OMNISPORTS : Le sport sera encore en pause pour quelques temps

Football World Cup 2018
Ⓒ Gazette Sports

Cet après-midi, Édouard Philippe était attendu à l’Assemblée Nationale pour présenter les mesures qui seront prises pour le 11 mai, date de l’assouplissement du confinement. Un des sujets phares du débat actuel, le sport, a été évoqué par le Premier Ministre.

Lors de son allocution d’un peu plus d’une heure, le chef du gouvernement a émis ses idées sur la suite du sport national. Sa principale décision s’est portée notamment sur le football professionnel, qui ne reprendra pas avant le mois de septembre. Cette mesure concernant « les événements qui regroupent plus de 5000 personnes ». Néanmoins, nous pouvons émettre l’hypothèse que cette mesure peut-être »contournée » avec des rencontres à huis-clos, qui regroupent de ce fait, moins de 5000 personnes.

Néanmoins, l’assouplissement voulu du confinement, dont la principale nouvelle règle autorise un déplacement sans justificatif dérogatoire jusqu’à 100 km, permet la reprise du sport individuel en extérieur. Ainsi, course, jogging, marche, ou encore yoga pourront être de nouveau autorisés sans limite, tout en respectant la distanciation sociale, comme le rappelle Édouard Philippe : « Il sera possible, les beaux jours aidant, de pratiquer une activité sportive individuelle en plein air, en dépassant évidemment la barrière actuelle du kilomètre et en respectant les règles de distanciation sociale. »
Pour les sports collectifs, l’interdiction sera de mise, surtout pour les sports pratiqués dans des lieux fermés, tel que le volley-ball, le hockey ou encore le handball, de même pour les sports de contact, comme la boxe. Les entraînements seront donc également interdits , même si, par exemple, les instances de football avaient prévu de mettre une distance de quatre mètres entre chaque joueur. Cette interdiction sera en place au minimum jusqu’au 2 juin, au mieux, sinon jusque septembre, comme pour les événements regroupant plus de 5000 personnes.

Ces mesures peuvent être également revues à la hausse si la situation sanitaire empire à nouveau sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Ainsi, les sportifs seront encore sur la touche pour un moment. Force est de croire que la pratique sportive va manquer aux athlètes du pays, et notamment aux Amiénois. Néanmoins, le respect de ces règles est à mettre en place le plus sérieusement possible, pour essayer de reprendre le plus rapidement.

Romain Prot