé.

La situation est beaucoup moins reluisante et le quotidien le Parisien en fait part dans son numéro de ce vendredi. Le journal parle d’un vrai coup de rabot. La Seine Saint Denis pourrait perdre une partie des épreuves de natation et le volley ball tandis que le village des médias au Bourget est menacé. Et ce n’est malheureusement pas terminé car l’argent va manquer et tous les projets ne pourront pas être réalisés.

Ces informations pessimistes n’augurent rien de bon pour l’avenir et il y a de grosses chances pour que nous assistions à des règlements de compte entre l’Etat et les élus de ces régions à qui on a promis, à un certain moment, la Lune.




Lionel Herbet

Crédit photo DR

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.