Les Gothiques disent presque adieu au podium

Psx 503
Ⓒ Gazette Sports

Jamais réellement dans leur rencontre, plombés par des absences de poids et sans doute accusant le contrecoup d’une trêve très intense, les Gothiques ont perdu 4-1 face à Nice. Forcément déçu, Mario Richer n’était pas dans l’affolement à cinq jours de la finale de coupe de France.

Après cinq premières minutes encourageantes, les Gothiques ont peu à peu sombré, et ne sont finalement jamais rentrés dans leur rencontre s’inclinant au final 1-4 face à Nice. Un powerplay inefficace et des erreurs individuelles étaient pointés du doigt par Mario Richer après la rencontre : « Tous les matchs que l’on a joués contre Nice, on a compté deux à quatre buts en avantage numérique, ce soir notre avantage numérique n’a pas compté. On a fait un beau turnover en début de match pour leur donner le premier but, puis on leur a donné le troisième. »

Face à une solide équipe azuréenne, les absences de Bault, Gibb, Romand ou encore Edwards ont pu peser, faisant tirer un constat sans appel pour le coach amiénois : « Quand il nous manque quatre joueurs d’impact dans l’équipe on n’est pas meilleurs qu’une équipe du bas du classement, on l’a vu ce soir. »

Face aux Aigles, la 3ème place s’est sans doute envolée

Alors qu’il ne leur reste que deux rencontres à jouer, les Gothiques, quatrièmes, pointent à trois longueurs d’Angers et à cinq de Rouen, deux équipes qui doivent encore disputer trois rencontres. Pour l’entraîneur samarien la position finale des Amiénois est presque actée : « Nous on va finir quatrièmes, le résultat est là, on s’est battus, on a eu un bon début de saison, et on s’est classés dans les quatre premiers. On peut monter mathématiquement plus haut, mais il faut deux défaites d’Angers et deux victoires de nous, les possibilités sont très minces. » Les Gothiques semblent donc se diriger tout droit vers un quart de finale face à Mulhouse, qu’ils affronteront d’ailleurs pour l’ultime match de saison régulière.

Quoi qu’il en soit, le coach samarien n’était pas abattu après cette rencontre, lui qui avouait : « Lorsque l’on a le break international, l’entraînement est très intensif, on travaille beaucoup en musculation… La charge de travail est très élevée et c’est fait pour plus tard, pour que l’on soit meilleurs sur la fin de semaine et les play-offs. »

Amiens s’est loupé ce soir et a peut-être fait une croix sur le podium, mais cela peut apparaître comme une piqûre de rappel à quelques jours de la finale de coupe de France face à Rouen, qui s’est rassuré avec un succès sans appel 5-1 face à Angers


Amiens – Nice : 1-4 [(0-1)(1-1)(0-2)]

Buts pour Amiens : Coulaud assist Giroux 32’03;

But pour Nice : Chabert 17’10; Aviani en double-sup assist Dame Malka 29’03; Dame Malka 53’29; Carpentier en cage vide 60′

Les autres résultats :

Briançon – Anglet : 1-2
Mulhouse – Bordeaux : 6-2
Rouen – Angers : 5-1
Chamonix Mont-Blanc – Gap : 2-3 après prolongation

CLASSEMENT :
1 Grenoble 83pts (37m)
2 Rouen 78pts (37m)
3 Angers 76pts (37m)
4 Amiens 73pts (38m)
5 Mulhouse 60pts(37m)
6 Bordeaux 57pts (37m)
7 Chamonix Mont-Blanc 49pts (38m)
8 Gap 47pts (38m)
9 Anglet 46pts (37m)
10 Nice 39pts (37m)
11 Briançon 10pts (37m)


Quentin Ducrocq

Crédit photo Kevin Devigne Gazettesports.fr