VOLLEY (F) : Le LAMVB a déjà la tête à la reprise

Volleyball Lamvb Feminines Antoine Samara Gazettesports (4)
Ⓒ Gazette Sports

En cette période de « repos un peu forcé », Clément Bevilacqua élabore cependant le planning de remise en condition du promu en Nationale 2.

Comme un souhait à vouloir tourner la page et se préoccuper de celle qu’il convient dorénavant d’écrire… Et s’il se refuse à « tirer un trait sur cette inimaginable période sanitaire », Clément Bevilaqua dévoile son optimisme. Une foi en l’avenir qu’il déclinera, côté sportif, notamment auprès des demoiselles du Longueau Amiens Métropole VB. Effectif dont il a (toujours) la responsabilité et qui s’apprête à devoir faire ses preuves en Nationale 2. « Comme tout promu, notre prétention sera de bien tenir notre partie. De collecter, de préférence assez rapidement, les points qui se révéleront suffisants au maintien » admet l’intéressé. Et dont cet objectif reposera sur les (frêles) épaules d’un groupe qui n’aura connu de révolution durant cet inter-saison prolongée.

Volley Pte Essonnes 2

« La stabilité s’est avérée être notre priorité. Seules Florence Leclère, déterminée à mettre un terme à sa carrière, et Julie Canlers préoccupée par ses études et préférant alors se placer à la disposition de la réserve, feront défaut à cette équipe. Une bande de copines que Kessie Couvert-Dumesny, désormais ex-joueuse du CEP Poitiers Saint-Benoît, a souhaité rejoindre » confie Clément Bevilacqua. Dont le recrutement n’est pas terminé pour autant…

« Cette aventure au sein de l’anti-chambre de l’Elite promet d’être délicate et difficile. Les filles restent perfectibles, j’en suis convaincu, mais à mon sens il convient également d’apporter une touche d’expérience. Et nous sommes en quête d’une centrale » avoue le responsable technique du LAMVB. Dont « l’exigence » a pris soin de définir un profil bien particulier. « Plusieurs CV nous ont été transmis. Toutefois, nous prenons le temps de la réflexion. Le staff et moi-même recherchons une demoiselle à l’état d’esprit irréprochable. Laquelle saura instantanément se fondre dans le groupe afin d’y apporter une plus-value. »

 La stabilité s’est avérée être notre priorité.

Clément Bevilacqua

Avant cela, c’est l’équipe qui œuvre… en coulisse que Clément Bevilacqua s’est attaché à étoffer. « Cela a toujours figuré au cœur de nos préoccupations. A mon sens, la réussite sportive n’est rien sans un encadrement. A l’orée de cette périlleuse aventure, je suis ravi, fier également de pouvoir compter sur un staff qui se veut complémentaire. Aux côtés d’Olivier Devaux et Julien Dubus, respectivement préparateur physique et mental, Quentin Delavallée et Thomas Zirn apporteront leurs compétences en ostéopathie et diététique. Cédric Loriette demeure un de mes complices. Quant au médecin François Perla, nous attendons confirmation  »

Ouvrage donc collégial qui pourrait offrir l’opportunité à cette troupe amiénoise de valider un pari audacieux ? « Nous l’espérons tous, c’est une évidence ! » mentionne, d’un ton espiègle, le coach. Avant qu’il n’accepte évoquer les grandes lignes d’une phase de (re)mise en condition qui débutera « selon toute vraisemblance fin août » Dans une configuration qui demeure encore à définir.

Gazette Lamvb 2

« Tout laisse néanmoins à supposer que nous organisions une journée dite « d’intégration ». Où la convivialité, la bonne humeur apportent un brin de décontraction à un rassemblement qui proposera néanmoins de belle séquences de travail foncier. »

Resserrer les liens au sein d’une troupe qui s’apprête à batailler « durement » en Nationale 2. Face à des adversaires dont l’identité n’est pas encore connue cependant. « Quoi qu’il en soit, nous allons composer selon nos moyens, opposés à des structures qui en possèdent d’autres. Mais c’est ainsi » soupire, non sans un petit sourire, Clément Bevilacqua. Évoquant, à demi-mot, ce qui pourrait se révéler être la rançon d’un précédent exercice maîtrisé avec beaucoup de brio.



Fabrice Biniek

Crédit photos : Facebook LAMVB