BASKET-BALL – ADNANE ODOUALA : « Le projet m’a convaincu »

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

A 23 ans et pour sa quatrième année à l’ESCLAMS, Adnane Odouala s’impose comme une pièce maîtresse de l’effectif Picard. Il s’est confié pour Gazettesports sur la saison dernière, la saison à venir et ses ambitions. (interview réalisé avant le match contre Cergy-Pontoise)

Pourquoi avoir décidé de rester cet été ? 

Il y a eu une saison compliquée mais c’était la première saison en NM2. C’était donc un apprentissage avant tout. Quand j’ai appris que l’on était maintenu, j’ai décidé de rester car cela me donnait l’opportunité de continuer en NM2 dans un club que je connais. Ensuite le coach m’a donné sa confiance, je savais que j’allais avoir, dès ma deuxième saison en NM2, l’opportunité de m’exprimer pleinement. Le projet m’a convaincu. 

As-tu eu d’autres propositions ? As-tu pensé à partir ? 

Après ma première saison en NM2 j’ai eu des propositions et j’ai pensé à partir car au départ, on devait évoluer en NM3. Je voulais continuer en NM2 et après mûre réflexion j’ai décidé de rester au club. 

« Il nous a manqué de la complémentarité »

Comment as-tu vécu la saison dernière ?

C’était vraiment une saison très difficile mais comme je l’ai dit c’est une première saison à ce niveau pour le club. On était dans l’apprentissage mais cela est très formateur et on apprend beaucoup dans ces moments-là, notamment mentalement.  Après l’enchaînement de défaites, les difficultés en dehors du terrain ont été compliquées mais l’important est que le club ait réussi à se maintenir. 

Selon toi pourquoi ça n’a pas marché ? 

Sur le papier on avait une bonne équipe de NM2 mais après pour diverses raisons cela n’a pas marché. Le basket ce n’est pas que des individualités, il faut une alchimie et de la complémentarité. Cela nous a un peu manqué l’année dernière. Le sens du collectif qui est très important pour être performant, on a eu du mal à l’assimiler, on essaye de travailler dessus cette saison. 

Quels sont les principaux changements cette saison ? 

Déjà le club est dans sa deuxième saison en NM2 donc il y a plus d’expérience dans la façon de gérer tout ce qu’il y a autour du terrain notamment. Ensuite les joueurs car il y a eu une reconstruction totale dans l’équipe avec cette volonté de chercher des complémentarités entre les joueurs mais aussi de renforcer des secteurs où l’on avait du mal la saison dernière. 

On a l’impression que tu es plus à l’aise dans cette équipe ?

Déjà c’est ma deuxième saison en NM2. L’année dernière j’ai fait une saison correcte et j’ai vraiment envie cette saison d’être plus performant et de prendre plus de responsabilités. Après on n’est qu’au début de la saison j’espère continuer comme ça et être régulier toute la saison et continuer de progresser. 

Aujourd’hui avec Thomas Fortier, tu es ce lien entre l’esprit du club et les nouveaux. Comment gères-tu ce “statut” ?

Ça fait vraiment plaisir d’être au contact des supporters qui vont venir plus facilement nous voir car ils me connaissent depuis maintenant plusieurs années. C’est assez particulier mais ce lien avec les gens du club et de l’extérieur que j’ai un peu comme Thomas c’est un plus pour moi. Cela donne envie de se donner à fond pour le club. Car il faut rappeler qu’il n’y a pas que l’équipe première mais l’ensemble des équipes et des bénévoles qui font vivre le club. 

« On essaye de créer des connexions »

Comment se passe l’intégration des nouvelles recrues et surtout d’Aziz ? 

L’intégration se passe très bien tout le monde s’entend super bien. Pour Aziz ça avance petit à petit même s’il y a la barrière de la langue. On essaye d’assimiler petit à petit les choses, le processus s’est accéléré depuis le début de saison. Sur le terrain on essaye de créer des affinités, ce qui prend du temps et cela se fait sur le terrain. Après je sais que personnellement je joue beaucoup sur le terrain avec Aziz sur les postes 4-5. On essaye alors de créer cette connexion entre le poste 4-5 qui est très importante. 

On a l’impression que cette saison l’objectif c’est vraiment que l’équipe soit le leader et que personne ne tire la couverture ? 

On veut que dans cette équipe il y ait plus des leaders de jeu que des leaders de paroles. Le but c’est que l’ensemble de l’équipe représente un danger pour les adversaires et pas qu’ils se focalisent sur un seul joueur. Si chaque joueur devient dangereux et capable de faire la différence et prendre des responsabilités, c’est un vrai plus pour l’équipe. 

Quels sont tes objectifs cette saison ? 

L’objectif collectif est d’obtenir le maintien sur le plan sportif ce qui n’avait pas été le cas la saison dernière. Après à titre personnel mon objectif est de confirmer ma première saison en NM2 et de continuer à progresser tout en aidant l’équipe. 

Tu penses qu’il vous faudra combien de victoires pour vous maintenir cette saison ? 

On s’est pas fixé d’objectif de victoire, on prend les matchs les uns après les autres. On veut remporter chaque match et l’on sait que dans ce championnat il y a énormément de surprise et que tout le monde peut battre n’importe quelle équipe. 

Comment juges-tu le début de saison ? 

Sur le plan comptable c’est compliqué, je pense que l’on aurait pu être à 2 victoires et 2 défaites plutôt que 1 victoire et 3 défaites. Après on regarde l’avenir, tout ça c’est du passé, on se concentre sur tous les autres matchs qui arrivent. 

Comment expliques-tu ces débuts de match compliqués qui vous coûtent les trois premiers matchs ? 

On doit faire plus pour être tout de suite dans le match comme ça était le cas contre Juvisy. Après on est une toute nouvelle équipe, il y a plein de relations qui sont encore en train de se créer. Cela nous coûte trois victoires surtout que derrière sur les quart-temps suivants on parvient à proposer quelque chose de beaucoup plus cohérent. L’intérêt va être de s’appuyer sur le début de match de Juvisy tout en gommant la fin de match. On doit être capable avec 20 points d’avance de gérer beaucoup mieux nos fins de parties. 

La victoire contre Juvisy vous a fait vraiment du bien ? 

Oui, on se l’était dit toute la semaine, cette victoire était impérative. Commencer par quatre défaites aurait été vraiment compliqué, je l’ai connu l’année dernière. On était à domicile face à un concurrent direct on se devait de gagner pour notre public. On doit faire en sorte que pour toutes les équipes cela soit compliqué de venir gagner chez nous. On sait que les rencontres à la maison seront déterminantes pour le maintien. 

Quels sont tes objectifs personnels dans les années à venir ?

J’ai toujours l’ambition de jouer le plus haut possible, je suis un compétiteur. Mais je ne veux pas brûler les étapes et j’avance Step by Step. 

Suis-tu le basket ? 

Oui, je m’intéresse beaucoup au basket. Je suis un peu tous les résultats des équipes de la région mais aussi en NM2 dans notre poule ou les autres. Je regarde énormément la Pro A mais aussi bien sur la NBA. 

As-tu un joueur modèle et une équipe favorite ? 

Je n’ai pas de joueur modèle car en NBA, le niveau est très loin. Après j’aime beaucoup Lebron James ou Giannis Antetokounmpo dont j’apprécie le cost to cost. Ce sont vraiment les joueurs que je prends le plus de plaisir à regarder.

Aurelien Finet

Crédits photos : Coralie Sombret et Léandre Leber