AMIENS SC : Conférence de presse de Luka Elsner avant le déplacement à Montpellier

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après la lourde défaite à domicile face à Strasbourg (0-4), qu’en sera-t-il du moral et de l’envie de l’Amiens SC pour faire oublier cette déconvenue ?

De nouvelles absences et des retours

Aurélien (Chedjou, ndlr) est suspendu, Moussa (Konaté, ndlr) a encore besoin de quelques jours de plus pour qu’il se sente à 100%. Sehrou (Guirassy, ndlr) a encore quelque lésions et ne sera pas du déplacement. Gouano a fait un test d’effort, il est à la limite du raisonnable. Le retour serait vers le 10 ou 15 janvier à l’entraînement avec le groupe.

Dans le groupe de 19 nous aurons un jeune, nous avons tous été contents de la performance de la N3 et du collectif.

Bongani (Zungu, ndlr) et Fousseni (Diabaté, ndlr) sont dans le groupe. Les tests physiques ont été bons et ils seront aptes à être sur le terrain.

Une grosse remise en question

L’analyse était importante, sévère et implacable dans les domaines défaillants. Nous avons tous ensemble faillis. Nous devons retrouver des valeurs et une solidarité, des efforts à fournir ensemble. Si nous avions un excès de confiance, il faut l’enlever mais garder la confiance. Une fois que l’analyse est juste et comprise par tous nous pourrons avancer et jouer demain.

Il n’y a pas qu’un facteur qui explique ce qui s’est passé. On s’est mis en difficulté sur tous les domaines et nous avons expliqué cela au-delà même d’un accident. Nous n’étions pas dedans dès les 15 premières minutes. Nous n’avions pas l’âme de cette équipe. C’était plus une tendance qu’un échec ponctuel. Le constat est fait et je ne veux pas revivre cela. Nous devons renouer avec des valeurs du club et celles que nous avions sur de nombreux matchs.

Une série de matchs pour reprendre de l’allant

Nous avons l’opportunité d’être face à une des meilleures équipes du championnat et de se mettre à niveau après cela. Nous avons à cœur de modifier ce que nous avons montré, de changer quelque chose. En face, ils seront au même niveau d’attention et d’envie. Nous devons parler de nous même et améliorer ce que nous avons montre et être irréprochables sur la solidarité.

Il n’est pas nécessaire d’apporter du sang neuf de façon punitive, demain je déciderai de qui sera performant pour répondre présent sans que cela ne soit lié au match de Strasbourg. Nous commençons une semaine à 3 matchs. Tout le monde doit répondre présent, les joueurs devront répondre demain et conserver une continuité pour la suite.

Une réflexion pour corriger l’aspect défensif

Nous devons avoir une réflexion poussée quand on attaque pour éviter de prendre des buts. Il s’agit d’être irréprochables dans nos attitudes quand le ballon est perdu. Quand on répond présent à la perte de balle nous avons été bons. Si on oublie cela, la Ligue 1 nous le rappellera. Il faut que les efforts soient collectifs et non individuels, que les joueurs reviennent en sprint pour aider.

Nous devons pouvoir couper les actions adverses. Il ne faut pas qu’il y ait 5 joueurs dans la surface adverse sans qu’ils ne reviennent défendre. Il ne faut pas que les joueurs regardent le ballon comme un supporter mais qu’ils sachent se situer comme joueur.

Juan Otero est une solution pour jouer, nous avons aussi des forces vives chez les jeunes qui peuvent suppléer.

Propos recueillis par Léandre Leber

Crédit photo : Leandre Leber – Gazettesports