HOCKEY SUR GLACE : Un point c’est tout…

Bu
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après un match d’une très grosse intensité, les Gothiques se sont fait reprendre dans les ultimes instants avant de s’incliner aux tirs au but face à Grenoble (3-4). Amiens se contente donc d’un point après ce beau match.

1er tiers : Le leader répond présent

Entre les deux premiers du classement, c’est un début de rencontre très rythmé et intense auquel les spectateurs assistent. Parfaitement entrés dans cette partie, les Amiénois font jeu égal avec les Brûleurs de Loups, obligeant Horak à plusieurs arrêts.

Si Grenoble monte en puissance au fil des minutes, les Picards résistent bien, grâce notamment à plusieurs arrêts de Buysse. Les Gothiques repartent ensuite de l’avant et sont proches d’ouvrir le score sur un tir de Bélisle superbement sauvé par Horak (8′), puis sur un face à face, cependant perdu par Giroux (10’10).

Les Amiénois obtiennent ensuite un premier powerplay (11’36 Manavian 2+10 pour projection contre la bande). Occasion saisie par Sabatier, qui parvient à dévier un palet de Halley (12’19 : 1-0). Dans la foulée, Verrier écope de 2min (12’50), et les Picards se montrent alors héroïques, à l’image de cette action, où, après un arrêt de Buysse, trois défenseur samariens vont se coucher devant la ligne pour empêcher le palet de rentrer.

C’est ensuite au tour de Champagne d’aller en prison (14’41), et c’est cette fois-ci Horak, qui se montre impérial sur les belles tentatives picardes. La fin de tiers est moins riche en occasions, et après vingt très grosses premières minutes, les Gothiques mènent la danse (1-0).

2ème tiers : Des airs de play-offs…

Rapidement en supériorité (20’51 Treille), les Gothiques butent cependant sur la défense grenobloise. Halley rejoint ensuite la prison (23’14), et Grenoble croit alors égaliser mais le but est finalement refusé pour un joueur dans la zone (23’31). Après avoir résisté en infériorité, les Gothiques se procurent plusieurs belles occasions, mais Suire, Romand, Matima ou encore Bruche butent alors sur un bon Horak.

À nouveau pénalisés (27’46 Plagnat), les Samariens se montrent une nouvelle fois solides face aux offensives iséroises. C’est ensuite au tour de Sauve de rejoindre la prison (31’30), permettant aux Picards de mettre une énorme pression sur la cage adverse. Ce beau powerplay est finalement récompensé, lorsque Halley transperce la défense grenobloise pour offrir le palet du 2-0 à Sabatier (33’03 : 2-0).

Dans les minutes qui suivent, le match gagne encore en intensité et en tension. Prissaint rejoint d’abord la prison (34’12), mais Grenoble échoue alors à se montrer dangereux, avant que Sabatier (charge incorrecte) et Aleardi (dureté) ne soient également pénalisés (36’10). Après une autre pénalité de 10 minutes contre Rohat (37’04 attitude antisportive), les Brûleurs de Loups reviennent finalement dans la partie grâce à Fabre (37’21 : 2-1).

À l’aube du dernier acte, les Picards font toujours la course en tête, dans une partie de plus en plus tendue (2-1).

3ème tiers : Money-time grenoblois…

Dans ce début de troisième acte, Sabatier rejoint la prison rapidement (40’51). Si les Gothiques résistent alors, ils craquent quelques instants plus tard sur un tir de Trabichet de la bleue, qui vient tromper un Buysse masqué (43’29 : 2-2). Grenoble met ensuite la pression sur le camp picard, mais la défense locale se montre alors solide.

Après ce temps fort isérois, Amiens repart de l’avant, et après un beau travail de Giroux, Bélisle bute d’abord sur Horak, mais Romand a suivi au rebond pour redonner l’avantage à son équipe (47’38 : 3-2). Saukko et Kara rejoignent ensuite la prison (48’50), et les deux formations se rendent alors coup pour coup, sans pour autant parvenir à marquer.

Les minutes qui suivent sont dominées territorialement par les Brûleurs de Loups, qui butent cependant sur une grosse défense picarde et un Buysse des grands soirs. Les Amiénois remettent la pression à la faveur d’une pénalité contre Hardy (55’18), sans pour autant parvenir à se mettre à l’abri. Grenoble peine ensuite à remettre du rythme, et la pénalité à l’encontre d’Aleardi en fin de rencontre (58’16), semble de bonne augure pour les Picards.

Mais sur une mise en jeu dans le camp amiénois, Grenoble, en cage vide, vois son capitaine Champagne venir égaliser dans les derniers instants du match (59’23 : 3-3). À la faveur d’un gros dernier tiers, Grenoble est parvenu à arracher la prolongation dans les derniers instants.

Amiens prend un point…

Dans une prolongation très rythmée, Bélisle à deux reprises, Babcock ou encore Bault butent sur Horak, alors que les Brûleurs de Loups mette peu à contribution Buysse. Malgré un dernier tir de Halley au buzzer, les deux équipes doivent se départager aux tirs au but.

Aux tirs au but, Hardy et Bisaillon parviennent à marquer, tandis qu’aucun Amiénois ne parvient à tromper Horak.

Amiens – Grenoble : 3-4 [(1-0)(1-1)(1-2)(0-0)(0-2)]

Buts pour Amiens : Halley en sup assist Bélisle, Romand 12’19; Sabatier en sup assist Halley, Giroux 33’03; Romand assist Bélisle, Giroux 47’38;

Buts pour Grenoble : Fabre assist Valier, Manavian 37’21; Trabichet assist Fabre, Baylacq 43’29 Champagne en inf assist Kearney, Bisaillon 59’23 Hardy et Bisaillon (TAB)

Quentin Ducrocq

Crédits photos : Léandre Leber – Gazettesports.fr