CYCLISME : Arnaud Demare tête d’affiche du Prix Jean Renaux à Amiens

0
155

C’est la tradition. Après le Tour de France, vient le cycle des critériums qui permettent au public de voir de près leurs idoles.

La France a rêvé

On le sait, cette année le Tour de France a certes été remporté par un Colombien, Egan Bernal mais ce qu’on a  surtout retenu, c’est le remarquable comportement des coureurs français.

Longtemps, on a cru que Bernard Hinault aurait (enfin) un successeur car que ce soit Julian Alaphilippe qui a porté le maillot jaune durant deux semaines ou Thibaut Pinot,  les deux champions ont certes échoué mais ils ont permis au public français de s’enflammer, de reprendre goût au cyclisme. Bref, tout un pays s’est retrouvé à l’unisson pour encourager Thibaut et Julian.

Immédiatement après l’arrivée sur les Champs Elysées, les meilleurs coureurs du Tour ont disputé  les habituels critériums, le premier étant celui de Lisieux. Sauf que Thibaut Pinot qui avait abandonné le Tour a besoin de se reposer tandis que Julian Alaphilippe a décidé de ne participer qu’à un seul critérium, celui d’Aix en Provence. Pour autant, les  critériums obtiennent un vif succès populaire un peu partout un nombreux public et la présence de l’ami Daniel Mangeas habituel et inégalable speaker d’un sport qu’il a magnifié, c’est incontestable.

Les plus grands champions sont venus à Amiens

Longtemps, Amiens a eu cette réputation d’être la première ville en France à accueillir les héros du Tour et on se souvient que le circuit de la Hotoie a accueilli les Louison Bobet, Roger Walkowiak, Jacques Anquetil, Charly Gaul, Federico Bahamontes, Gastone Nencini.

Ensuite, le critérium d’Amiens est devenu le prix Jean Renaux en mémoire d’un homme qui fut à la fois journaliste sportif et organisateur de spectacles sportifs ou non.

La date a été modifiée et dans un premier temps, la course disputée dans les rues d’Amiens s’est déroulée au printemps avant de revenir depuis quelques années à une date plus estivale, en août.

L’organisateur est désormais Promotion Sports Picardie et le dirigeant responsable du « plateau » n’est autre qu’Henri Paul Fin un ancien coureur dont le titre de gloire est d’avoir participé aux Jeux Olympiques de Munich en 1972.

Arnaud Demare l’habitué

Alors que dans le passé, le critérium se déroulait sur le circuit de la Hotoie puis autour de la Maison de la Culture d’Amiens, cette fois, le parcours a été modifié et le départ cette année aura lieu rue des Otages.

Avec une date un peu plus tardive puisque ce sera le mardi 3 septembre.

Henri Paul Fin profite  de nombreux réseaux et il appelle directement les coureurs. Chaque année, l’accueil est parfait et c’est ainsi qu’une fois encore, la tête d’affiche sera le Beauvaisien Arnaud Demare. Celui-ci aime venir à Amiens car à l’heure actuelle, les occasions de se produire dans sa région sont rares.

La saison du coureur de Groupama-FDJ  a été axée sur le Tour d’Italie dont il a remporté une étape. Ce dimanche, Arnaud était le leader de l’équipe de France au championnat d’Europe mais il s’est fait surprendre (il a glissé)  et c’est en définitive l’Italien Viviani, future recrue de Cofidis qui s’est imposé. D’où la déception d’Arnaud Demare qui espère viser le championnat du monde.

Le plateau n’est pas complet mais Henri Paul Fin nous fait part de la présence de plusieurs coureurs français ayant terminé le Tour de France : Guillaume Martin, l’artiste du peloton 11e, Benoît Cosnefroy 113e et qui était déjà l’an dernier présent à Amiens, Julien Bernard 30e et Anthony Turgis 131e. Sont également inscrits le vainqueur de l’an dernier Rudy Barbier mais aussi Adrien Petit ancien vainqueur du Tour de la Somme.

Comme chaque année, se déroulera une épreuve réservée aux amateurs (départ 19h30). Départ du prix Jean Renaux rue des Otages à 20h30.

Lionel Herbet

Crédits photos Leandre Leber Gazettesports.fr

 




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.