FOOTBALL (F) : L’Amiens SC quatre à quatre…

Amiens Sarcelles Retour 1
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Toujours aussi efficaces, les Amiénoises continuent leur « petit bonhomme de chemin » tout en conservant les pieds sur terre.

Si elles souhaitent toujours avancer à « pas feutrés », les demoiselles de l’Amiens SC ne peuvent toutefois s’empêcher, semble-t-il, de pointer … le nez à la fenêtre. De placer également leurs jalons à la veille d’un championnat « Régional 1 » – dont les trois coups sont programmés le 30 août – où elles continuent cependant à prétendre à un statut de trouble-fête.

« Il convient de demeurer très prudent. Comme très souvent répété, les rencontres dites sans enjeux ne peuvent être considérées tel un révélateur. Certes en s’imposant à Valenciennes (0-2), l’équipe enregistre une quatrième victoire consécutive mais se croire, se voir surtout « trop beau » pourrait nous jouer des tours ! » S’il ne boudait son plaisir, Hicham Andasmas se voulait alors pragmatique. Un trait de personnalité qu’il se plait d’ailleurs à dévoiler sans cesse.

Les filles se sont alors procurées de multiples opportunités qui auraient pû, auraient dû connaître meilleur sort avec une maîtrise accrue lors du dernier geste

Hicham Andasmas

« Je l’admets, nous avons pu assister à une belle rencontre jeudi soir. Bien en place, le groupe a su mettre en doute, puis en difficulté, une formation valenciennoise grâce à un pressing haut et continu. Les filles se sont alors procurées de multiples opportunités qui auraient pû, auraient dû connaître meilleur sort avec une maîtrise accrue lors du dernier geste » Un « point négatif » sur lequel le responsable technique amiénois ne dissimulait pas son envie, sa détermination à corriger au plus vite.

Cette efficacité qui avait été celle de Tiffany Vassant, à la demi-heure de jeu, dont la frappe « en dehors de la surface » terminait sa course aux fonds des filets nordistes. Offrant ainsi l’occasion à l’Amiens SC de regagner … les vestiaires avec un petit mais précieux avantage (0-1).

Il convient de demeurer très prudent. Comme très souvent répété, les rencontres dites sans enjeux ne peuvent être considérées tel un révélateur.

Bousculées, chahutées sitôt leur retour sur l’aire de jeu, les partenaires de Léa Tellier Bouazni acceptaient de faire le « dos rond ». Tout en demeurant à l’affût du moindre faux de son hôte. Judicieuse tactique pour une troupe qui s’était empressée de doubler la mise par Anaïs Pugnetti, à l’affût et à point nommé pour concrétiser « un mouvement collectif joliment élaboré ».

Petit clin d’œil d’Hicham Andasmas à l’égard d’une équipe dont l’imperméabilité définie l’actuelle quiétude. Parfois sollicitées, Camille Martin puis Louise Lakotko se révélaient impériales. « Notamment sur deux coups de pied arrêtés » mentionnait, avec un sourire, l’intéressé. Lequel s’apprête à suivre à nouveau du regard une formation qui se dessine, doucement mais sûrement. A l’occasion d’un ultime test, version « tournoi triangulaire » où ses protégées rivaliseront avec leurs homologues du Racing Saint-Denis, de Quevilly-Rouen Métropole et de Boulogne-sur-Mer.

  • VALENCIENNES. Amiens SC bat Valenciennes 2-0 (1-0)

Gazon synthétique. Bon éclairage.

Buts pour l’Amiens SC : Vassant (33e), Pugnetti (49e)

  • AMIENS SC : Martin (puis Lakotko 70e) ; Meunier, Norden (puis Audegond 46e), Plessier, Bettens (puis Létuvé 60e), De Brito Varela, Pugnetti, Tellier Bouazni, Karaoun (puis Debut 60e), Vassant, Tabitourat (puis Glyda 60e)

Fabrice Biniek

Crédit photos : Sisco (Amiens SC)