HOCKEY-SUR-GLACE : À la rencontre de Dan Gibb

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Arrivé cet été en provenance de Gap, Dan Gibb va apporter du poids et de la taille à la défense picarde. Entretien avec un joueur ambitieux, qui va vivre sa seconde expérience dans un club français.

Bonjour Dan Gibb, tout d’abord, comment ça se passe pour vous à Amiens ? 

Pour l’instant je profite de chaque seconde, la ville est magnifique et tout va bien jusqu’à présent. Les gens sont très accueillants et attentionnés. Encore une fois, tout est parfait pour le moment.

Vous n’arrivez pas dans l’inconnu ici à Amiens…

Tout à fait, c’est énorme d’avoir Spencer Edwards et Cain Franson ici, avec qui j’ai eu la chance d’être à l’école (ndlr : University of Calgary). En plus j’ai entendu de bonnes choses à propos du projet, de la ville en elle-même et j’ai hâte que la saison commence.

En partant de la droite :  Dan Gibb accompagné de Cain Franson et Spencer Edwards avec qui il était à l’Université
Qu’est ce qui vous a motivé à venir ici ?

J’ai eu des discussions avec des membres du club, les contacts avaient commencé l’année dernière. J’ai beaucoup parlé avec Spencer Edwards et Mario Richer également. Je sais qu’ils aiment être ici. Ensuite on a parlé compétition, je voulais être sûr d’être dans une équipe compétitive, capable de gagner des choses et c’est ce qu’on va tenter de faire.

 Comment vous définiriez-vous en tant que joueur ?

Je ne vais pas nier que je suis un gars costaud, donc plutôt un joueur défensif. J’aime jouer physique et utiliser ma taille dès que je le peux. J’aime également protéger la zone défensive et ensuite jouer simple, faire avancer le palet pour voir des mecs comme Tommy (ndlr : Giroux) ou Phil (ndlr : Philippe Halley) aller marquer.

« J’aime jouer physique et utiliser ma taille »

Quel est l’objectif fixé avec le club ? 

Il me parait évident que si vous ne tentez pas de gagner chaque année, vous faites les choses de la mauvaise façon. Donc dès maintenant il faut viser loin et tenter d’aller chercher des trophées. Nous devons nous assurer d’être en playoffs cette saison, c’est notre principal objectif et ensuite aller chercher le grand trophée…

Pour autant, Rouen et Grenoble semblent au-dessus de tout le monde dans ce championnat…

Ce n’est pas un secret qu’il y a de plus gros budgets que nous dans cette ligue, mais quand on arrive en playoffs tout cela disparaît, il s’agit juste de savoir qui est la meilleure équipe. Vous avez bien vu ce qu’il s’est passé l’année dernière avec Amiens et Gap. Les deux équipes jouaient vraiment bien, même si on sait qui a gagné et ce n’était malheureusement pas ces deux équipes. Mais une fois que vous êtes en playoffs avec une bonne équipe, vous avez toutes vos chances…

Propos recueillis par Quentin Ducrocq

Crédits photos Reynald Valleyron / Kevin Devigne Gazettesports.fr

HOCKEY-SUR-GLACE : Michael Babcock – « Pour moi, c’est tout pour l’équipe »