AMIENS SC : Faire au mieux contre « un très grand européen »

Football Amiens Sc Vs Monaco 0062 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

À l’aube de la réception du Paris SG par l’ASC, difficile d’imaginer un autre résultat qu’une défaite. Mais pas question de se laisser abattre pour autant.

L’Amiens SC ne l’emporte plus depuis 12 rencontres de championnat. Entre temps, il y a certes eu une victoire en Coupe de la Ligue mais pas grand chose de plus. En face, le leader de la Ligue 1, 12 points d’avance sur son dauphin, s’avance donc sans beaucoup de craintes.

Un ogre pas prêt à laisser sa part

D’autant que c’est désormais un PSG qui a laissé ses petits défauts de côté depuis plusieurs mois. Battus trois fois lors des trois premiers mois de compétition, ce qui était déjà très peu, les Parisiens n’ont plus perdu depuis le 1er novembre. Depuis, ce sont 20 victoires et 2 matchs nuls que comptent les Parisiens, toutes compétitions confondues.

Les hommes de Thomas Tuchel impressionnent par ailleurs également par une attaque retrouvée. Ainsi, 13 de leurs 17 dernières rencontres les ont vu marquer au moins 3 buts, et 10 d’entre elles ont été remportées avec au moins 3 buts d’écart. Dont une contre l’Amiens SC, déjà, lors du match aller au Parc des Princes. Mais pas question de croire en un relâchement à l’extérieur où les Parisiens n’ont donc faibli qu’une fois depuis 3 mois et demi. C’était alors à Santiago-Bernabeu face au Real Madrid (2-2).

« À chaque fois qu’ils ont joué un match de Ligue des Champions, ils ont très bien abordé le match qui précédait et l’ont emporté. »

Luka Elsner

Alors, d’où pourrait venir l’espoir ? Pas du match de Ligue des Champions qui suit cette rencontre, en tout cas, si l’on en croit Christophe Jallet et Luka Elsner. Le premier, qui a connu cette situation, assure « que les matchs avant la Ligue des Champions sont très importants parce que ça permet de se mettre en condition », le second a bien observé qu’« à chaque fois qu’ils ont joué un match de Ligue des Champions, ils ont très bien abordé le match qui précédait et l’ont emporté. » Reste que c’est un groupe parisien diminué qui se déplacera à la Licorne. En effet, Thomas Tuchel a décidé de laisser à la maison Dagba, Diallo, Kimpembe, Meunier, Kurzawa, Sarabia et, surtout, Mbappé et Neymar.

Des motifs d’espoir… limités

Alors, l’espoir, l’expérimenté latéral amiénois le recherche dans les précédentes rencontres qui montrent qu’en foot, tout n’est pas écrit d’avance : « Ils ont perdu contre Dijon qui était mené au score et qui a réussi à les renverser. C’est quelque chose dont il faut s’inspirer. À cœur vaillant rien d’impossible. » Il aurait été également possible de citer la défense parisienne. Et celle de l’Amiens SC. En effet, alors que depuis quelques semaines, l’arrière-garde picarde se requinque, figurant dans le top 10 du championnat depuis, justement, le déplacement au Parc, celle du PSG ne rassure pas, ayant encaissé, sur la même période, le même nombre de buts que la défense dirigée par Regis Gurtner.

Football Amiens Sc Vs Monaco 0060 Leandre Leber Gazettesports

Mais Luka Elsner de balayer de suite cette possibilité, affirmant que si « leur manière de jouer crée des brèches, de la place pour l’adversaire, l’autre réalité, c’est que peu d’équipes arrivent à l’exploiter. » Ainsi, la plupart des espoirs d’exploit, face un adversaire de ce calibre, semblent vains. Dans un tel contexte, que faut-il espérer ? Pour Luka Elsner, c’est avant tout de mettre les bons ingrédients, ceux qui permettront d’aborder les matchs à venir avec plus de certitudes : « On se doit de continuer sur notre dynamique, d’essayer de maintenir le niveau de performance que l’on a mis contre Lyon et Monaco. On doit chercher à faire preuve de personnalité, de caractère, insiste le technicien amiénois. On devra, par période, essayer de mettre en valeur notre manière de jouer, de répondre par l’intensité et surtout de faire preuve de concentration omniprésente. Il faut simplement essayer d’être très enthousiastes vis-à-vis de ce que l’on peut faire pour bien préparer la suite. »

Une préparation qui se fera toutefois sans Dibassy et Monconduit, tous deux suspendus, outre les absences de Bodmer et Ghoddos, toujours sur le flanc.

25ème journée de Ligue 1 Conforama

Samedi 15 février, 17h30, Stade de la Licorne : Amiens (20 pts) – Paris SG (61 pts)

Morgan Chaumier et Léandre Leber

Crédit photos : Léandre Leber – Gazettesports