AUTO : En Alpine, Lilou Wadoux espère « accélérer » à Magny-Cours

11092020 Alpine Elf Europa Cup Magny Cours Autosport Gp Lilou Wadoux 0035 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports

Place ce week-end à deux nouvelles courses de l’Alpine Elf Europa Cup. La pilote amiénoise a rendez-vous à Magny-Cours, avec son équipe Autosport GP très soudée, trois semaines après les belles promesses affichées lors du lancement de la saison à Nogaro.

L’Alpine Elf Europa Cup est organisée pour la troisième année mais c’est la première fois que cette compétition pose ses roues sur le circuit de Nevers – Magny-Cours, haut lieu du sport automobile français, support du Grand Prix de France de Formule 1 dans les années 1990 et 2000. Arrivée sur place dès ce jeudi après-midi, Lilou Wadoux, 7ème du classement général après ses places de 7ème, 6ème puis 8ème lors des premières courses regroupées sur le circuit occitan de Nogaro, se sent comme un poisson dans l’eau à Magny-Cours. « C’est le circuit le plus proche de la maison, celui où je m’entraîne le plus souvent. Avec de grosses chicanes où être rapide et efficace est compliqué » explique la jeune Samarienne jamais rebutée par la difficulté. « C’est là que j’ai aussi signé mon premier podium juniors, quand je courais en 208 et là où j’ai fini au pied du podium pour ma première année, en 2017 ». Elle n’avait que 16 ans…


La mi-saison dès dimanche soir pour Alpine…

Le rendez-vous nivernais de ce week-end est important pour Lilou Wadoux et il est même présenté comme déjà « crucial » par les organisateurs, sur le site alpineelfeuropacup.com. Car dimanche soir, les pilotes auront bouclé cinq des dix courses au programme cette année. Ils basculeront donc déjà dans la deuxième moitié de la saison. Une saison condensée sur un peu plus de deux mois (du 21 août au 1er novembre), à cause de la pandémie et ramenée à quatre week-ends de compétition« Cette journée de vendredi est importante, avec deux séances d’essai, car si on ne repart pas de zéro après Nogaro, à chaque fois on est un peu quand-même dans l’inconnu » estime l’Amiénoise.

Le classement général est pour l’heure dominé par le tout jeune Matéo Herrero, vainqueur de deux des trois premières courses, dans le Gers où le Bordelais évolue comme à la maison ou presque ! Il avait d’ailleurs réussi la même brillante entame en 2019, déjà à Nogaro, avant de fléchir légèrement pour terminer la saison en 3ème position au général de l’Alpine Elf Europa Cup mais champion juniors.

11092020 Alpine Elf Europa Cup Magny Cours Autosport Gp Lilou Wadoux 0008 Leandre Leber Gazettesports
Jean-Baptiste Méla


 »Lilou va déjà très vite en alpine » pour JB Mela

Lilou Wadoux savoure de son côté « le côté très pro » de l’équipe Autosport GP qu’elle a rejoint cette année. « Le team est très structurée. Après trois ans dans la même équipe, plus petite, ça m’a changé, même si je retrouve l’ambiance familiale ». Et chez Autosport GP, elle découvre, à 19 ans, une sacrée émulation : trois autres pilotes de l’écurie basée à Lyon la précèdent au classement, Laurent Hurgon et deux autres juniors, Edwin Traynard et Jean-Baptiste Méla. C’est ce dernier qui a fait équipe avec Lilou Wadoux le week-end dernier à Dijon-Prenois en Ultimate Cup Series, épreuve d’endurance. Et c’est lui le mieux placé au général. Jean-Baptiste Mela, bientôt 22 ans, avait signé trois podiums le mois dernier à Nogaro, se classant deux fois 2ème et une fois 3ème. Il y a une semaine, le binôme Wadoux – Méla s’est donc partagé le volant de l’Alpine A110 Cup N°44 de la Samarienne, accumulant les tours de piste à Dijon.
« Avec JB, on échange beaucoup, on parle technique » souligne la Picarde. Jean-Baptiste Mela confirme : « Lilou va déjà très vite pour quelqu’un qui débute en propulsion. A Dijon, j’ai essayé de l’aider pour la mise en rythme, être à fond dès les premiers tours ». Sous-entendu : celle qui est de deux ans et demi sa cadette a tendance à ressembler à un diesel… « Si elle est dans le rythme tout de suite, elle va faire mal » pronostique le Corse qui s’y connaît en Alpine ! Il dispute sa troisième saison. L’an dernier, JB Mela a raté le titre juniors pour un petit point. « C’est rageant, il nous manque encore un peu de réussite » estime le pilote de la N°17, « mais la victoire d’Edwin Traynard dans la dernière course à Nogaro nous a fait du bien »

« Matéo Herrero est très fort ! »

