FOOTBALL : Sébastien Léraillé : “On va continuer à travailler pour être une bonne équipe de R1”

Football Longueau Vs Union Sud Aisne Gazettesports Coralie Sombret 23
Ⓒ Gazette Sports

Après le succès de son équipe face à l’Union Sud Aisne en Coupe de la Ligue des Hauts-de-France, Sébastien Léraillé est revenu sur la rencontre mais s’est aussi projeté sur le dernier match de l’année la semaine prochaine.

L’objectif était de ne pas tomber dans le piège aujourd’hui ? 

Oui, on est rentrés dans un faux rythme, on a eu du mal à trouver les bons angles de passe. Après, quand on a ouvert le score, on a commencé à se libérer. On fait un bon début de seconde mi-temps où l’on est montés en intensité et où on a proposé plus de mouvement. On se qualifie, j’ai pu donner du temps de jeu à tout le monde. Le gros point noir et la blessure en fin de match de Kévin. Cela m’embête, car je veux garder tout le monde concerné et tous les joueurs sont importants dans le groupe. On a un gros match la semaine prochaine contre Saint-Omer. Si l’on veut continuer de bien figurer dans ce championnat et finir dans le top cinq ça passe par des victoires contre des équipes du haut de tableau. On aura ensuite des vacances qui vont faire le plus grand bien aux joueurs qui ont énormément travaillé en 2019. Il y a encore du travail mais on va continuer à travailler pour être une bonne équipe surtout par les intentions de jeu car c’est ce qui nous intéresse. 

Vous mettez six buts, mais vous avez encore eu beaucoup de déchets devant ? 

Oui, on se crée des occasions, c’est le principal, après les mettre c’est un peu plus compliqué, mais on progresse. On a fait preuve de sérieux et on a maîtrisé globalement le match. 

L’une des clés du match a été aujourd’hui la gestion de la profondeur ?

Oui, on a évolué en 4-4-2 losange, c’est un système que j’aime et qui correspond bien au profil des joueurs présent aujourd’hui. Après, je l’utilise rarement mais la clé du match a surtout était de pouvoir les aspirer dans l’axe et de travailler sur la largeur ou trouver la profondeur. J’ai la chance d’avoir des garçons avec des profils différents et capables de mettre de la variété dans ce que l’on fait. Après à nous d’être bons et de gérer les temps faibles. 

La coupe permet de faire jouer tout le monde mais c’est aussi un objectif ?

Oui, il y a des garçons qui joue moins mais tout le monde à un rôle dans le groupe. Ca permet de garder concerné tout le monde, de voir des jeunes, des joueurs de retour de blessure. Après ça dépend de ce que je vois à l’entraînement la semaine et de ce que je ressens. Quand on démarre une compétition c’est pour aller le plus loin possible donc on va essayer d’aller le plus loin. Avec la qualité des joueurs que tu as c’est à toi en tant qu’entraîneur de faire les meilleurs choix pour jouer sur les deux tableaux. 

Une préférence pour le tirage ?

Non à part jouer à domicile.

Aurélien Finet

Crédit Photo : Coralie Sombret – Gazettesports