BASKET-BALL : L’ASCBB repart avec ambition

Basketball Ascbb – Bco Beauvais (reynald Valleron) (2)
Ⓒ Gazette Sports

Après une saison particulière marquée par un début d’exercice compliqué mais surtout l’arrêt prématuré dû au Covid-19 qui a mis fin à leurs espoirs de montée, l’ASCBB repart avec le même objectif.

S’il reconnaît que l’état a aidé le club en lui permettant le chômage partiel pour les salariés ou encore en offrant une aide de 1500€, le président de l’ASCBB s’inquiète plus pour ses partenaires privés : “Logiquement certains de nos partenaires privés connaissent des difficultés et ne pourront peut-être pas poursuivre cette saison”. Si le budget n’est donc pas totalement défini, le club reste optimiste et comme chaque année, Olivier Morel souligne “on ne dépensera pas ce que l’on n’a pas”. 

Poursuivre le développement des jeunes

“On va continuer le même travail en essayant de nous améliorer comme chaque année. Après il va y avoir une très longue coupure et cela m’inquiète un peu. Si je n’ai aucun doute sur ceux qui sont assidus, pour certains j’ai quelques interrogations. Quelques enfants risquent de décrocher ou des parents d’hésiter à amener leurs enfants au basket . L’annulation de nos journées portes ouvertes est aussi une mauvaise nouvelle. Je pense que l’on risque de perdre des licencié et que, comme pour les entreprises, il faudra du temps pour s’en remettre », s’inquiète le président de l’ASCBB.

Alors que le basket est de nouveau autorisé comme plusieurs autres sports, l’ASCBB a décidé de ne pas précipiter les choses. “Ce n’est pas une question de risques, mais plutôt que je n’aime pas faire les choses dans la précipitation. On a appris cela du jour au lendemain et l’on a pas eu le temps de préparer les choses. On va donc attendre la mi-août pour reprendre de façon à faire les choses correctement”, estime Olivier Morel. 

Une déception vite oubliée

Que ce soit pour David Haleine ou Olivier Morel, si la déception de l’arrêt de la saison est certaine, les deux hommes comprennent cette décision. “On a eu un début de saison compliqué à cause des blessures et du départ de plusieurs joueurs qui ont rapidement réduit l’effectif. On a parfois fait des entraînements à 4 ou 5, c’était donc compliqué de travailler. Finalement on est bien revenus et au moment de l’arrêt on était sur une très bonne série. On avait battu tout les gros du championnat, il y a donc de la frustration de ne pas avoir pu aller au bout. Surtout que certains joueurs sont restés pour remonter et retrouver à la NM3” souligne David Haleine. De son côté Olivier Morel estime, “qu’il est logique que le championnat est pris fin mais qu’il est frustrant de ne pas pouvoir finir ce qu’ils ont commencé”. 

Une ambition assumée

Candidat à la montée l’année dernière, le club de la métropole Amiénoise aura la même ambition cette saison. “Le premier objectif sera de monter en NM3 et le second d’être au pire dans les cinq premiers pour être dans la meilleure poule si jamais la réforme des Hauts-de-France a lieu”, annonce le président Amiénois. Une réforme retardée qu’il regrette, “qu’il n’y ait pas de champion et de montée je le comprends mais je ne comprends pas pourquoi la réforme n’a pas eu lieu. C’est une année de perdue selon moi.” Des propos partagé par son entraîneur, “c’est dommage car on va se retrouver avec les mêmes équipes et dans une poule que l’on connaît par cœur. Sans manquer de respect aux autres, on sait qu’il y a 3-4 équipes qui jouent la montée puis un fossé avec les autres. Ça aurait été plus intéressant d’évoluer dès cette saison dans une poule avec les équipes du Nord et du Pas-de-Calais.”

Un effectif remanié 

Si le départ d’Emillien Boinet était acté, les départs de Lory Nyangasa et Jean-Jacques Digbeu à Beauvais n’était pas forcément attendu pour Olivier Morel, “pour Emilien c’était prévu mais pour Lory et Jean Jacques c’est une surprise pour moi”. Des départs que le club va compenser avec l’arrivée de Salmane Dicko ancien de l’ESCLAMS ou Handy Faribol. Ajouter à cela plusieurs prolongations comme Sinoquet ou Meulemeester et la possible arrivée d’un ancien international Suisse et vous avez une équipe compétitive. En tout cas le président se veut optimiste, “on aura une équipe compétitive et l’on sera dans les trois favoris à la montée comme la saison dernière”. 

Comme l’a dit le président nous allons être compétitif.

« On va avoir des changements dans notre effectif mais comme l’a dit le président nous allons être compétitif. On va récupérer Ndema Moussa qui va revenir après une saison à Longueau et intégrer des jeunes comme Benjamin Reinert, Bilal Kandil ou Ugo Coulpied. Si l’on arrive à faire venir le joueur que je veux, cela va changer la physionomie de l’équipe. On aura une équipe compétitive qui jouera la montée comme cette année », estime David Haleine.

“On avait beaucoup d’incertitudes après l’arrêt de la saison, maintenant on n’a pu recontacter les joueurs et commencer à faire le point. Emilien nous quitte comme prévu puis Lory et Jean Jacques vont rejoindre Beauvais”. Des départs qui sont moins surprenants pour le coach amiénois, “j’avais déjà échangé avec Jean Jacques sur sa volonté de se rapprocher de la région Parisienne pour des raisons familiales. Pour Lory notre relation a été un peu compliquée cette saison et je ne suis pas plus surpris que ça qu’il parte. Ce sont des pertes importante que l’on va essayer de combler au mieux.” 

Et le technicien amiénois à déjà commencé son marché. Thomas Sinoquet va prolonger, ce qui est une très bonne nouvelle car il était courtisé. Ce sera aussi le cas de Dylan Meulemeester, et de Babacar qui va poursuivre une saison pour continuer à nous aider. On a fait signer Salmane Dicko qui vient de Beauvais et qui évoluait en NM2 avec Longueau il y a deux ans. On va aussi faire venir Handy Faribol, et je suis sur un joueur avec un gros vécu de NM1, ancien international Suisse de très grande qualité, que l’on espère faire prochainement.”, estime David Haleine. Très actif le club Amiénois pourra aussi compter sur Jonathan Papouet (23 ans, 1m82).

Incertitudes sur la reprise

S’ils vont reprendre le 17 août, et que quelques matchs de préparation sont déjà prévus, contre Margny notamment, le coach de l’ASCBB aimerait en avoir encore un ou deux de plus. Sur l’état physique de ses joueurs à la reprise, David Haleine ne s’inquiète pas, “quand je regarde mon équipe, j’ai beaucoup de jeunes joueurs. Ils ont tous continuer de s’entretenir pendant cette période et même pour Babacar je sais qu’il prend soin de lui. Je n’ai donc aucunes appréhension sur l’état physique de mon groupe à la reprise. Il faudra reprendre des marques au niveau basket mais cela va revenir rapidement en touchant le ballon.”  

Jouer sans public je ne vois pas l’intérêt

Si les conditions de reprises ne sont pas encore connues, le coach amiénois espère ne pas reprendre sans public. “Jouer sans public je ne vois pas l’intérêt et j’ai déjà connu ça en tant que joueur, c’est une catastrophe. Nous sommes un sport collectif et le public fait partie de ce collectif. L’ambiance et l’appui de ses supporters font partie de notre sport, et j’espère que l’on pourra faire avec à la reprise”. 

Aurélien Finet

Crédit Photo : Reynald Valleron – Gazettesports