Alors à Magny-Cours, on sent qu’il y a l’envie mais aussi les moyens de faire encore mieux poursuit Jean-Baptiste Mela. « J’aime bien ce circuit, on a fait de bons tests fin juillet début août. Personnellement, je l’ai découvert en 2015, en F4, j’avais eu un petit accrochage, de ma faute. J’aime bien Magny-Cours même si côté résultats, j’ai toujours eu un peu de mal » reconnaît celui qui sait également que cette saison est bien partie pour tourner au duel entre son équipe Autosport GP et Herrero Racing by Milan Competition, celle de Matéo Herrero et Marc Guillot, entre autres. « Matéo est très jeune, 18 ans, il est très fort et en plus il est très sympa » sourit Jean-Baptiste Mela.

En confiance sur son Alpine A110


Lilou Wadoux, elle, est visiblement à l’aise au milieu des collègues masculins de son team. « Franchement, je m’entends bien avec tous ! Les mécanos, les autres pilotes, mon ingé (l’ingénieur de course Julien Neveu, qui s’occupe de sa voiture), le patron Gilles Zaffini. Je sais que je peux leur faire entièrement confiance » ajoute la Samarienne. Preuve de la sérénité de celle qui possède pourtant « un naturel timide. Je rigole beaucoup avec eux ! Au début, c’était ma façon de me protéger… » Aujourd’hui, c’est sûrement parce qu’elle se sent vraiment épanouie.

11092020 Alpine Elf Europa Cup Magny Cours Autosport Gp Lilou Wadoux 0074 Leandre Leber Gazettesports

Duel au soleil en Alpine

Pour concrétiser ses bonnes sensations, l’Amiénoise veut continuer sa progression dès cette fin de semaine et tenter de monter sur le podium juniors de l’Alpine Elf Europa Cup. Un classement dont elle occupe pour l’instant la 4ème position, la 7ème place au général. « J’aime la bagarre ! » répète l’Amiénoise, ce qui explique aussi pourquoi elle a « pris plus de plaisir à Nogaro qu’à Dijon. A Dijon, le but était surtout de rouler, d’accumuler les tours de piste pour emmagasiner de l’expérience » précise celle qui s’était classée 12ème au bout des trois heures de course. « Devant des voitures plus puissantes » mais sans réellement pouvoir se mêler à la lutte avec les meilleurs. Alors qu’à Nogaro, dans la première course en particulier, Lilou Wadoux avait taquiné plusieurs de ses adversaires. Comme Louis Méric, livrant un match dans le match avec l’Alpine N°31 du Toulousain, junior également et coéquipier du grand vainqueur du premier week-end, Matéo Herrero. Quand on parlait d’un affrontement Autosport GP vs Herrero Racing by Milan Compétition… Un duel au soleil de Magny-Cours où 32° à l’ombre sont prévus dimanche !

LE CLASSEMENT GENERAL DE L’ALPINE ELF EUROPA CUP
1. Matéo Herrero (FRA – HRMC – Junior) 56 points
2. Jean-Baptiste Mela (FRA – Autosport GP – Junior) 42 pts
3. Pierre Sancinéna (FRA – Racing Technology)) 34 pts
4. Edwin Traynard (FRA – Autosport GP – Junior) 29 pts
5. Laurent Hurgon (FRA – Autosport GP) 28 pts
6. Marc Guillot (FRA – HRMC) 26 pts
7. Lilou Wadoux (FRA – Autosport GP – Junior) 16 pts
8. Gosia Rdest (POL – Racing Technology) 12 pts

16 (et dernier). Pierre Macchi (FRA – Autosport GP) 2 pts

LE PROGRAMME DU WEEK-END 

Ce vendredi
11h15 – 11h55 : Essais libres 1 – 5ème temps.

20h25 – 21h05 : Essais libres 2 – 3ème temps.

Lors des essais libres, en nocturne, de ce vendredi soir, Lilou Wadoux a su tirer partie de son alpine en faisant le 3ème temps à seulement 1/1000 de seconde de la P2. Il est aussi à noter que la P1 est JB Mela, en P2 Matéo Herrero, P3 Lilou Wadoux et P4 Edwin Traynard. Quatre juniors, dont 3 de l’écurie Autosport GP ! Gilles Zaffini : « Je les aime bien mes jeunes !  »

Ce samedi

13h40 – 14h00 : Qualifications 1

14h10 – 14h30 : Qualifications 2

21h20 – 21h50 : Course 1

Ce dimanche 

15h55 – 16h30 : Course 2

LE PROGRAMME DE LA FIN DE SAISON
2 au 4 octobre : Le Castellet Paul-Ricard
31 octobre et 1er novembre : finale à Portimao (Portugal)



Vincent Delorme (avec Léandre Leber)
Photos Léandre Leber – Gazettesports.fr