ATHLÉTISME : Balley confirme, Aubatin manque le coche

Athletisme Meeting Indoor Auc Hauteur Elite Tour 2020 Gazettesports Coralie Sombret 39
Ⓒ Gazette Sports

Après une édition 2019 particulièrement réussie, le plateau 2020 promettait du grand spectacle lors du meeting de saut en hauteur d’Amiens qui s’est tenu samedi dernier. Les résultats ont finalement été moins impressionnants qu’espéré.

63 spécialistes sur 6 concours différents

Comme l’an dernier, plusieurs concours progressifs se sont succédé dans l’après-midi avant que la journée ne se termine sur le concours Elite mixte. Là-encore la recette n’a pas changé : alternance des tentatives masculines et féminines dans un même concours rythmé par le titre musical choisi par chacun des sauteurs. Dans les concours préalables on notera notamment des réussites à 1m56 (IR4) pour la Camonoise Inès Duparcq et à 1m88 (IR4) pour l’Amiénois Erwan Mouaddib.

Athletisme Meeting Indoor Auc Hauteur Elite Tour 2020 Gazettesports Coralie Sombret 7

L’organisation avait une nouvelle fois mis les petits plats dans les grands pour accueillir les athlètes de tous les niveaux. Le public avait répondu présent dans la même mesure que l’an dernier et l’ambiance était bonne à l’annonce du plateau élite en fin de journée.

Fatoumata Balley dans la régularité

Après deux belles sorties hivernales à Hirson (1m75) puis Saint-Brieuc (1m76), la locale a enchaîné par une troisième belle prestation en signant 1m73 (N3) mais surtout en remportant le concours.

Sur cette barre, la Néerlandaise Nadine Broersen (licenciée à l’AUC) et les Françaises Aïcha Moumin et Elise Le Dieu de Ville ont toutes été éliminées. Si Nadine n’avait pas encore sauté de l’hiver, les deux autres nommées avaient déjà réalisé respectivement 1m80 et 1m76 en 2020. Fatoumata a su quant à elle faire preuve de régularité pour l’emporter. Elle figure en quinzième position des bilans français et devrait concourir aux « Elite » à la fin du mois.

William Aubatin battu à domicile

Chez les hommes, le champion de France Elite de l’été dernier William Aubatin avait à cœur de l’emporter à domicile. Démarrant le plus haut à 2m11 (N2), l’Amiénois n’a finalement pu franchir qu’une barre. En effet, après une impasse à 2m13, aucune de ses trois tentatives à 2m15 n’a été concluante.

Battu par le Francilien Raphaël Moudoulou et ses 2m13 (record personnel), William devance Matthieu Tomassi (2m09) lui aussi moins haut qu’attendu réalisant son moins bon concours de l’hiver. William perd donc une bataille mais la plus importante aura lieu à Liévin dans 10 jours à l’occasion des Championnats de France Elite en salle où la concurrence sera dense. Sacré l’été dernier, il court toujours après une barre à 2m20 et a l’objectif clair de se consolider comme le meilleur Français dès cet hiver.



Vincent Guyot

Crédit photo Coralie Sombret Gazettesports.fr