FOOTBALL (F) : La double peine pour l’Amiens Porto

Football Portugais Feminin Vs Boulogne Kevin Devigne Gazettesports 40
Ⓒ Gazette Sports

Vaincues à domicile par l’AS Beauvais-Oise (0-3), les partenaires d’Ophélie Vaquier réalisent une bien mauvaise opération comptable. Et s’enlisent dans les profondeurs du classement.

Une nouvelle fois ce week-end, l’Amiens Porto s’est incliné. Dominées « à la régulière » par l’AS Beauvais-Oise (0-3), les demoiselles de Dominique Chevalier enregistrent une douzième défaite cette saison. Celle de trop ?

Plus que jamais sur le fil du rasoir, cette désillusion – loin d’être inattendue cependant… – coupera-t-elle court aux ultimes illusions locales ? « Il va bien falloir se rendre à l’évidence et faire preuve de réalisme. Il apparaît de plus en plus compliqué de croire en nos chances de maintien.» Préférant s’appuyer sur « la pratique plutôt que la théorie », le responsable technique amiénois se veut néanmoins optimiste. En dépit du succès, dans le même temps, de Lillers, compagnon d’infortune qui précède sa troupe, opposé à Boulogne-sur-Mer (3-1).

Il va bien falloir se rendre à l’évidence et faire preuve de réalisme. Il apparaît de plus en plus compliqué de croire en nos chances de maintien.

Dominique Chevalier

« Cette « perf » n’est pas pour nous satisfaire. Je suis cependant convaincu que les filles ne lâcheront rien ! C’est tout à leur honneur. Nous allons appréhender les prochaines échéances l’esprit libre, sans pression. Ma philosophie demeure néanmoins la même, pénétrer sur la pelouse avec la volonté et le désir de gagner » argumente l’intéressé. Avant qu’il n’évoque une confrontation face à l’AS Beauvais-Oise où les siennes ont su faire front, « Jusqu’à la 68e minute » rétorque Dominique Chevalier, regrettant l’ouverture du score isaurienne.

Coup de massue que la troupe amiénoise ne parviendra jamais à atténuer. Malgré ses efforts. « Les demoiselles ont appliqué le plan de jeu défini. Elles n’ont pas démérité, ont dévoilé un excellent état d’esprit, mais la vérité du terrain ne fait place à aucun état d’âme. » soupirait celui qui entend poursuivre son travail.

Les demoiselles ont appliqué le plan de jeu défini. Elles n’ont pas démérité, ont dévoilé un excellent état d’esprit, mais la vérité du terrain ne fait place à aucun état d’âme.

Celui pour lequel il a été sollicité voici quelques mois : « L’objectif élaboré en compagnie du président a toujours été clair. Il convient de structurer la section féminine, d’emmener par la même occasion l’équipe fanion au plus haut niveau que nous pourrions prétendre. Pari ambitieux je l’admets pour un ouvrage qui devrait s’étalonner sur cinq saisons. Connaître une relégation comme cela semblerait vouloir se dessiner ne peut, bien sûr, nous satisfaire mais cela ne doit être considéré telle une fin en soi… »

L’objectif élaboré en compagnie du président a toujours été clair. Il convient de structurer la section féminine, d’emmener par la même occasion l’équipe fanion au plus niveau que nous pourrions prétendre

Clair, net et précis, Dominique Chevalier n’abdique donc pas ! En témoigne d’ailleurs le message adressé à sa troupe sitôt le coup de sifflet final : « D’une défaite, d’un échec, se distingue toujours un enseignement. Tirons en profit. Prenons également plaisir à être ensemble »

AMIENS – Stade du Grand Marais. AS Beauvais-Oise bat Amiens Porto 3-0

Arbitre : M. Guillaume assisté de MM. Boudoux et Devienne.

Temps venteux et pluvieux, pelouse grasse.

  • AMIENS PORTO : Arhamouz ; Louchet, Anache, Ranson, Duriez, Mandi, Zaoui, Vasseur, Arnaud, Belgueul, Jacob, Courmont.