HANDBALL : Une reprise mi-octobre pour l’APH

Handball Aph Vs Gonfreville Kevin Devigne 4
Ⓒ Gazette Sports

Si la pratique des handballs reprend progressivement son cours, des nouveautés sont déjà annoncées au niveau national. Les clubs engagés à cet échelon ont donc reçu leur poule pour la saison à venir, l’occasion de faire le point avec Julien Richard sur les futurs adversaires de l’Amiens PH.

Tout d’abord, que penses-tu de la nouvelle formule pour le championnat ?

Pour l’instant on attend encore un peu parce que pour le moment on a eu la poule, mais je ne suis pas certain que ce soit complètement établi et figé pour le fonctionnement. Ça dépendra aussi du calendrier et on devrait d’ailleurs l’avoir dans la semaine. Tout ce dont on est sûrs pour le moment c’est contre qui on va jouer. Par ailleurs ce système de demi-poule fait que sur la première partie de saison on aura des déplacements assez moindres, ça va ravir tout le monde !

Cependant, sur le site de la fédération il y avait une petite note qui est susceptible de changer. Je n’ai pas l’impression que tout soit vraiment figé et je ne pense pas que ça sera le cas avant que l’on ait une date définitive de reprise. Par exemple, j’ai pu lire qu’ils allaient peut-être calquer le modèle féminin sur celui proposé au niveau masculin. Ça change souvent, pratiquement tous les deux ou trois ans sur le niveau national : c’est un niveau en perpétuel test contrairement à la D1 et à la D2. Je pense qu’ils ont voulu changer la formule une nouvelle fois pour s’adapter à la situation actuelle et c’est très bien, mais j’espère qu’après ça ils reviendront à quelque chose de plus lisible.

Concernant la poule qui vous a été attribuée, comment la perçois-tu ?

Vraisemblablement ça sera la poule B de la N1 Élite avec des équipes très intéressantes dont notamment la réserve du PSG. Il y aura aussi des équipes que l’on connait comme Rennes, Gonfreville et Vernouillet ; ou encore Mulhouse qui est un collectif un peu plus expérimenté avec plusieurs anciens joueurs de D1 et D2. C’est une poule vraiment intéressante mais pour l’instant on attend vraiment de savoir comment vont se passer les choses. Par exemple à l’heure actuelle la reprise de la compétition est prévue au 13 octobre, mais ça pourrait éventuellement être décalé d’un mois si jamais venait une seconde vague du virus.

Ça va être difficile de s’acclimater mais super intéressant d’adapter son niveau de jeu à chaque match.

Julien Richard

Pour le moment on va se concentrer un maximum sur nous-mêmes. On sait que Paris sera une équipe de jeunes avec des joueurs très intéressants en devenir, on a notamment Baptiste (ndlr : Clay) qui est parti là-bas. C’est typiquement le genre de profils qui composera l’équipe de Paris et ça sera relativement différent de ce qu’on l’on pourra retrouver dans l’équipe de Mulhouse qui sera beaucoup plus expérimentée.

En termes d’âge nous on va se retrouver un peu plus dans la moyenne maintenant que l’équipe sera relativement rajeunie. Ça va également être intéressant parce qu’il y a des équipes très jeunes avec beaucoup de potentiel et très physique, mais aussi des équipes expérimentées et très matures où le jeu sera complètement différent. Ça va être difficile de s’acclimater mais super intéressant d’adapter son niveau de jeu à chaque match.

Jouer la première moitié de la saison sans rencontrer d’équipes VAP d’entrée est-il un point positif selon toi ?

On a bien vu cette année que les VAP ne sont pas forcément ceux qui finissent dans le haut du tableau. On aurait aimé avoir des équipes comme celles que l’on a eues cette année avec Angers ou Vernon, des équipes armées pour accéder à la D2, mais je pense que ce n’est pas plus mal s’ils scindent en quelque sorte le niveau de cette N1 qui était déjà très élevé. À savoir si c’était la bonne formule ou non, on ne le saura qu’à la fin de la saison. L’année dernière n’était pas mauvaise, j’imagine qu’ils ont dû s’adapter un peu à la situation actuelle pour pouvoir faire face plus facilement à un éventuel décalage ou une saison qui se raccourcit. 

Concernant la place vacante de la « sous-poule A », y aurait-il un repêchage possible pour Boulogne Billancourt ?

C’est une possibilité oui, je pense que ça se fera sur présentation d’un dossier. Ça serait logique que le premier relégable soit maintenu, mais je ne sais pas comment ça se passe. Généralement ça marche sur concertation avec les clubs et éventuellement sur dossier, mais pour l’instant je ne sais pas qui serait capable de remplacer Vernon. J’imagine qu’on le saura bientôt aussi !

On risque de ne pas se regrouper de façon collective alors on travaillera plus sur un programme individualisé.

Julien Richard

La reprise tardive de la compétition aura-t-elle un impact sur votre préparation estivale ?

Ça va être particulier de juste se retrouver, de reprendre même les entraînements, mais oui bien sûr, on décalerait certainement la prépa autour de fin août, début septembre. On risque de ne pas se regrouper de façon collective alors on travaillera plus sur un programme individualisé, voire par petits groupes. La prépa sera peut-être enclenchée plus tôt que d’habitude plutôt que de reprendre les entraînements maintenant comme certains le font parce que les conditions ne sont pas réunies pour le faire correctement. La mi-juin arrive déjà rapidement alors ça ne serait pas intéressant de faire une semaine d’entraînement pour se dire “on reprend”. On verra pour essayer de se revoir et s’entretenir physiquement cet été.  

Dans tous les cas, ne pas avoir pratiqué pendant cinq mois va rendre le retour un peu plus compliqué. On est comme les autres équipes, on a besoin de se tester avant de reprendre les matchs officiels alors on essaye de voir avec les calendriers pour trouver des matches amicaux au moins une dizaine de jours avant la reprise des matches, mais ce n’est pas facile de s’adapter. Une reprise en septembre signifie par exemple un peu moins de disponibilité au niveau des structures mais aussi des joueurs qui auront peut-être repris les cours ou le travail.




Propos recueillis par Océane KRONEK

Crédits photo : Kevin Devigne – Gazettesports.fr