ROLLER-HOCKEY : Clément Crignier : « On peut aller très loin »

Rollerhockey Ecureuils Vs Pont De Metz Kevin Devigne Gazettesports 32
Ⓒ Gazette Sports

Après la belle victoire de son équipe, ce samedi contre Cherbourg (9-2), Clément Crignier est revenu sur la rencontre.

Vous avez su bien rebondir après votre défaite en Coupe, vous restez toujours invaincus en championnat, on imagine que cette victoire vous fait du bien.

Oui, carrément. On aborde un mois de décembre qui est un peu compliqué car il n’y a pas beaucoup de matchs. On sort d’une défaite en Coupe de France, où l’on n’avait pas l’effectif au complet, là on avait encore des absents et on voulait tout de même mettre le système de jeu pour continuer de monter en puissance, et c’est ce qu’on a fait.

On a vu une première période un peu hésitante, qui manquait peut-être d’agressivité, et de réalisme, notamment sur les passes, et finalement on a l’impression que ces problèmes ont été réglés en seconde période.

C’est surtout qu’en première période, ils (ndlr : Cherbourg) défendent bien, ils sont bien placés, bien dans le jeu, et on est à 2-0 à la mi-temps donc on était assez contents. Après dans le vestiaire, on discute de deux-trois choses sur le système de passes de sortie de zone. Ensuite, ils sont un peu plus fatigués, ce qui nous permet de prendre les devants. Au 2-0, ils ont aussi été mieux mentalement, ils étaient encore dans le match, mais plus on a avancé dans le score, plus ils ont baissé au niveau du mental, ce qui est normal.

On voit également, notamment après le troisième but d’Elie Marcos qui suit le deuxième but adverse, qu’il y a un bel état d’esprit de la part de vos joueurs.

On a du répondant.

L’avantage, par rapport aux autres années, c’est qu’on a du répondant. On a une force de banc et un mental beaucoup plus fort qui nous permet de ne pas stresser. Là on ne stresse pas, on sait qu’on est puissants, on sait qu’on va dérouler.

Vous entamez donc très bien la phase retour, qui peut suivre le même chemin que la phase aller ?

On est sur de bons rails, il faut qu’on continue, on a quand même pas mal d’absents, aujourd’hui il y avait moi, Antonin Lecuelle, Adrien Defrance, notre gardien également, mais on fait tout de même tourner la machine, on en est assez fiers, car avec des absents, on est quand même forts. On se dit que si on a une équipe au complet et qu’on joue vraiment à un bon niveau, on peut aller très loin.

Tous propos recueillis par Romain Prot

Crédits photos – Kevin Devigne – Gazettesports.fr