LES GOTHIQUES – Mario Richer, des négociations entamées… ailleurs

Hockey Sur Glace Gothiques Amiens Anglet Homardi Pays Basque27 11 18 Photos Roland Sauval Gazette Sports 27 1017x678 1017x678 1
Ⓒ Gazette Sports

En fin de saison dernière, l’organisation avait annoncé que la saison 2019-2020 serait la dernière de Mario Richer à la tête des Gothiques et qu’Anthony Mortas prendrait la relève ensuite. Aujourd’hui la situation ne semble toujours pas éclaircie, et le coach amiénois a décidé de s’exprimer ouvertement sur le sujet.

Mario Richer, qu’en est-il de votre situation actuelle ?

Mon CV a été envoyé un peu partout depuis début janvier, depuis que l’on est rentré dans l’année 2020. Donc je l’ai envoyé à différents endroits et il y a un début de négociations avec certaines équipes. Aucune offre n’a été soumise par Amiens, aucune offre n’est sur la table, mais il y a d’autres équipes avec qui je commence à parler.

S’il y a une offre on verra, on étudiera l’offre, mais pour l’instant il n’y en a pas

Êtes-vous tout de même ouvert aux négociations avec Amiens ?

Toute négociation peut être bonne, il n’y a qu’à demander. S’il y a une offre on verra, on étudiera l’offre, mais pour l’instant il n’y en a pas.

Mais vous vous sentez toujours bien à Amiens ?

Ce n’est pas que je me sens mal, ça va bien, mais à un moment donné il faut savoir ce que l’on veut. S’il y a une offre à faire il faut qu’ils (ndlr : les dirigeants du club) la fassent, s’ils ne veulent pas en faire ils ont juste à confirmer Anthony (ndlr : Mortas). Anthony n’a pas signé encore, c’est ça qui est le plus inquiétant, c’est qu’il n’a pas signé. Si Anthony signe c’est comme c’était prévu, mais là pour l’instant Anthony n’a pas signé.

Cela laisse donc planer de l’incertitude sur vous, Anthony Mortas, ainsi que sur les joueurs…

Comme je le répète tout le temps, les autres équipes ne sont pas folles, elles ont déjà commencé à jardiner à Amiens. Et puis il y a des offres qui ont été faites sur certains joueurs, ça je le sais, sauf qu’Amiens n’a fait aucune offre sur ses propres joueurs… Coulaud c’est le meilleur prospect U20 en France, et il est sollicité par cinq ou six équipes, mais pas Amiens.

Vous vous donnez une limite dans le temps pour prendre une décision concernant votre avenir?

Ce n’est pas une question de limite, je n’ai pas d’attente là. Ça fait trois ans que j’attends le mois d’avril pour signer, mais là avril c’est loin, avril c’est le printemps. Je n’ai pas un CDI, j’ai un CDD, quand je peux signer quelque part je signe. Si la proposition d’une équipe est raisonnable et en accord avec ce que je veux, je la prends. Ici je l’ai fait pendant deux ans au mois d’avril, mais là je ne le fais plus, c’est à eux de savoir, ils me connaissent. C’est à eux de prendre une décision et d’avancer dans le processus.



Quentin Ducrocq

Crédit photo Roland Sauval Gazettesports.fr