HOCKEY-SUR-GLACE : JO et découverte pour un jeune Gothique

Ys
Ⓒ Gazette Sports

Du 9 au 22 janvier dernier se sont déroulés les Jeux Olympiques de la Jeunesse à Lausanne. L’occasion pour Yassine Soubra, jeune gothique U17, de participer à cet événement et de découvrir le hockey 3vs3.

84108605 185673575969840 8233426493678551040 N

Arrivé en provenance de Neuilly en début de saison Yassine Soubra évolue avec l’équipe U17 des Gothiques en sport étude. International français avec les U16, le jeune hockeyeur avait pris part à des sélections il y a quelques mois afin de déterminer les jeunes tricolores qui iraient aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne (réservés aux jeunes de 15 à 18 ans). Il a finalement été retenu en compagnie de sept autres Français : quatre filles et quatre garçons.

Et du 9 au 22 janvier dernier, Yassine Soubra a donc pris part au tournoi de hockey 3 contre 3 en marge du tournoi des six meilleures nations mondiales sur un format « classique ».

Le hockey 3 contre 3, discipline originale et intense

Yassine Soubra nous parle ensuite du format particulier de ce tournoi : « Nous étions mélangés avec des joueurs d’autres nations, moi j’étais dans l’équipe jaune. Les matchs se déroulaient en 3×16 minutes avec deux minutes de pause entre chaque tiers, sur moins d’une demi patinoire dans le sens de la largeur. Une équipe se composait de 13 joueurs : deux gardiens, une ligne de 3 et deux lignes de 4. »

Plutôt habitué à jouer en 3 contre 3 à la fin des entraînements pour « s’amuser », le jeune amiénois a apprécié le format de ce tournoi : « J’ai trouvé ça très intéressant le jeu du trois contre trois« . Si les matchs duraient moins longtemps et que la surface était bien plus petite, l’effort physique était bien comparable à celui d’un match « classique  » : « J’ai trouvé que c’était aussi intensif. Il y avait beaucoup d’intensité parce que le jeu ne s’arrêtait jamais en fait, c’était toujours en continu, des allers-retours, on attaquait on défendait, tout le temps en mouvement, très explosif. » S’il paraît peu probable que ce format 3 contre 3 devienne un sport à part entière dans les années à venir, il est facilement imaginable qu’il demeure un sport de démonstration et de « spectacle » dans les compétitions internationales à venir.

Pour Yassine Soubra, ces Jeux Olympiques de la Jeunesse resteront gravés comme une superbe expérience, faisant naître, avec la conscience du travail à accomplir, l’envie de prendre part un jour, aux « vrais » Jeux Olympiques…



Quentin Ducrocq

Crédit photo DR