SOUVENIRS : Charles Humez venait assouvir sa passion de la pêche dans la Somme

Img 0855
Ⓒ Gazette Sports

Ce sont des souvenirs personnels, mais soixante ans plus tard, je n’ai rien oublié. Lycéen à Amiens (Lycée Louis-Thuillier), je profitais de mes vacances et des temps libres pour aller à la rencontre de sportifs connus, Picards ou non qui venaient dans notre région.

Ainsi, en boxe, j’ai eu l’occasion d’approcher Jacques Bataille et de lui consacrer un article dans un hebdomadaire. Jacques m’avait reçu très gentiment et il espérait encore remonter sur un ring. Cela ne se fera jamais, mais par la suite, j’ai rencontré souvent Jacques qui était devenu l’entraîneur du club d’Amiens et s’occupait notamment de Jean Claude Lafarge, excellent professionnel dans les  années 70, ainsi que Robert Bavent. Jacques était devenu un ami.

Précédemment, j’avais bien connu Jean Kowal, Gilbert Grare et Paul Briois, ces deux disparus depuis. Paul Briois était devenu ensuite un bon coureur à pied et il était licencié au RC Amiénois. Mais le boxeur qui en 1958 m’avait le plus marqué fut Charles Humez qui était champion d’Europe des poids moyens. Il devait défendre son titre contre l’Allemand Gustav Scholz et c’était un match revanche, car la première rencontre avait vu Humez s’imposer. Mais le combat revanche était prévu à Berlin dans le fief même de Scholz en octobre 1958. En juillet 1958, Charles Humez était venu se reposer plusieurs jours à Mareuil Caubert près d’Abbeville. Il avait pris pension dans un hôtel de ce village, car il adorait la pêche. Et c’est là que j’ai retrouvé Charles Humez. Je me souviens : j’étais seul et le boxeur nordiste m’a consacré quelques minutes. À l’époque, il n’y avait pas d’enregistreur, de caméra et j’étais seul avec mon stylo et mon vélo. Charles Humez que j’ai revu une ou deux fois plus tard au cirque d’Amiens en tant que catcheur, était un garçon affable.  Il ne me connaissait pas, mais il m’a consacré quelques minutes et ce sont des souvenirs impérissables. Trois mois plus tard, Charles Humez s’inclinait face à Scholz et sa carrière prenait fin. Charles Humez reste encore aujourd’hui comme un des meilleurs poids moyens français depuis la guerre.   




Lionel Herbet 

Crédit Photo: DR, Gazettesports.fr

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.