CYCLISME : La méthode Ineos dans le cyclisme

Ⓒ Gazette Sports

Entre le football et le cyclisme, il n’y a parfois qu’une simple passerelle à franchir. Par exemple, prenons le cas de l’équipe INEOS (ex Sky) et qui compte dans ses rangs les deux derniers vainqueurs du Tour de France Thomas et Bernal.

Le grand patron de cette nouvelle équipe INEOS est un richissime anglais, Bob Ratcliffe, qui, ces derniers jours, vient également de racheter le club de football de Nice.

Étonnante méthode..

Nice justement dont est originaire un jeune coureur français Kenny Elissonde sociétaire de cette formation. Elissonde avait été convoqué pour prendre le départ du Tour d’Espagne au sein de cette formation INEOS.

En arrivant dans la ville départ, Elissonde apprend qu’il est retiré de l’équipe car il lui a été préféré un certain David De La Cruz, coureur espagnol certes, mais pas meilleur que le Français.

Ce n’est donc pas un critère sportif qui est à l’origine de cette non sélection du Français. Tout simplement, il s’agit de l’intervention auprès d’INEOS d’un agent de coureur et pas le moins important puisqu’il est celui de Quintana, Bernal, Carapaz. Un personnage qui compte beaucoup et le malheureux Elissonde ne pesait donc pas lourd face à cette pression que nous qualifierons de scandaleuse.

On peut dès lors imaginer qu’en football, la même situation se produise et qu’un agent de joueurs  appelle un entraîneur et lui intime  l’ordre de sélectionner tel joueur par rapport à un autre.

La mésaventure de Pierre Pardoën 

Plongeons nous dans le passé pour rappeler cette histoire dont avait été victime le coureur d’Amiens Pierre Pardoën. Pour avoir exprimé une certaine attitude qui ne plaisait pas à Jacques Goddet, le grand patron du Tour de France, il s’était vu interdit de Tour durant plusieurs années. Les années passent  mais les mêmes mœurs existent hélas, toujours.

Lionel Herbet

Crédits photos DR

CYCLISME : Le point, à quelques jours du Prix Jean Renaux

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.