HOCKEY SUR GLACE : Amiens chute lourdement à Angers

Ⓒ Gazette Sports

Trop indisciplinés, les Gothiques ont subi la loi d’une équipe angevine redoutable en powerplay. Les Amiénois s’inclinent finalement 7-2 et voient Angers et Grenoble leur passer devant.

1er tiers : Il s’agit bien d’un choc

Cette affiche de Ligue Magnus démarre de la meilleure des manières pour les Gothiques, puisque après seulement 19 secondes, Romand a suivi au rebond après un shoot de Halley pour ouvrir le score (0’19 : 0-1). Mais dans la foulée, Lehtinen rejoint la prison (1’49) et Campbell en profite alors pour égaliser (2’03 : 1-1). Équilibrées et intenses, les minutes qui suivent voient Hardy et Buysse briller tour à tour sur les offensives adverses.

Après dix minutes d’un gros niveau et sans arrêt de jeu, c’est finalement une pénalité à l’encontre de Halley qui va permettre aux locaux de prendre les devants. Sur celle-ci, Coulombe transmet à Bouchard qui envoie alors un superbe shoot en one-timer juste devant la bleue au fond des filets de Buysse (11’53 : 2-1).

Alors qu’ils étaient sur le reculoir depuis le quart d’heure de jeu, les Gothiques reviennent dans la partie grâce à un exploit individuel de Romand, qui attaque alors la bleue, élimine deux joueurs et envoie un tir croisé parfait dans le petit filet (17’08 : 2-2). Finalement, après un premier tiers de haute lutte, les deux équipes rentrent logiquement aux vestiaires sur un score de parité (2-2).

2ème tiers : Fatale indiscipline

Les Angevins rentrent bien dans ce deuxième acte, et profitent de la pénalité à l’encontre de Romand (22’37), pour mettre une grosse pression sur la cage de Buysse. Après avoir résisté, les Picards craquent finalement à la dernière seconde de cette infériorité (24’37 : Farnier : 3-2).

Amiens est indiscipliné et Prissaint rejoint à son tour la prison (28’28), tout comme Drolet (30’11), qui laisse alors ses coéquipiers à trois contre cinq. Et Angers punit alors les visiteurs, avec le but de Botten (30’24: 4-2). Amiens réagit sur un contre, sur lequel Mattsson obtient un tir au but (33’34), qu’il loupe malheureusement. Si Leveque rejoint ensuite la prison (36’19), les Gothiques échouent à revenir au score. Face à des Ducs redoutables en powerplay, des Amiénois indisciplinés devront remonter deux buts dans le dernier acte.

3ème tiers : Angers fait parler la poudre

Les Picards reviennent avec de bonnes intentions dans ce troisième tiers, mais sans Buysse, qui a laissé sa place à Savoye dans la cage amiénoise. Les Samariens obtiennent même leur troisième powerplay de la soirée (45’19 : Manning), mais butent alors sur un Hardy en grande forme.

À l’inverse, quand Verrier rejoint aussi la prison quelques instants plus tard (46’59), les Ducs font encore mouche, et Bouchard met alors son équipe à l’abri sur un superbe shoot (48’26 : 5-2). Masson rejoint ensuite la prison et les Amiénois ont alors une occasion de revenir, après une faute de Guenther sur Verrier, mais ce dernier rate alors le tir au but qu’il avait obtenu (51’39).

Les minutes s’égrainent ensuite en faveur des locaux, qui remettent même la pression sur le but picard lorsque Halley écope de 2min (54’41). Verrier rejoint lui aussi la prison (55’32), et à trois contre cinq les Gothiques craquent une nouvelle fois (56’39 : Bouchard 6-2). Indiscipliné, Verrier écope de 2+10 dans la foulée (58’27), permettant à Lacroix de sceller le sort du match (59’05 : 7-2).

Après un premier tiers équilibré, les Amiénois ont sombré peu à peu face au powerplay angevin, encaissant finalement sept buts sur sept en supériorité et double supériorité, pour une défaite finale, cuisante, 7-2. Il faut désormais se tourner vers la continental cup, en tentant d’oublier cette mauvaise soirée…

Angers – Amiens : 7-2 [(2-2)(2-0)(3-0)]

Buts pour Angers : Campbell en sup assist Coulombe 2’03; Bouchard en sup assist Coulombe, Lacroix 11’53; Farnier assist Latendresse, Di Dio Balsamo 24’37; Botten en double-sup asssit Campbell, Bouchard 30’24; Bouchard en sup assist Coulombe 48’26;

Buts pour Amiens : Romand assist Halley, Giroux 0’19; Romand assist Giroux 17’08

Quentin Ducrocq

Crédits photos : Kévin Devigne – Gazettesports.fr