Sébastien Léraillé : “On sera jugé sur nos résultats”

0
587
CIT Dessaint

Après le dernier match de préparation de son équipe face à Abbeville, Sébastien Léraillé est revenu sur la rencontre et la préparation de son équipe, le tout en se projetant sur le premier match de la saison contre Tourcoing. 

C’était votre dernier match de préparation, quel bilan faites-vous de cette rencontre et de la préparation en général ? 

Le bilan des matchs amicaux comptablement est mitigé car on n’a pas gagné beaucoup de matchs, après on n’a pas mal travaillé. On a pu mettre en place de nombreuses choses, essayer de nouveaux systèmes. On a fait une séance ce matin avant le match ce qui explique je pense la petite baisse physique sur la fin de la partie. Après dans le contenu nous sommes montés en puissance au fil des rencontres et encore aujourd’hui il y a eu des choses très intéressantes. Si j’ai choisi Abbeville c’est parce que c’est une équipe jeune qui a beaucoup couru et a mis de l’agressivité dans le bon sens du terme. Cela nous a mis en difficulté en fin de première période mais on a su réagir en seconde période où c’était beaucoup mieux. Après la réalité sera le championnat. On va être jugé sur nos résultats dans la durée, tirer des enseignements d’une préparation c’est toujours compliqué. Il manquait encore de nombreux joueurs et il nous faudra encore du temps pour continuer de mettre en place ce que l’on souhaite. 

L’un des points positifs de cette rencontre est la révolte des joueurs et l’impact mis en seconde période ? 

Oui, c’est très positif car on s’est révoltés dans le bon sens du terme en commençant à gagner des duels aériens, des deuxièmes ballons, en grattant des ballons. Après sur les buts que l’on prend il y a un peu des regrets. On prend un but sur un coup franc sur une faute évitable puis sur une perte de balle que l’on doit éviter. Ce qui me déçoit sur ses matchs amicaux c’est que l’on n’a pas bouclé une seule rencontre sans prendre de buts. 

Vous avez aujourd’hui, comme contre l’ACA, manqué de réalisme au contraire de votre adversaire ? 

Oui, après on n’a pas encore fait de travail spécifique devant le but. Le plus important c’est d’avoir des occasions, les garçons vont reprendre confiance. On va travailler les cheminements et faire un travail spécifique devant le but. Pour mettre des buts, il ne faut pas se poser de questions, avoir de la fraîcheur et de la lucidité, c’est ce que je leur ai dit dans le vestiaire. A partir de la semaine prochaine il faudra les mettre au fond et quand on les mettra au fond ça fera du bien. 

Aujourd’hui vous avez su, tout en répondant à l’impact physique, continuer à faire du jeu…

Oui tout à fait, on commence à comprendre et à être capable d’alterner. Même là, face à un bloc bas on a su trouver les espaces, la profondeur, des décalages sur les couloirs et mettre de la diversité. 

Vous commencez à retrouver de la fraîcheur physique ? 

Oui, on commence tout doucement à retrouver de la fraîcheur. Après les jambes sont encore un peu lourdes mais c’est normal car on a vraiment fait une grosse préparation physique.

Aurélien Finet

Crédit Photo : Kévin Devigne – Gazettesports

A lire aussi <>

FOOTBALL : L’AC Amiens, touché, mais pas coulé




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.