FOOTBALL : L’Amiens SC peut nourrir des regrets…

0
137

S’ils se sont, au final, brûlés les ailes face aux Aiglons niçois, les Amiénois étaient à… deux doigts de réaliser une belle « perf » comptable en terres azuréennes. Rageant, frustrant même.

Luka Elsner rêvait (certainement) d’un début d’exercice sur les … chapeaux de roues ! Si le technicien amiénois faisait remarquer, en conférence de presse d’après-match, que les siens « ne sortaient pas tête basse » de ce duel face à l’OGC Nice, force est néanmoins de regretter qu’ils l’ont cependant perdu sur la pelouse de l’Allianz Riviera. Notamment à de multiples reprises durant un bras de fer où les coups de théâtre allaient se succéder ! Avant que le dénouement de cette mise en scène n’apparaisse tel un coup de massue pour l’Amiens SC.

Car jusqu’à ce coup de tête rageur de Dante, durant le temps additionnel, les hommes du président Joannin s’imaginaient – bel et bien – réaliser une (très) honorable opération comptable. D’autant qu’ils évoluaient en infériorité numérique depuis plus d’une heure. Depuis qu’Eddy Ghanoré n’était pas parvenu à (bien) maîtriser un farouche excès d’engagement. Sanctionné de deux avertissements par l’homme en noir, le défenseur de l’ASC regagnait alors prématurément le vestiaire. A la demi-heure de jeu !

Gnahoré, une demi-heure et puis s’en va…

Luka Elsner aurait préféré un tout autre scénario…

Délicate entrée en matière pour un malheureux amiénois qui, avant même de pouvoir pousser la porte de celui-ci, entendait les clameurs des supporters locaux. Lesquels saluaient le but d’Hérelle et l’ouverture du score des Aiglons (1-0 ; 32e)

Pour ses premiers pas sur le banc de l’Amiens SC, Luka Elsner se serait bien passé de voir sa troupe au pied du mur aussi rapidement. Et s’il s’appliquait à tirer un… coup de chapeau à son effectif, il n’osait prétendre botter en touche et se réfugier derrière de quelconques excuses : « C’est trop cruel certes mais c’est aussi de notre faute. Nous ne devons pas encaisser ce but à la 95e minute après autant d’efforts, de courage et de sacrifice » analysait l’intéressé. Avant d’ajouter : « Il est impératif d’apprendre de ce qui vient de se passer. Nous avons réalisé de belles choses durant une heure mais nous sommes frustrés. Nous sommes des compétiteurs, nous avions un point à portée de main et nous n’avons pas su le préserver » pestait un coach qui, néanmoins, ne recherchait à se lamenter sur son sort.

Chadrac Akolo première !

« Repartir d’ici avec un match nul aurait été extraordinaire au regard des évènements. Le groupe peut être fier de sa prestation mais il doit également conserver ce goût amer parce qu’il va être important dans notre apprentissage » soupirait-il avant qu’il ne tire sa révérence. Convaincu que le bon coup passa si près…

Et comment ne pas y avoir cru sitôt que Chadrac Akolo ne se soit distingué sous ses nouvelles couleurs. Le chronomètre affichait alors la 81e minute et l’ex-attaquant du VFB Stuttgart égalisait d’un superbe mouvement individuel. Quelques instants de bonheur cependant, rien de plus !

Car si l’Amiens SC s’est révélé non avare d’efforts, il payait toutefois au prix fort cette débauche d’énergie. Certains ratés et autres étourderies.

Apprendre de ces échecs semblait être la préoccupation d’un Luka Elsner d’ores et déjà dans le vif du sujet. D’autant que ces protégés croiseront le fer dans moins d’une semaine avec les Dogues Lillois. Pour une première à domicile que chacun espère riche… de meilleures émotions.

Fabrice Biniek

Crédit photos : Léandre Leber – Gazettesports 

FOOTBALL (F) : Le LOSC comme premier test pour les Amiénoises




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.