ATHLÉTISME : Mois de Juin prolifique en performances pour l’AUC

Ⓒ Gazette Sports
En ce mois de juin, les meetings de qualité ont été nombreux et ont permis à plusieurs amiénois de s’illustrer. Tour d’horizon non exhaustif de quelques belles performances nationales voire internationales. 
Du rouge au meeting de Montgeron – 25 Juin 2019

Cinq amiénois se sont rendus dans l’Essonne ce mardi. Parmi eux la spécialiste du 100 mètres haies, Anne Zagré. Après une série remportée en 13″39 (N1), elle fait mieux en finale en se classant troisième en 13″29 (N1). Elle reste tout de même en deçà de ses 13″12 (IB) d’Oordegem, sa meilleure marque de la saison.

A la hauteur, Sandrine Champion a égalé sa meilleure performance 2019 en franchissant une barre à 1m72 (N3). Alors qu’au triple-saut, Saliyya Guisse a mordu par cinq fois avant d’assurer un saut à 11m82 (N4) loin de son nouveau record personnel établi à Nivelles le 30 mai dernier. Elle avait alors été créditée de 13m38 (N1), performance qui la place d’ailleurs à la huitième place des bilans.

Sandrine Champion (à gauche), avait terminé deuxième cet hiver lors du meeting destiné à la spécialité à Amiens

Sur 400 mètres, deux sociétaires de l’Amiens Université Club étaient présents chacun dans une dynamique différente. L’un compte 22 sélections en Equipe de France, l’autre aucune mais pour l’instant seuls quatre dixièmes de secondes les séparent aux bilans 2019.

Thomas Jordier à contre-temps

L’international français semble avoir du mal à performer à hauteur de ses espérances cette saison. Malgré l’enchaînement de sorties en compétition, la performance de pointe n’est pas sortie. Les jours se suivent et se ressemblent assez. Dans des couloirs peu favorables il est chronométré en 46″75 (N2) à Forbach le 26 mai puis en 46″99 (N2) à Pontoise le 10 juin. Il enchaînera le lendemain en 46″74 (N2) à Montreuil sous le déluge. De nouveau au départ du tour de piste à Montgeron, il réalise 47″02 (N2) et déplore « un chrono de junior ». Les échéances sont encore éloignées et Thomas aura a cœur de montrer son vrai visage dans les semaines qui arrivent.

Dylan Olivier accélère sur le tour de piste

Le protégé de Jean-Luc Bigand quant à lui accélère. Dynamique plus positive pour Dylan qui semble avoir passé un cap. Il a montré qu’il était régulier sous les 48″ et monte même en gamme au fil des courses.

Après un 47″67 (N3) à Saint-Denis le 31 mai, il abaisse son record personnel à 47″26 (N2) à Pontoise puis confirme en gagnant en 47″39 (N2) à Saint-Denis le 14 juin. Le 23 juin, il est de nouveau au départ à Nogent-sur-Marne et bat une seconde fois son record pour l’emporter en 47″16 (N2). Sa sortie à Montgeron dans une course de très haut-niveau a été plus compliquée. Parti au couloir 1 avec l’américain Pringle (gagnant de la course en 45″36) en point de mire, la mission s’avérait compliquée.

Actuellement 8ème et 13ème français aux bilans, ils seront très probablement tous les deux aux Championnats de France Elite qui auront lieu dans un mois à Saint-Etienne. D’ici là, d’autres courses les attendent.

Les sprinteurs en réussite à Nogent-sur-Marne – 23 Juin 2019

L’espoir première année Esther Wejieme a battu son record personnel sur 200 mètres de près d’une demi-seconde. Elle efface ses 25″13 qui dataient de 2017 pour réaliser 24″69 (N3). Cette performance la classe dans le top 20 de sa catégorie aux bilans.

Le junior Paul Tritenne qui évolue sous la houlette d’Olivier Vallaeys à l’INSEP, s’est rassuré. Après quelques sorties moyennes en début de saison il a par deux fois franchi le cap des 21″50 sur 200 mètres. 21″29 (N2) d’abord à Bonneuil le 18 juin puis 21″39 à Nogent.

Parallèlement il progresse également sur la ligne droite avec un temps de 10″74 (N3) réalisé à Maisons-Alfort. Il pointe en seconde position aux bilans de sa catégorie sur 200 mètres et à la cinquième sur le 100 mètres.

Sédécias fait mieux, Mouchet cherche à confirmer

Du même groupe, le hurdleur Benjamin Sédécias a réalisé une performance internationale à Bonneuil en bouclant son 110 mètres haies en 13″64 (IB). Il s’agit de son meilleur chrono de la saison.

Après sa performance remarquée à Oordegem (2’02″85 le 25 mai), Charlotte Mouchet n’est pas encore parvenue à confirmer. Après un passage très rapide à la mi-course à Montreuil, l’half-mileuse a peiné sur la fin de course, la météo n’aidant pas (2’06″67). Elle a fait mieux à Nancy le 22 juin dernier en réalisant 2’04″35 (N1).

Jean-Baptiste Bruxelle, sixième cadet mondial

Après son énorme jet à 75m99 en février, confirmer son statut cet été n’était pas une mission évidente pour le spécialiste du marteau. C’est pourtant déjà chose faite avec 75m22 (IB) à Anzin le 12 juin puis un nouveau record personnel à 76m21 (IB) à Nancy.

Jean-Baptiste montre qu’il est maintenant du niveau international. Seuls trois cadets ont lancé au delà dans l’histoire du marteau français. Il est même le sixième lanceur mondial de sa catégorie cette année.

13 mètres 35 : l’avance de Jean-Baptiste sur son dauphin aux bilans français

Raihau Maihau pour le grand huit ? 

Le Tahitien, spécialiste du saut en longueur, était resté déçu de ses 7m75 réalisés lors du meeting d’Amiens Métropole. De nouveau en compétition la semaine suivante à Pierre-Bénite (14 juin), il lui aura manqué six centimètres pour passer les 8m. Avec 7m94 (N1), l’amiénois n’était pas retombé aussi loin depuis février 2016 dans des conditions de vent régulières. Il est maintenant second au bilans nationaux.

Son camarade de club, Corentin Campener en reste pour le moment à une meilleure performance de la saison à 7m70 (N2), réussie à Nivelles. Celui qui aurait probablement aimé franchir la barre symbolique des 8 mètres qu’il avait tutoyé la saison dernière (7m98), semble encore un peu en retrait. Il est resté assez irrégulier en 2019 : 7m34 à Tampere, 7m49 à Prague,  7m31 à Albi et 7m40 à Lokeren pour ses dernières sorties.

Vincent Guyot

Crédits Photos : Kévin Devigne – GazetteSport / Amiens Université Club