VOLLEY (F) : Le LAMVB se fait taper sur les doigts

79946084 10215941081104110 3522478957792329728 O
Ⓒ Gazette Sports

Jusqu’alors invaincues, les demoiselles de Clément Bevilacqua ont connu la défaite, à domicile, face à Vincennes. Simple rappel à l’ordre ?

Tel un coup de semonce… Souveraines jusqu’alors, les ambassadrices du Longueau Amiens Métropole VB ont donc trébuché, interrompant ainsi une (belle) série de sept victoires consécutives. Un revers (presque) inattendu concédé face à Vincennes, une formation qui apparaissait dans le « ventre mou » de ce championnat Nationale 3.

« Toutes les bonnes choses ont une fin comme nous avons souvent tendance à affirmer. C’est le cas nous concernant. Maintenant, il est vrai que ce retour sur terre se révèle être un peu brutal » confessait Clément Bevilacqua. Sans toutefois entrevoir l’idée de se réfugier derrière d’éventuelles excuses.

Peut-être n’avons-nous pas appréhendé la rencontre de la meilleure des façons. Au lendemain de notre succès face au Vésinet Stade Saint-Germanois VB (3-0), un excès de confiance a peut-être causé notre perte

Clément Bevilacqua

Au parler franc, le responsable technique du LAMVB préférait (plutôt) évoquer, rechercher les raisons de cet échec. « Peut-être n’avons-nous pas appréhendé la rencontre de la meilleure des façons. Au lendemain de notre succès face au Vésinet Stade Saint-Germanois VB (3-0), un excès de confiance a peut-être causé notre perte. Cependant, il convient avant tout de saluer la « perf » de notre adversaire. Un effectif jeune, sans complexe, qui a su rapidement nous asphyxier, nous faire déjouer, nous faire douter. »

Hommage (appuyé) de la part d’un coach local qui réaffirmait ainsi son désir à ne surtout pas botter en touche. « Ces « p’tites » parisiennes ont certes parfois bénéficié de situations favorables mais j’oserais préciser qu’elles ont su les provoquer. La chance ne vous sourit jamais vraiment par hasard. »

Volleyball Lamvb (f) Vs Acbb (reynald Valleron) (56)
Les Amiénoises ont subi la loi de leurs homologues de Vincennes (2-3)

Chahutées contre toute attente, les partenaires de Colleen Lentz concédaient alors les deux premières manches. Avant qu’elles ne se ressaisissent. « Nous avons pêché dans le service / réception. Avons également été passives à certains moments de cette rencontre. C’est ce qui m’agace » mentionnait Clément Bevilacqua. Une attitude que son staff – dans son intégralité – n’a pas appréciée non plus. « Nous aborderons cela lors de la causerie précédant l’entraînement hebdomadaire » précisait encore l’intéressé. Dont le sursaut d’orgueil dévoilé lors du troisième acte atténuait sensiblement cette désillusion.

« Les filles ont su rebondir. Se sont même procurées une balle de match durant le tie-breakCela aurait toutefois constitué un hold-up en bonne et due forme. » Une victoire « à l’arrache » que Clément Bevilacqua se serait néanmoins ravi de comptabiliser. Surtout que UGS Porte de l’Essonne se faisait surprendre, dans le même temps, par Boulogne-Billancourt (1-3) tandis que le VC Saint-Polois était au repos forcé.

Les filles ont su rebondir. Se sont même procuré une balle de match durant le tie-breakCela aurait toutefois constitué un hold-up en bonne et due forme

Clément Bevilacqua

« C’est bien dommage. Cela nous aurait offert l’opportunité de renforcer notre statut de leader. Accentuer l’écart qui nous sépare des poursuivants. Ce n’est que partie remise, je l’espère » soupire le coach du LAMVB, dissipant peut-être et bien malgré lui ce désir inavoué de se (laisser) prendre au jeu.

  • LONGUEAU. – Gymnase Pellerin. Vincennes VB bat Longueau Amiens Métropole VB 3-2 (25-18 en 27’, 25-23 en 29’, 22-25 en 30’, 19-25 en 27’, 17-15 en 20’)

Arbitres : MM. Paga et Dauchel.

  • LONGUEAU AMIENS METROPOLE VB : Lentz, Carreel, Cadart, Loubard, Leclere, Allemeersch, Canlers, Darras, Malivoir, Lapeyronie, Devaux, Ywei.

Fabrice Biniek

Crédit photos : Corinne Carreel / Gazettesports (Archives)