FOOTBALL (F) : A rude épreuve… pour Amiens Porto et Longueau

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports
  • L’Amiens Porto demande indulgence

Après deux revers en autant de sorties, les demoiselles placées sous la responsabilité de Dominique Chevalier n’auront pas la tâche aisée face à l’AS Beauvais-Oise. Cependant, l’optimisme perdure.

« Prendre son mal en patience », c’est ce que semble vouloir préconiser Dominique Chevalier au lendemain des deux revers enregistrés par les demoiselles de l’Amiens Porto. A ce souhait, l’entraîneur local paraît devoir aujourd’hui faire également « contre mauvaise fortune bon cœur », un chaotique début de championnat que l’intéressé appréhende, mais décline avec philosophie néanmoins…

Après Boulogne-sur-Mer (4-2) puis Calais Grand Pascal (0-8), nous affrontons l’AS Beauvais-Oise, une autre formation qui à mon sens se révèle taillée pour prétendre aux premières places

« Après Boulogne-sur-Mer (4-2) puis Calais Grand Pascal (0-8), nous affrontons l’AS Beauvais-Oise, une autre formation qui à mon sens se révèle taillée pour prétendre aux premières places » soupire Dominique Chevalier. Qui avant de se faire des nouveaux cheveux blancs se les ai sans le moindre doute … arraché à l’heure d’établir une composition d’équipe.

« Cette confrontation s’annonce très compliquée surtout que je déplore l’absence de sept joueuses titulaires. Face à ce que je considère l’un des sérieux prétendants à l’accession, nous allons être dans la nécessité de nous serrer les coudes… » Faire le dos rond en guettant la moindre opportunité ?

Changer, bouleverser les mentalités me préoccupe. Il y a une éducation d’ordre sportive à inculquer il me semble

« Cela constituerait le scénario idéal, un joli conte de fée aussi » souligne le responsable technique amiénois en retrouvant le sourire. De façon éphémère cependant : « Nous sommes actuellement en période de transition. Cette précision n’a pas valeur d’excuse bien au contraire mais explique certainement ce début d’exercice. Pour autant, j’ai entière confiance en un groupe où il devient toutefois indispensable d’éradiquer quelques fâcheuses habitudes » confesse Dominique Chevalier. Avant de s’en expliquer : « Changer, bouleverser les mentalités me préoccupe. Il y a une éducation d’ordre sportive à inculquer il me semble »

Propos chocs de la part d’un responsable technique qui – s’il dévoile un brin d’impatience – souhaite prendre son temps : « Pour l’heure, j’oserais affirmer que la moitié du groupe adhère au projet. Certaines joueuses affichent la volonté de se familiariser à cette nouvelle méthode de jeu. A ma vision du football aussi je l’avoue. Laissons du temps au temps. »

J’espère que nous aurons le loisir de bomber le torse et non de baisser la tête…

Et ce derby au parfum picard alors ? « Une fois encore, nous n’aurons pas les faveurs de la cote. Efforçons-nous cependant à être cohérent sur le plan tactique. Ce genre de rencontre doit néanmoins procurer du plaisir et va me permettre aussi de lancer dans le « grand bain » de jeunes demoiselles en devenir. Certes, les efforts à consentir, à fournir seront à décupler mais ce genre de rencontre peut aussi permettre à certaines de s’épanouir. J’espère que nous aurons le loisir de bomber le torse et non de baisser la tête… »

Un mot d’ordre que Dominique Chevalier ne manquera pas d’indiquer au moment « d’aller au combat »

  • Stade Pierre Omet à Beauvais : AS Beauvais-Oise reçoit Amiens Porto Portugais à 12 h 30

A choisir parmi : Arhamouz ; Anache, Louchet, Duriez, Arnaud, Haboury, Zaoui, Mandi, Belgueul, Quaghebeur, Leroy, Godefroy, Cheriel.

Les représentantes de l’Amiens Porto n’auront pas la tâche facile à Beauvais.
  • L’ESC Longueau encore à rude épreuve ?

L’horizon semblerait-il vouloir s’éclaircir pour l’ESC Longueau ? Toujours à la recherche d’un premier succès cette saison, la troupe placée sous la responsabilité de Jean-Louis Otello se présente au complet. Inédit cette saison !

« Notre championnat débute dimanche, sur la pelouse de Aulnoye-Aymeries ! » Jean-Louis n’y va pas par quatre chemins lorsqu’il évoque la nouvelle échéance des demoiselles de l’ESC Longueau. Un déplacement en Nord où le groupe dont il a la responsabilité se présentera au complet. « C’est la première bonne nouvelle » ironise le responsable technique local en espérant en connaître une autre à l’issue de cette confrontation face à un promu aux dents longues.

C’est la première bonne nouvelle

« En dépit d’un début de saison chaotique, notre effectif vit bien. J’ai pour philosophie de constamment positiver quelque soit les scénarios de match. Ceux qui nous ont été réservés ces dernières semaines ne nous ont pas épargnés » confie l’intéressé. Fustigeant au passage ces aspects de règlement « récemment modifiés et méconnus »

Dimanche, l’ESC Longueau « dévoilera un tout autre visage que précédemment puisque certains « cadres » seront du voyage » affirme – avec enthousiasme – Jean-Louis Otello. Avant d’ajouter : « Lorsque le groupe s’incline, j’ai ma part de responsabilité. Pour cette troisième journée, je suis persuadé de disposer d’un groupe compétitif. Bien que je déplore que certaines joueuses n’apparaissent pas encore en condition optimale »

Nous n’effectuons pas le déplacement à de seules fins touristiques

Déterminé, l’entraîneur longacoissien affiche aussi la couleur : « Je m’engage, l’ESC Longueau ne figurera pas à l’un des deux derniers rangs de R1 à l’heure du décompte final » Un souhait qui pourrait se traduire par un succès dominical ? « Nous n’effectuons pas le déplacement à de seules fins touristiques » mentionne Jean-Louis Otello…

  • A Aulnoye-Aymeries, Stade Ernest Labrosse à 15 heures: Feignies-Aulnoye EFC affronte ESC Longueau.

Fabrice Biniek

Crédit photo : Coralie Sombret – Gazettesports (Archives)

A lire également

FOOTBALL : Confirmer les promesses