ACTU : Antoine Bouvet – « Le poing d’or, n’efface pas la déception »

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Ce dimanche Antoine Bouvet a connu une journée particulière. Il a disputé la coupe de France de Ballon au poing avec son équipe de Beauquesne, mais il a aussi disputé un gros derby avec son équipe de foot de l’ESC Longueau face à Camon. Retour avec lui sur une journée riche en émotions. 

Pour commencer, ton objectif de dimanche était de réaliser le doublé championnat-coupe, en ballon au poing. Chose que vous n’avez pas réussi… 

Il y a de la déception car on n’a réalisé qu’une seule fois le doublé et on voulait le refaire. En plus nous avions remporté qu’à une seule reprise la coupe de France. On voulait conserver notre titre mais là où il y a le plus de déception c’est sur la physionomie du match car on mène tous les jeux et on s’incline sur la fin. 

« On s’est vu gagner trop tôt » 

Quelles sont pour toi les raisons de cette défaite ? 

Je pense qu’à 5-3 on s’est vu déjà gagner la partie, il y a eu un relâchement collectif. Pourtant ce n’était pas faute de s’être prévenu, puisque dans la saison cela nous été déjà arrivé contre cette même équipe… 

Tu as remporté le poing d’or, cela efface t-il ta déception ? 

Non, il n’efface pas la déception car c’est un titre personnel. J’aurais préféré remporter la coupe de France car un titre collectif c’est plus important qu’un titre individuel. Après je suis très content d’avoir remporté une nouvelle fois ce titre.

Le record de 6 poing d’or est-il un objectif ? 

Les records sont fait pour être battus, je viens de remporter mon quatrième poing d’or et j’espère pouvoir en obtenir de nouveaux et battre ce record. 

Comment as tu géré le ballon au poing puis le derby dans la foulée (le match ESC Longueau – US Camon) ? 

Je m’étais mis d’accord dans la semaine avec Sébastien Léraillé (ndlr : entraîneur de l’ESC Longueau), après tout dépend du tirage au sort du ballon au poing. Heureusement le tirage m’a permis de jouer en premier même si les match on été longs par la suite. Je ne pensais vraiment pas jouer autant. Une fois ma demie-finale terminée, malgré la déception, je me suis directement tourné vers le derby. Ce n’est pas la première fois que je jongle entre les deux donc j’ai l’habitude. 

Tu es arrivé à la pause, cela n’a pas été difficile pour te mettre dans le match ? 

La motivation vient toute seule dans ce genre de rencontre

Non, j’ai tout de suite était mis dans le match par le discours du coach. Un derby ça se gagne et la motivation vient toute seule dans ce genre de rencontre. Quand je suis arrivé j’ai appris que l’on était menée ce qui met un petit coup au moral, mais qui motive aussi à vouloir revenir. Nous étions bien rentrés dans la deuxième période mais on prend un rouge d’entrée. Cela nous a finalement servi et nous a rendu plus soudés et solidaires sur le terrain. 

Comme as tu géré avec le coach le fait d’arriver en retard ? 

Je ne l’ai pas forcément géré avec le coach car je n’avais pas prévu d’arriver aussi tard. Le coach n’a pas son téléphone pendant le match donc je n’ai pas pu le prévenir de quand j’allais arriver. Après il savait que le ballon au poing pouvait durer et je le remercie de sa confiance. 

Quels sont les prochains objectifs au ballon au poing ?

Mes prochains objectifs sont de continuer à gagner des titres avec le championnat en priorité mais il ne faut pas négliger la coupe car on en a qu’une et on aimerait garnir notre palmarès. Sur un plan personnel j’aimerais aller chercher d’autres poing d’or. 

Niveau football, es-tu inquiet par le début de saison avec Longueau ?  

Non je ne suis pas forcément inquiet mais ce n’est pas le début de saison que l’on espérait. Après à Tourcoing on perd en étant bon dans le jeu. On sait que dans ce championnat chaque erreur se paye cash et cela c’est confirmé. La rencontre contre Camon était un derby avec beaucoup d’engagement et peu de jeu. Après l’équipe est bien physiquement, on a montré de bonnes choses sur ces deux premiers matchs. Il faut continuer de travailler pour garder ce qui a marché tout en gommant les erreurs.

Aurélien Finet

Crédit photo : Reynald Valleron et Kévin Devigne – Gazettesports 

A lire aussi <>

HOCKEY SUR GLACE : Une recrue finlandaise en défense pour les Gothiques