FOOTBALL : Sébastien Léraillé : “Les attitudes n’ont pas été bonnes”

Football Longueau Vs Union Sud Aisne Gazettesports Coralie Sombret 23
Ⓒ Gazette Sports

Après la défaite de son équipe face à Tourcoing 0-1, Sébastien Léraillé a réagi à la très mauvaise performance de ses joueurs. 

Il y a de l’agacement aujourd’hui car vous avez fait un “non match” ? 

Oui, on est retombés dans nos travers du début de saison. On a vu des attitudes de sénateurs, des garçons qui ne courent pas, qui pensent que sur un terrain de cette qualité on peut faire du jeu. Car le terrain est catastrophique, pourtant personne n’a joué dessus depuis deux mois. Je ne critique personne mais il y a des choses à revoir là-dessus je pense. Faire du jeu c’est notre force et c’est plus que compliqué sur un terrain comme celui-ci. Après aujourd’hui on ne perd pas à cause du terrain ou de l’arbitre mais de nos attitudes. On se voit trop beau mais comme je leur ai dit à la causerie, il va falloir regarder derrière. Le championnat est très serré et cette seconde partie de championnat ne va pas être de tout repos. 

Comment expliquer que malgré la possession vous n’avez presque aucune occasion ? 

On peut avoir la possession, s’il n’y a pas de changement de rythme, de variété. On a fait toujours la même chose, si tu ne changes pas de rythme, si tu ne va pas vers l’avant, si tu n’as pas de présence devant, tu ne peux pas marquer. Ils n’ont pas la possession, peu de situations, mais repartent avec trois points et la bonne opération. On joue avec deux attaquants mais on ne prend pas la variété et on n’arrive pas à emballer le match. 

Si le terrain est compliqué, vous avez eu beaucoup de déchets technique ? 

Oui, il y a eu très peu de centres aujourd’hui et beaucoup de passes ratées. Après, on s’entraîne sur synthétique, c’est différent, même si ce n’est pas une excuse. Je pense que ce qui nous fait vraiment défaut aujourd’hui, ce sont les attitudes qui ne sont pas à la hauteur. Après, oui, techniquement on peut et on doit mieux faire dans l’ensemble. 

Vous avez fait un triple changement à la pause, vous vouliez envoyer un message ? 

Non pas forcément, on a changé de système et je me devais de tenter quelque chose pour réagir. On voulait mettre plus de densité à l’intérieur et devant. J’ai l’impression que l’on a plus de difficulté à domicile qu’à l’extérieur. Pourquoi, je ne sais pas, mais je me pose des questions, est-ce que les terrains sont meilleurs à l’extérieur ? Pas forcément. Après, quand on a joué sur des beaux terrains comme à Outreau, on a réussi à faire du jeu, je pense que notre terrain doit être un peu mieux entretenu quand même. 

La semaine prochaine une réaction sera attendue, surtout que ce sera un derby ? 

C’est un match qui sera important car on doit réagir et que c’est l’occasion de prendre trois points dans l’optique du maintien, comme à chaque match. Derby ou pas, ce n’est pas important. On va devoir avoir d’autres attitudes et montrer une toute autre image. On joue sans rythme et sans intensité et il faudra faire attention car il peut avoir quatre descentes et l’on est encore loin d’être maintenu. 

Aujourd’hui la situation est paradoxale car après cette défaite vous êtes quatrièmes, mais avec seulement quatre points d’avance sur le premier relégable ? 

Oui, je l’ai toujours dit, ça faisait rire du monde, mais j’ai toujours dit que le championnat était compliqué et que malgré notre troisième place, on se devait de regarder derrière. On va devoir élever notre niveau de jeu et mettre plus de spontanéité dans ce que l’on fait, sinon ça va être compliqué. Aujourd’hui, je perds Leulier, et j’ai été déçu par certains, j’en tiendrai compte au moment de faire mon équipe la semaine prochaine. En sachant que Vanpuywelde et Roussel seront de retour, comme Villez qui était suspendu.

Aurélien Finet

Crédit Photo : Coralie Sombret – Gazettesports